Le Grand Rocher (1926m) – à raquettes

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un objectif très convoité dès les premières neiges mais ça se comprend compte tenu de la facilité d’accès et de la vue offerte au sommet.

Accès

Accès > Chambéry > Theys > Col du Barioz > Foyer de ski de fond

Itinéraire

  • Altitude départ : 1430m
  • Altitude sommet  : 1926m
  • Carte : IGN TOP25 3433OT - Allevard - Belledonne nord
  • Durée : entre 3 et 4 heures A/R suivant trace faite ou pas (rare)
  • Balisage : itinéraire raquettes balisé jusqu’à la prairie de Pierre Roubet
  • Difficulté : aucune

Dans un premier temps on va rejoindre la prairie dite de ‘Pierre Roubet’.

Pour cela deux solutions qui toutes deux partent direction Sud au bout du parking situé au niveau du foyer de fond (suivant l’époque et l’heure de départ on sera amené à se garer bien avant car l’endroit est très fréquenté !) :

  • Solution 1 : Poursuivre donc Sud et au bout de quelques minutes trouver le départ de la trace balisée pour les raquettes ; cette trace amène à la lisière Ouest de la prairie de ‘Pierre Roubet’ d’où on continuera plein est pour aller au point haut de cette prairie
  • Solution 2 : Poursuivre donc Sud, laisser sur la gauche la trace balisée pour les raquettes et continuer encore une bonne centaine de mètres sur la large piste pour arriver au départ du sentier d’été (panneau) ; de là monter direction Est et aux rares croisements prendre au plus pentu ; on arrive alors à l’extrémité sud-ouest de la prairie de Pierre Roubet d’où l’on voit le chalet de Pierre Roubet ; remonter la prairie pour rejoindre son point haut (et donc l’itinéraire décrit ci-dessus)

Au point haut de la prairie on trouve un panneau d’où l’on continue tout droit en laissant à gauche un itinéraire raquettes pour le Crêt du Poulet.

Il est très rare qu’il n’y ait aucune trace mais au cas où ; il faut garder un cap Est (raide), voire Est-Sud-Est (moins raide car en oblique) jusqu’à rejoindre la ligne de crête d’où l’on bénéficie d’une magnifique vue sur le versant ouest de Belledonne.

Il ne reste plus qu’à suivre la crête sur la droite (Sud) pour arriver à la croix marquant le sommet.

Descente par le même itinéraire.

Sortie du 15 novembre

Monsieur météo annonce ce matin du beau temps au-dessus de la mer de nuages annoncée à 1400/1500m et besoin d’un retour à la maison avant 16h… alors le Grand Rocher fera l’affaire.

Chance… au parking du foyer de fond du Barioz , on est très légèrement au-dessus d’une couette de nuages bien épaisse. Une seule voiture (au capot froid) sur le parking… on va encore devoir composer avec la foule !

Les très nombreux randonneurs à skis/raquetteurs/promeneurs qui ont fréquenté l’endroit le week-end précédent ont laissé un entrelacs de traces incroyable. Mais au-dessus du chalet de Pierre Roubet l’anarchie des traces laisse place à une trace principale fort bien faite.

Bon, ça n’est pas la neige vierge des Ramettes d’il y a 3 jours mais c’est bien agréable quand même.

Midi tout pile, nous voilà au sommet du Grand Rocher avec un peu de vent mais à quelques mètres de la croix, en versant sud, à l’abri derrière un arbre, face au soleil, ça le fait à merveille pour le casse-croûte.

Petite conversation avec un randonneur à skis arrivant au sommet quand on amorce la descente. À la descente, compte tenu des nombreuses traces, nous n’avons aucun scrupule à faire la notre dans les rares passages où on peut enchaîner quelques pas dans une poudreuse maintenant un peu lourde.

Au retour à la voiture, le parking est au soleil mais vraiment en limite de la couche de nuages qui commence à se désagréger un peu… mais pas suffisamment pour qu’on plonge dans la vallée sans regret.

Dernière modification : 7 août 2018
Crêt du Bœuf (1822m) par Pipay

La carte du topo « Le Grand Rocher (1926m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours