Refuge de Varan (1620m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
Non renseigné
Durée :
1 jour

Petite sortie d'automne toujours bien sympathique avec en toile de fond le Massif du Mont Blanc - Le Mont Joly et la vallée de l'Arve. – Auteur :

Accès

Accès : Commune de Passy 74. A Passy chef lieu prendre la direction du Plateau d’Assy. Quitter cette direction (alt. 957 m) dans une courbe à droite pour prendre tout droit sur le hameau de Bay (1044 m). Terminus au parking du Coudray (1112 m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Départ : Parking du Coudray.

Difficulté : Aucune.

Temps : 3 h 20 (Arrêt d’environ ¾ h)

Carte IGN : 3530 ET Samoëns

Cette balade peut être faite dans les deux sens. Pour aujourd’hui, nous avons opté pour le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Dès la sortie du parking, après avoir tourné à gauche, il faut virer aussitôt à droite (10 m) pour prendre la direction de Curalla. Dans ce sens l’échauffement est progressif car le tracé est plat au début, puis descendant.

Une fois bien échauffé çà commence à monter pour gagner les chalets de Curalla (1480 m). Un peu plus haut, on rejoint le GR du Tour du Pays du Mont Blanc avant d’atteindre les chalets de Varan (1620 m).

Pour le retour, deux options possible : soit prendre le chemin large 4x4 soit le raccourci en dessous du refuge qui rejoint le chemin large un peu plus bas.

Pendant la pause, sur la terrasse du refuge, ne pas oublier de s’en mettre plein les yeux.

Dernière modification : 16 mai 2018
Passage du Dérochoir (2220m) - Col de la Portette (2354m) - Chalets de Platé (2032m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Le Blog du Mich

Veuf, retraité et heureux de l'être, qui, à chaque occasion parcourt nos belles montagnes, seul ou avec ma compagne. Si je ne suis pas en montagne, c'est que je suis occupé avec mes petits enfants, tâche bien agréable.

Topo publié le 29 novembre 2007

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Fred et sa familleLe 28 août 2016 à 14h12

    Refuge très sympa, d’accès facile.
    Hélas l’accueil n’est plus ce qu’il était ....une reine mère que l’on dérange à la moindre demande...un peu comme si vous étiez chez elle et uniquement chez elle.
    Le temps est loin ou l’acceuil se faisait autour d’une carte à echanger sur les itinéraires et les courses de montagne que feu l’ancien gardien évoquait dans la plus grande humilité.
    L’époque est à la poissonière, qu’on se le dise.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !