Abonnez-vous à notre newsletter !

Pointe des Fonds (3021m) par le Col Rouge

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1300m
Durée :
10h

C’est en allant au Roc des Eaux Noires qu'un jour j’ai imaginé cet itinéraire vers la Pointe des Fonds en l'incluant dans une boucle. – Auteur :

Accès

En arrivant à Moûtiers prendre la direction Courchevel, puis Pralognan par la D915.

A l’entrée de Pralognan prendre la 1 ère route à droite vers les Prioux puis encore à droite sur la D124 (Panneau "Vallée de Chavière").

Franchir le Pont de Gerlon,plus loin passer devant le pont desservant le hameau des Prioux et aller se garer aux Ruelles (4.6 km - 1777 m)

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

Boucle à n’entreprendre de préférence qu’à partir de mi-juillet si on veut être à peu près tranquille quant aux problèmes liés à la neige.

Le parcours de l’arête avant le sommet sans être très exposé, ni très technique, requiert de l’attention (pierres à bascule).

Secteurs très fréquentés par des hardes de chamois et bouquetins donc attention aux volées de cailloux.

Mention spéciale pour la descente du Col des Fonds vers les Creux de Chavière.

Elle peut s’avérer délicate même par conditions sèches. Elle fait plus de 300 m et les premières longueurs sont très raides (plus de 35° au départ).
Mais c’est plus le type de terrain que le degré de la pente qui rend l’affaire piégeuse. Il s’agit de terrain caillouteux parfois schisteux, quelque peu lissé (endroit propice aux avalanches) et recouvert d’herbe couchée. En cas de pluie, de soupçon de terrain humide, ou de brouillard, oublier cette solution.

Matériel

Bâtons de marches solides.
Par expérience je dirais qu’un casque peut s’avérer utile.
Si vous attaquez ça début Juin il est évident que piolet et crampons seront de sortie.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : (Exemple : TOP 25 - 3534 OT "LES TROIS VALLÉES - MODANE")
  • Altitude minimale : 1777 m
  • Altitude maximale : 3021 m
  • Distance : environ 17 km
  • Horaires : 10h00
  • Balisage : Rouge et Blanc sur le GR55. Jusqu’au Col Rouge bon sentier "cairné". Après le Col Rouge une trace au départ, puis plus rien.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Après s’être garé aux Ruelles, partir dans le Vallon de Chavière. Comme d’habitude la remontée de ce vallon constitue une excellente mise en route du système physique et mental.

Environ 1 km plus loin que la bifurcation vers le Chalet de Ritort, quitter le GR55 pour attaquer gaiement le sentier vers le Col Rouge.

La toute première partie de ce sentier se déroule dans des prés, mais on va assez vite entrer dans des pierriers.

Le chemin est bien tracé, et il y a suffisamment de lacets pour que cela ne soit pas trop pénible (évidemment ce n’est pas de la moquette et ça grimpe !).
L’arrivée au Col se fait par des traversées plus ou moins en dévers sur des sols de détritus de cargneules (ce qui explique les couleurs dominantes ocres). Pour faire simple, dans des gravelles.

Arrivé au Col Rouge (2730 m,) partir à gauche en direction du Roc des Eaux Noires.

Après une traversée ascendante d’un plan incliné composé de dalles, de blocs et autres éboulis et barré par une arête qui part vers le Roc des Eaux Noires, grimper au mieux, pour rejoindre dans cette arête une brèche caractéristique.
La brèche franchie le spectacle qui s’offre est celui d’un vide et d’un indescriptible capharnaüm minéral de « bout du monde ». Des gadins, encore des gadins, le silence et c’est tout !

De la brèche repérer en face, l’itinéraire qui mène au sommet de la Pointe des Fonds (notamment les dalles sous le collet situé entre cette dernière et le Grand Mont Coua).

Dans un premier temps il faudra descendre rejoindre un lac glaciaire au pied du Grand Mont Coua.

Pour cela, désescalader les premiers rochers en douceur vers la gauche pour rejoindre un système de vires et de roches confortables qui conduisent à un plan incliné souvent recouvert de neige.

Traverser ce dernier en diagonale, jusqu’à mamelon caillouteux derrière lequel on descendra par des éboulis croulants sur le plan occupé par le lac glaciaire.

Note : ce lac est issu de la fonte d’un glacier qui était long de 1.5 km et qui depuis le Col des Fonds descendait plus bas que le Passage des Eaux Noires. Je l’ai remonté et descendu plusieurs fois et inutile de dire que c’était plus confortable que le bazar actuel.

Contourner ce lac par la droite, et attaquer directement dans des rochers faciles. Atteindre ainsi un replat en balcon situé au-dessus du lac,

Après avoir traversé cette partie quasi-horizontale se diriger vers les névés et les pentes d’éboulis dans les contreforts du Grand Mont Coua.

La grimpée, plus ou moins en dévers, dans la neige et la caillasse se fait sans problème. C’est raide mais tout ça tient relativement bien sous les godasses, Arrivé à la verticale des dalles attaquer tout droit dans une pente assez "hard".
Depuis les dalles, l’arrivée au collet est immédiate et facile.

Du collet partir à gauche sur l’arête qui mène au sommet.
Cette arête sans être difficile requiert de la vigilance car elle comporte un ou deux passages exposés et les « pierres à bascule » ne sont pas rares.

Le seul ressaut rocheux se contourne par la gauche.

En montant on pourra admirer à droite les curieuses structures des gypses du Roc du Soufre (mais vaut quand même mieux rester concentré sur ses pieds !).

Le sommet de la Pointe des fonds (3021 m) est confortable pour le casse-croûte et même pour une sieste.
Il offre des vues splendides sur le Col de Chavière, le Lac Blanc, le Glacier de Gébroulaz, etc. Malheureusement ce jour, tout ça a plus ou moins joué à cache-cache.
Du signal géodésique il ne reste plus que des morceaux de bois.

Pour quitter le sommet il y a 2 choix : descendre directement sur le Col des Fonds : il y a une trace.
Ou redescendre l’arête montée.

On choisira la deuxième solution. Un, ça fait un bon entrainement et deux, question chutes de pierres, c’est préférable, croyez-moi.

Donc après le retour au collet, descendre en écharpe vers la droite, dans des pierriers assez faciles et gagner le Col des Fonds (2907 m).

Ici se présente au moins trois solutions… On n’en citera que deux.
Première solution : descendre directement vers le plateau des Lacs des Eaux noires, et par la droite rattraper facilement le sentier du Col du Soufre.

Deuxième solution, celle qui a été choisie ici, on ferme la boucle, en descendant sur les Creux de Chavière, pour rejoindre ensuite le sentier du Col Rouge.

Commencer la descente du col en obliquant progressivement vers la gauche jusqu’à atteindre une crête dominant à gauche un chaos rocheux.

Suivre cette crête jusqu’à son extrémité, au point coté 2767 m.

De là, descendre le long d’une autre crête perpendiculaire (quelques rochers branlants) jusqu’à un replat au-dessus d’une barre rocheuse (Surtout ne pas la rater celle-là !).

A partir d’ici plus d’images. Les deux batteries out !

Pour illustrer ce qui suit j’ai inséré une photo prise en face, de la Pointe de l’Observatoire. La partie délicate est sous forme de points rouges

Se diriger vers la gauche pour sortir du pierrier et traverser une sorte de talweg herbeux, peu marqué mais représentant un sacré toboggan et venir se positionner face à la pente en direction des Creux de Chavière.

Note : il est préférable de descendre dans le lit d’un ru sec. Ceci a l’avantage de marcher sur un sol moins herbeux, plus pierreux et dont les cailloux peuvent former des marches naturelles.

Malgré toute la prudence un incident, sans gravité, s’est produit au bout de 50 m de descente. Ma femme a fait un beau valdingue que j’ai bloqué mais qui a provoqué une coupure à la jambe droite. Un peu comme un coup de rasoir. Heureusement j’avais la trousse de secours. Tout bêtement une pierre qui a roulé sous la godasse.

Arrivés dans les Creux de Chavière partir vers la gauche et par un cheminement en balcon assez facile au-dessus du Vallon de Chavière descendre rejoindre le sentier du Col Rouge.

Retour plan-plan à la voiture.

Dernière modification : 28 octobre 2019
Vers le Lac du Mont Coua (2750m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 22 juillet 2012

Topo publié le 28 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 29 octobre à 11h29

    Bonjour Nardino
    Ayant vécu pas mal d’année sur "Pralo", cette rando est peut-être ma favorite surtout pour "l’esprit sauvage" entre le col Rouge et le col des Fonds voir les lacs des eaux noires. Cela fait une dizaine d’années que je n’y suis pas retourné. Çà m’a donné envie de refaire cette rando !
    Laurent

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !