Test de la veste Norrona Lofoten Powershield Pro Alpha

A la recherche d’une veste chaude et légère, qui coupe du vent, sans gêner les mouvements ? Pour toutes vos sorties hivernales...

Caractéristiques du fabricant

La veste lofoten Powershield Pro Alpha est un modèle révolutionnaire qui offre une protection contre les intempéries perméable à l’air, avec une excellente isolation et une respirabilité optimale. Le tissu extérieur est fabriqué en nylon tissé Polartec® Powershield Pro laminé avec une doublure Polartec® Alpha. Grâce à cette association de tissus, la veste peut être utilisée seule en veste de freeride individuelle ou en-dessous ou au-dessus d’une veste shell en cas de conditions extrêmes. Avec des caractéristiques telles que les nouveaux poignets encore plus extensibles, une capuche avec réglage à l’arrière à une main et un chiffon pour lunettes, vous êtes prêt pour partir à l’assaut de la poudreuse.

Logo

Composition

Polartec Power Shield : Le tissu Polartec® Power Shield® a été développé pour offrir un meilleur équilibre entre résistance aux intempéries et confort personnel. En intégrant une membrane microporeuse avancée à un extérieur durable et protecteur, nous avons créé un tissu résistant pour vêtements d’extérieur offrant une meilleure respirabilité. La capacité de bloquer le vent et l’eau est finalement intégrée grâce à une technologie de surface qui améliore la respirabilité du vêtement quelle que soit l’activité.

Polartec

Polartec® Alpha® est la dernière innovation en matière d’isolation synthétique et offre une combinaison exceptionnelle de chaleur, de légèreté et de respirabilité, dans un vêtement bouffant. L’isolation Polartec Alpha est très résistante et plus stable que les autres isolations synthétiques et permet de choisir des tissus en maille plus ouverte pour les deux faces (extérieure et intérieure), afin de créer un ensemble perméable à l’air. Ce volume d’air qui circule évacue rapidement l’humidité et rend le tissu Polartec Alpha plus polyvalent que les isolations classiques qui bloquent la vapeur d’eau.

image fabricant

Détails techniques :

  • Poche poitrine
  • Ventilation au niveau de la poitrine avec fermeture éclair et mesh
  • Essuie-lunettes
  • Poches chauffe-mains
  • Poignets super-stretch
  • Protection douce au niveau du menton
  • Capuche anti-vent adaptée au port du casque
  • Poids : 480g
  • Prix : 399€

Conditions de test

Pour le test de cette veste direction le massif de Belledonne, et plus précisément le Grand Rocher, pour une sortie en raquettes (https://www.altituderando.com/Le-Grand-Rocher-1926m). Arrivée sur place, le temps est plutôt couvert, ça n’est pas le soleil qui va nous réchauffer. Cependant les températures sont plutôt douces (-4°C à l’arrivée sur le parking) et il n’y a pas de vent, de bonnes conditions en somme.

La veste a également été testée en ski de fond, dans des conditions venteuses et de pluie.

vue d'ensemble

En montée

tryptique

Aspect du produit

Au premier abord, la veste aborde une jolie couleur et un visuel très plaisant, les finitions sont très bonnes. Sans même porter le produit, la légèreté est déjà déconcertante : une veste si légère va-t-elle vraiment pouvoir me maintenir au chaud ? A l’intérieur, la veste est recouverte d’un tissu polaire, très doux au toucher.

" Sans même porter le produit, la légèreté est déjà déconcertante "

zoom Polartec

ajustement de la capuche

Chaleur et évacuation de l’humidité

Maintenant, voyons voir ce que vaut cette veste sur le terrain. Je suis une grande frileuse, et je dois généralement prévoir un certain nombre d’épaisseurs pour mes sorties. Pour ce test, j’enfile donc un t-shirt manches longues thermique et la veste, avec quelques couches en plus dans le sac, car je ne peux m’empêcher de douter qu’une veste si légère puisse venir à bout de ma frilosité.

Résultat : j’aurais bien enlevé la sous-couche thermique pour me retrouver uniquement en t-shirt sous la veste. Impressionnant. J’ai tout de même décidé de continuer couverte de la sorte, histoire de transpirer un peu. Le résultat est tout aussi bluffant : l’intérieur en polaire est bien conçu pour tenir chaud mais il est aussi suffisamment fin pour évacuer l’humidité vers l’extérieur. En quelques minutes seulement je n’avais plus une seule trace de transpiration.

" Le résultat est bluffant : l’intérieur en polaire est bien conçu pour tenir chaud mais il est aussi suffisamment fin pour évacuer l’humidité vers l’extérieur "

Etanchéité et isolation contre le vent

Après une bonne averse lors de ma sortie en ski de fond, j’ai pu constater l’efficacité du côté déperlant. L’eau a véritablement glissé vers le bas, ne laissant aucune trace sur la veste.

Tissu déperlant

Autre véritable atout de cet veste : malgré un vent qui s’intensifiait, je n’ai rien ressenti à travers la veste et je suis restée bien au chaud.

Côté pratique

La veste possède plusieurs poches : 2 basses chauffe-mains, dont l’accès peut être gêné par la ventrale du sac à dos, et 1 haute, disposée au niveau de la poitrine. Toujours au niveau de la poitrine, de l’autre côté de la fermeture, se trouve une autre fermeture qui est en fait une aération avec mesh.

Exercice avalanche 2

La capuche est très grande, ce qui permet de glisser un casque dessous. Même sans casque, elle est suffisamment couvrante pour avoir chaud aux oreilles mais ne gêne absolument pas les mouvements et ne coupe pas la vision. En effet, celle-ci contient une tige flexible intégrée dans la couture de la visière, qui tient la capuche bien en place.

Le col monte bien haut et protège efficacement du froid, sans que le frottement n’irrite le menton.

Montage de la sonde

Les manches sont assez longues, elles protègent efficacement les mains du froid, sans être gênantes pour autant car il est possible de resserrer le bas des manches par un scratch. Simple mais efficace, celui-ci semble solide et promet de bien tenir sur la durée.

Vue de dos

Taille : Pour moi qui porte habituellement du M, la veste taillait légèrement grand. Attention donc si vous êtes à cheval entre 2 tailles, la taille inférieure peut convenir. Cependant cela laisse de la place pour rajouter des épaisseurs au cas où, s’il fait vraiment très froid.

Zoom haut de la veste

Dos avec sac

Pour résumer

  • Les plus : la légèreté, la chaleur et l’évacuation de l’humidité.
  • Le (petit) point à améliorer : Si vraiment on cherche la petite bête, le système de serrage qui n’est pas évident à comprendre instantanément. Mais ce « problème » est vraiment mineur et une fois le fonctionnement compris, vous n’aurez plus de souci avec.

Dos sans sac