Punta de la Ripera (2814m) et Pic Tendeñera (2853m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1860m
Durée :
1 jour

La Punta de Ripera et le pic Tendeñera sont deux beaux sommets espagnols, situés dans un environnement sauvage, et isolés dans la sierra de la Tendeñera. Leur ascension est une course longue, dans un univers minéral et peu cairné. – Auteur :

Accès

Direction l’Espagne, via le col du Pourtalet, par la D934 puis, après la frontière espagnole, continuer sur l’A136 jusqu’à Biescas.
Prendre ensuite la route de Torla, la N260, et, 500m après Linas de Broto, juste avant le pont, dans un virage à droite, traverser la route et se garer sur un petit parking en terre.

Précisions sur la difficulté

  • Gros dénivelé.
  • Pierrier, et beaucoup de hors sentier.
  • Crête impressionnante pouvant rebuter ceux qui sont sensibles au vertige.
  • Cairns pas toujours très visibles au milieu des rochers.

Les infos essentielles

  • Carte : SPAIN_TOPO_36_07_436.rtmap
  • Altitude minimale : 1211 m
  • Altitude maximale : 2853 m
  • Distance : environ 19 km
  • Horaires : comptez entre 8h30 et 9h30 h
  • Plus de photos sur : https://www.o2rando.com/pic-tendenera-2853m

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Objectif : gravir la Punta de La Ripera, et le pic Tendeñera en passant par le refuge de la Faja o Linas et retour par les crêtes des Fañanizas Altas et Bajas.

Du parking, prendre la piste Nord, Nord-Ouest, que l’on quitte rapidement en prenant sur la droite le pont où est indiqué la direction de Soaso.

Le chemin empierré parvient à un second pont qui traverse le Barranco Planas de Abozo.

On se dirige alors vers une première cascade et on passe au pied de la deuxième cascade.

Le sentier devient plutôt une sente à travers les fougères, plein Ouest.

Sur sa droite, à l’Est, on aperçoit le refuge de la Faja, appelé aussi refuge de Linas.

  • Une table, quelques bancs et une belle cheminée, mais pas de couchage... Donc, pour ceux qui envisageraient de faire la randonnée sur deux jours, il faudra prévoir un matelas et le poser à même la terre battue !

Pour atteindre ce point, compter entre 1h20 et 1H50 pour 520m de dénivelé.

Du refuge, repartir en direction du Nord-Ouest pour retrouver la sente.

  • Très belle vue sur la Punta de La Ripera et le pic Tendeñera, ainsi que sur les crêtes entre la Tendeñera et le pico Otal.

Traverser le barranco del Cebollar, à sec en fin de saison, puis conserver toujours la direction Nord-Ouest.

Peu de cairns, mais il faut viser un faux col, au pied de la barre rocheuse.

  • Arrivé au faux col, on a une très belle vue sur le vallon del Tuerto, et la Peña de Oroel.

On remonte une pente herbeuse puis on suit les cairns. Il faut être attentif, car ce n’est pas toujours évident de les repérer surtout lorsque l’on arrive dans le pierrier, et que l’on attaque les gros blocs rocheux.

  • J’en ai profité pour mettre des nouveaux cairns et en améliorer d’autres.

On s’oriente toujours plus ou moins vers le Nord.

On arrive face à une cheminée de 5 à 6 mètres qui ne présente pas de difficulté majeure, d’autant qu’il y a une sangle sur place.

Ensuite, on a en vue la brèche qui se situe entre les deux sommets, la Punta de la Ripera à gauche et le pic Tendeñera, à droite.

Pour la Ripera, le mieux est de rester sur le fil de la crête, qui ne présente aucun danger.

Compter environ 4h30 pour 1690m de dénivelé pour atteindre le sommet de la Punta de La Ripera.

  • Vue superbe sur la Peña Sabocos, la Collarada, le massif du Vignemale...

Ensuite, redescendre vers la brèche pour aller gravir le pic Tendeñera.

De la Punta de la Ripera, la pente est impressionnante, mais en fait, ça passe bien.

Du sommet de la Tendeñera, poursuivre la crête Est puis, arrivé au replat, vers 2740m, il faut "plonger" dans le vallon Sud-Est.

On peut avantageusement opter pour un retour par les crêtes de Fañanizas, que l’on a en visuel et dont on discerne très bien la sente.

  • NB : sur certaines cartes, ce nom n’apparait pas et est remplacé par celui de "Tozal de Soaso", tandis que, sur la carte équivalente à notre IGN, "Tozal de Soaso" désigne l’autre crête, derrière celle-ci. Disposant pour ma part de cette dernière carte, je parle donc des Fañanizas.

Prendre une sente en dévers qui traverse un pierrier et gagner ainsi le pied de Fañanizas Altas. Suivre la crête pour arriver à Fañanizas Bajas.

Poursuivre plein Sud la crête en direction de El Cebollar, puis Soaso, d’où l’on répère la piste, en contrebas, qui mène au refuge de la Faja.

On descend une pente herbeuse, on coupe la piste et on traverse les fougères pour retrouver la sente du matin.

Il suffit ensuite de reprendre l’itinéraire de l’aller.

Dernière modification : 16 décembre 2018
Tour et ascension des Posets (3375m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : 02rando

Je suis un photographe amateur, passionné de montagne et de nature. je vis dans les Pyrénées, en vallée d'Ossau. Je randonne dans les Pyrénées françaises et espagnoles, mais aussi dans les Alpes, notamment dans le Mercantour, et depuis peu dans le val d'Aoste en Italie. J'ai créé mon propre site pour partager ma passion de la montagne. Plus de 300 randonnées pour tous niveaux avec la possibilité de (...)

Randonnée réalisée le 20 août 2018

Topo publié le 16 décembre 2018

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 4 février à 13h06

    Magnifique !
    Je me souviens de la Tendeñera hyper impressionnante vue du Pic de la Bernatoire. Les photos me le confirme. Hallucinant le changement de couleur des roches.

    Ha la la j’espère pouvoir y retourner un jour.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !