Pointe de Serru ou Punta Maurin (3227m) et Pointe du Rocher Blanc ou Becca di Percia (antécime, 3018m) par le lac Noir et l’arête du Bélier

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1967m
Durée :
1 jour

Une randonnée consistante et magnifique, menant à la Pointe de Serru via le lac Noir et l'arête sud du sommet. Le retour s'effectue sur la belle arête herbeuse du Bélier, après passage par l'antécime de la Pointe du Rocher Blanc. Entretemps, petite incursion en terre italienne via le Vallone del Rocher Blanc et le Vallone del Vaudet. – Auteur :

Accès

De Bourg-Saint-Maurice, suivre la D902 en direction du col de l’Iseran. Passer Sainte-Foy-Tarentaise puis environ 4,5km après le hameau de la Thuile, bifurquer à gauche juste avant le paravalanche des Pigettes. La route autorisée se termine au parking de Chenal (1700m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Carte 2 : IGC 102 "Val di Rhêmes - Valgrisenche" 1:25000
  • Altitude de départ : 1700m
  • Altitude des sommets : 3227m et 3018m
  • Altitude du point bas en Italie : 2600m
  • Dénivelé cumulé : 1967m
  • Distance : 24,5km

Remarque

Pointe du Rocher Blanc : la pointe (antécime) atteinte lors de cette randonnée (cairn, 3018m) est celle située à l’est de la pointe cotée 3012m sur IGN. La pointe du véritable sommet (3023m) ne semble pas accessible sans équipement spécifique.

Balisage

  • Bons chemins et sentiers, faciles à suivre jusqu’au lac Noir ; quelques panneaux indicateurs.
  • Trace et cairns, du lac Noir au Col du Lac Noir.
  • Hors sentier sur le secteur de la Pointe de Serru.
  • Sentier n°12E en descente dans le Vallone del Rocher Blanc (Italie).
  • Sentier n°12D en montée dans le Vallone del Vaudet (Italie).
  • Sente pour la montée à l’antécime de la Pointe du Rocher Blanc.
  • Hors sentier sur l’arête du Bélier (vagues sentes à moutons paumatoires).

Difficultés

  • Distance et dénivelé.
  • Hors sentier et recherche d’itinéraire sur les secteurs de la Pointe de Serru et de l’arête du Bélier.
  • Arête Sud de la Pointe de Serru : petite escalade (II+) sur les 2/3 du parcours ; quelques passages aériens.
  • Accès à l’arête du Bélier : descente très raide sur éboulis instables.

Pointe de Serru par le lac Noir

Poursuivre la route après le parking du Chenal et à la première bifurcation (panneau "Carrefour de la Combaz Aval", 1789m), continuer tout droit en direction du hameau de la Combaz.

Après le hameau, le chemin s’oriente à l’est et rejoint le hameau du Monal (1874m). On traverse le hameau que l’on quitte par le sud-est.

Environ 90 mètres après l’entrée dans le mélézin, prendre le sentier sur la gauche (panneau). Vers l’altitude 2140m, ce sentier effectue la jonction avec la piste d’accès aux alpages du vallon du Clou.

Après passage du verrou, laisser sur la gauche le petit barrage du Clou (lac) et remonter l’intégralité du vallon du Clou (site classé), toujours sur la même piste.

Celle-ci se termine aux chalets des Balmes (habités de juin à septembre). Derrière les chalets débute un sentier avec une bifurcation au bout de 40 mètres (panneau "Les Balmes", 2289m). Vers l’est, suivre le sentier à gauche en direction du lac Noir.

Le sentier remonte un vallon dans lequel s’écoule le ruisseau du lac Noir puis arrive au lac Noir (2618m), au niveau de son déversoir. Bien que très tentant, le tour complet du lac n’est pas du tout aisé (versants raides à très raides plongeant dans le lac).

Franchir le ruisseau du lac Noir pour trouver une vague sente (cairns) qui s’élève à l’est-sud-est en direction des éboulis de la Pointe du Rocher Blanc (gros blocs). Bien repérer les cairns pendant la traversée car si l’on vient à les perdre, la progression devient assez fastidieuse.

Vers l’altitude 2710m, on quitte ces gros éboulis en tirant un peu sur la gauche afin de poursuivre plus confortablement la montée jusqu’au large Col du Lac Noir (cairn, 2869m).

Du col, la Pointe de Serru et son arête sud son parfaitement visibles. Au nord-nord-ouest et sur pente assez modérée, rejoindre la base de l’arête.

L’ascension de l’arête Sud se déroule ainsi :

  • Lorsque la pente d’éboulis se redresse, viser un assez raide petit couloir (2950m) qui permet d’accéder à la partie escarpée de l’arête.
  • Suivre le fil de l’arête en enchaînant les pas d’escalade faciles (II+), parfois aériens, où les mains sont quasi-continuellement nécessaires (entre 2980m et 3150m). Certains passages plus compliqués peuvent être contournés par la gauche ou par la droite, c’est selon.
  • Pour la dernière partie (au-delà de 3150m), l’arête s’élargit. Conserver le cap pour remonter un pierrier assez raide jusqu’au sommet.

Du haut de la Pointe de Serru, on a une vue sur l’ensemble de l’itinéraire de montée jusqu’au barrage du Clou.

En plus du massif du Mont-Blanc, quelques sommets emblématiques sont visibles : Testa del Rutor, Grand Combin, la Grivola, Grande Rousse, Grande Traversière, Punta Bassac Nord et Sud, la Tsanteleina, le Mont Pourri et bien d’autres encore.

De la Pointe de Serru à l’antécime de la Pointe du Rocher Blanc par l’Italie

La suite du parcours consiste à dévaler le versant sud de la Pointe de Serru afin de rejoindre un ensemble de lacs (sans noms) côté Italie.

On quitte le sommet par son arête est. Après un premier passage assez délicat, l’arête qui surplombe le glacier d’Ormelune devient tranquille.

Au bout de 200 mètres, virer sur la droite, plein sud, pour une descente droit dans la pente. Pente assez raide mais le terrain d’éboulis est plutôt moelleux et agréable (au début, moins ensuite).

Vers l’altitude 3030m, une zone plus raide et rocheuse peut être contournée par la droite. Après celle-ci, virer légèrement au sud-sud-est en direction des lacs (de visu).

Cette première série de 3 lacs se situe à l’altitude 2890m. Après visite, partir vers l’ouest et effectuer un large virage à gauche (contournement de raides pentes) pour arriver plein sud sur une seconde série de 3 lacs, à l’altitude 2830m.

Ensuite, quitter à nouveau ces lacs par l’ouest afin de prendre le talweg du vallone del Rocher Blanc. Repérer une épaisse dalle de roche brune (calcaire) sur laquelle passe le sentier n°12E (cairns).

Ainsi, on descend le vallone del Rocher Blanc en suivant sans interruption ce sentier (assez peu marqué au début). Vers l’altitude 2650m, il entame un virage à droite et au pied d’un mont rocheux, bascule vers le vallone del Vaudet.

À un point bas (2600m), on arrive à une bifurcation. Prendre à droite le sentier n°12D pour remonter le vallone del Vaudet jusqu’au Col du Rocher Blanc ou Colle del Vaudet (2833m).

Forza, l’ultima salita ! Pour rejoindre l’antécime de la Pointe du Rocher Blanc, partir plein nord sur la crête du col. Une sente franchit un raide couloir de roches claires (calcaire) puis évolue plus ou moins à proximité de l’arête sud.

Au bout de cette arête se trouve la pointe cotée 3012m. Gravir la pointe (antécime) située 50 mètres à sa droite, est, surmontée d’un cairn (3018m).

Le sommet de la Pointe du Rocher Blanc (3023m) est la pointe bien visible située au nord-est. Mais pour la gravir, il semblerait que ce soit une toute autre histoire…

De cette pointe 3018m, belle vue sur le trio Archeboc/Ormelune/Serrù.

Descente par l’arête du Bélier

La dernière étape consiste à rejoindre le vallon du Clou via l’arête du Bélier.

Revenir sur l’arête du Rocher Blanc, au pied de la pointe 3012m. Une fois l’arête du Bélier bien identifiée, on dévale plein ouest une très raide pente d’éboulis instables (toutefois assez courte).

Dès que la pente se calme, on vire un peu à droite, nord-ouest, afin de prendre pied sur l’arête du Bélier. Les éboulis font alors place à un terrain herbeux.

Autant que possible, suivre le fil de l’arête (c’est fin joli) pour profiter de vues plongeantes sur le lac Noir. Pas de difficultés techniques mais quelques passages bien raides.

Entre 2650m et 2620m, quelques barres rocheuses entravent la progression, il suffit de les contourner par la gauche en restant parallèle à l’arête.

À l’altitude 2620m, revenir sur la droite et après une courte traversée d’éboulis, suivre plein ouest une large crête herbeuse. En ignorant les traces et sentes à moutons qui partent un peu dans tous les sens, conserver un cap ouest jusqu’à venir buter contre un mont rocheux (point coté 2496m).

Toujours par la gauche, le contourner au plus près. En contrebas, on retrouve le sentier en provenance du Col du Rocher Blanc. Celui-ci s’oriente au nord-ouest et rejoint les chalets des Balmes.

Fin de la boucle et retour au Chenal via le vallon du Clou, les hameaux du Monal et de la Combaz.

Randonnée effectuée le 20 août 2015.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointes d’Archeboc (3272m) et d’Ormelune (3256m) et la boucle des lacs

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 10 octobre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !