St. Petersinsel et Jolimont (603m) par Erlach

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
327m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Paisible balade au cœur de la région du Seeland, entre les reliefs jurassiens et le plateau bernois. Une excursion insulaire par le Heidenweg dans la réserve naturelle de St. Petersinsel (lac de Bienne), suivie d’une boucle forestière au Jolimont passant près d'un immense bloc erratique (Teufelsburdi).

Accès

  • Par l’A1 : sortir à Murten (sortie n°29) ou Kerzers (sortie n°30) et suivre la direction Ins puis Erlach.
  • Par l’A5 : sortir au Landeron (sortie n°19) et suivre la direction Le Landeron puis Erlach.

Sur la route principale du centre d’Erlach (Galsstrasse), tourner au niveau du panneau indiquant St. Petersinsel, le camping et le port d’Erlach. Un grand parking se situe à 150m, au départ de la presqu’île et du Heidenweg (430m).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Swisstopo 1145 Bieler See 1:25000
  • Tracé Swisstopo : St. Petersinsel - Jolimont
  • Altitude de départ : 430m
  • Altitude du sommet : 603m
  • Dénivelé cumulé : 327m
  • Distance : 24,4km
  • Difficulté : aucune, à part distance

Balisage

  • Panneaux directionnels (jaunes) sur la majeure partie de l’itinéraire
  • Panneaux verts informatifs (réserve naturelle) sur St. Petersinsel.
  • Quelques balises jaunes (losanges) sur le secteur forestier du Jolimont.

Remarques

  • Le site de St. Petersinsel est facile d’accès et très fréquenté l’été. La période fin d’automne/hiver est à privilégier pour profiter pleinement de la quiétude des lieux.
  • La réserve naturelle de St. Petersinsel dispose d’une tour et d’un poste d’observation des oiseaux en bordure du Heidenweg. Prévoir une paire de jumelles.
  • La presqu’île est accessible aux VTT.

Informations

Quelques informations sur les lieux visités :

Itinéraire

Erlach – St. Petersinsel

Passer le port d’Erlach et suivre le Heidenweg, long et excellent chemin carrossable rectiligne, bordé de marais et roselières.

Après 3 kilomètres, on entre dans la partie forestière (hêtraie avec pins sylvestres, pins d’autriche et pins weymouth) de la presqu’île.

Rapidement, on découvre sur la gauche un panneau décrivant quelques espèces (faune et flore) présentes sur la presqu’île, au pied d’un point haut (point 444 – ancienne Ile aux Lapins avant la correction des eaux du Jura) accessible par quelques marches en rondins.

Continuer jusqu’à la trifurcation du point 431 puis prendre en face le sentier qui s’élève nord-nord-est et suit la crête forestière (quelques pins immenses) du petit mont qui domine le nord de la presqu’île, en passant par le Pavillon (point 462).

Une fois à l’extrémité (point 471) et au bord de l’abrupt versant nord, prendre plein sud vers le point haut de la presqu’île (474m). Un belvédère offre un point de vue sur le lac de Bienne et le versant est de la presqu’île.

Revenir ensuite sur le sentier principal puis au Pavillon (point 462). Prendre alors à gauche, le chemin empierré qui descend vers l’ancien cloître clunisien (point 434).

Poursuivre en face vers la rive et la longer par le nord en passant par le mémorial Rousseau (Rousseau Denkmal). Le site comporte un buste en bronze à l’ombre de quelques immenses platanes centenaires.

En contrebas du petit vignoble (Grossort) et au niveau du débarcadère sud, on retrouve la piste principale qui effectue le tour du mont.

En bordure de piste (au nord et à l’ouest), un muret en pierres encore bien visible (mur de rive) correspond à la limite de l’ancien rivage avant la première correction des eaux du Jura au 19ème siècle.

Avant cette correction par des aménagements hydrauliques, St. Petersinsel était une île accessible en barque ou bateau. Elle est seulement reliée depuis 1873 à Erlach par un isthme (Heidenweg), formé après la baisse de 2,5m du niveau des eaux du lac de Bienne.

Entre l’ancien mur de rive et le rivage actuel se sont développées une forêt marécageuse et des roselières. A partir du point 432, possibilité d’une petite excursion vers l’extrémité nord-ouest de la presqu’île par un sentier très humide.

Retour au point 432 où une stèle gravée et datée de 1774 se dresse à l’angle nord-ouest du mur de rive.

Poursuite sud-sud-ouest par la piste rectiligne en direction du point 431. A mi-chemin entre les 2 points (432 et 431), il est possible de prendre à droite un sentier marécageux (potentiellement inondé) et très sauvage qui suit le rivage.

On peut alors observer quelques blocs erratiques sur le lac de Bienne.
Ce sentier marécageux termine au débarcadère nord qui permet une avancée sur le lac (accessible également à partir du point 431).

Revenir ensuite au point 431 pour rejoindre Erlach.

Sur le retour par le Heidenweg, 3 très courtes excursions :

  • Après le point 432 et en lisière de forêt, prendre à gauche vers une grande table en bois pour pique-nique avec une vue dégagée sur le lac.
  • 770 mètres après la lisière de forêt, prendre à droite vers une tour d’observation en bois (haute de 15m), bien visible du Heidenweg.
  • 700 mètres après la tour d’observation, trouver sur la gauche le discret départ d’un sentier didactique sur ponton (Fussweg), au milieu des marais et roselières. Poste d’observation des oiseaux à l’extrémité sud du sentier.

Après passage au port d’Erlach (départ du Heidenweg), continuer tout droit vers la route principale d’Erlach (Galsstrasse).

Erlach – Boucle de Jolimont

Traverser la rue principale et prendre en face les escaliers qui remontent le petit centre historique d’Erlach. On arrive sur une jolie place.

Continuer sur un sentier empierré bordé de vignes qui atteint le château d’Erlach. Une aire de pique-nique avec point de vue se trouve à l’ouest du château.

Après le château, le sentier s’élève en forêt et parcourt en balcon, le versant nord du Jolimont. A la première bifurcation (altitude 528m), prendre à gauche pour atteindre le bord du vaste plateau du Jolimont.

On arrive alors sur un réseau de larges pistes forestières. Continuer tout droit par la Chlosterwald vers l’immense bloc erratique (Teufelsburdi) distant de 40m environ au sud de la piste. Ce bloc erratique, originaire du val de Bagnes (Valais) a été déposé par l’ancien glacier du Rhône.

Aussi, quelques 5 bunkers sont visibles sur cette zone.

Revenir sur la piste et poursuivre tout droit à chaque bifurcation en direction du point 557.

Prendre alors à gauche puis à droite 50 mètres plus loin, un sentier discret et peu évident. Celui-ci redevient une bonne piste après 420 ètresm de distance.

De nouveau sur la piste et environ 200 mètres plus loin, la suivre lorsqu’elle oblique à gauche. Une fois au point 582, tourner à droite. La bifurcation suivante marque l’extrémité sud de la boucle du Jolimont.

Prendre alors à gauche pour commencer le retour vers Erlach. Au bout de 200 mètres, possibilité d’atteindre le point haut du Jolimont (603m) qui se trouve sur la gauche, à 40 mètres de la piste. Celui-ci n’est pas indiqué mais se devine assez facilement.

Un sapin isolé parmi les feuillus signale la position de ce point haut. Revenir sur la piste et poursuivre la longue traversée forestière de Burgerwald (cap nord-est) en passant par les points 587, 542 et 549.

Environ 200 mètres après le point 549, on arrive en lisière de forêt. Quitter la piste pour rejoindre la route d’accès (bordée d’arbres) au hameau Jolimonguet (point 562).

Traverser le hameau et reprendre nord-est au milieu des terres agricoles. La vue se dégage sur les lointains sommets.

Le chemin arrive au point 547, près de l’extrémité nord-est du plateau du Jolimont. Un banc permet d’apprécier la vue sur Erlach et St. Petersinsel.

De là, une courte descente assez raide sur un sentier en terre et escaliers en rondins. Prendre à droite sur la piste en bas du sentier puis à gauche au niveau de l’intersection avec une route asphaltée (non fréquentée).

Après 100 mètres, suivre à droite le petit chemin qui passe dans les vignobles et devant l’église réformée, puis rejoint la route principale via la Amtshausgasse.

Un retour avec passage par la rive sud-ouest du lac de Bienne conclut joliment cette balade : sur la route principale, prendre alors à droite, marcher sur 120m et bifurquer à gauche (entre 2 maisons) pour suivre sur 200 mètres un petit sentier caillouteux. Au bout de celui-ci, prendre à droite puis à nouveau à gauche 80 mètres après.

On arrive sur le sentier de la rive du lac (Seestrand). Le remonter nord-nord-ouest pour un retour sur le Heidenweg, point de départ de la balade.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « St. Petersinsel et Jolimont (603m) par Erlach »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours