Tour de la Pinéa, par le sentier Vermorel et le sentier des Roches

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Comme la plupart des sommets de cet étonnant massif qu'est la Chartreuse, les environs de la Pinéa révèlent de nombreux sentiers ignorés dont certains sont présents ici. De quoi ravir l'amateur de boucles insolites...

Accès

De Saint-Egrève, gagner le quartier de la Monta. Prendre alors la direction du col de la Charmette par la D105. Arrivé à Pomaray, après avoir traversé le village de Proveysieux et le hameau du Gua, quitter la route principale pour celle de droite montant à Planfay. La remonter jusqu’à trouver une aire de stationnement (limitée, 2-3 places) près du terminus du bus TAG n°60 "Planfay Haut" (poteau indicateur - 929m).

Pour les habitués des transports en commun, toutes les infos sont sur www.tag.fr.
Sur ce dernier point, il est d’ailleurs conseillé, pour les randonneurs du week-end, de prendre le bus TAG n°62 depuis Grenoble jusqu’à l’arrêt "Sarcenas - Pont de Croz". De là on rejoint rapidement Guilletière, point de départ différent de cette boucle.

Précisions sur la difficulté

  • Boucle plutôt exigeante, comprenant des montées et descentes successives entre Guilletière et le retour à Planfay.
  • De par son exposition nord et situé dans l’un des massifs montagneux les plus arrosés de France , le sentier Vermorel déneige tard en saison. Mieux vaut donc attendre début juin pour s’y attaquer sans équipement particulier.
  • Courte ascension escarpée avec un final aérien pour rejoindre le sommet de la Pinéa.
  • Le sentier des Roches connait de nos jours une nouvelle jeunesse (toute relative) grâce au "Trail des Balcons Sud de Chartreuse". Il n’empêche qu’il faut rester prudent sur certains tronçons exposés, notamment un traversant un couloir bien raide avant de rejoindre la crête des Salanches.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3333 OT "Massif de la Chartreuse sud"
  • Altitude minimum : 910m (à Planfay)
  • Altitude maximum : 1771m (au sommet de la Pinéa)
  • Horaires : 6 à 7 h
  • Balisage : plutôt complexe (cf. itinéraire)

Itinéraire

Remonter la route de Planfay où elle devient interdite à la circulation motorisée depuis un réservoir. Elle traverse le ruisseau d’Abos puis côtoie une propriété avant d’effectuer un coude sur la droite dans la combe du ruisseau de Champbelin.
De ce lacet à 1040m, il existe un raccourci plutôt agréable et curieusement non balisé pour éviter de continuer le long détour de cette route. Le point de départ est peu marqué mais s’ensuit un beau sentier puis un chemin, oubliés des cartes IGN. On retrouve alors la piste à proximité d’une vieille cabane en bois vers 1240m.
Il suffit de la suivre 500m à gauche sans dénivelé pour gagner les belles prairies de Girieux.

Un panneau à 1272m nous invite, à suivre un chemin herbeux balisé jaune pour rejoindre la Pinéa. De retour en forêt, un poteau indicateur nous annonce alors le départ du sentier Lucien Vermorel.

  • Inauguré en mai 1926, il rend hommage à ce jeune alpiniste tué cinq ans plus tôt sur les escarpements de cette montagne. Cet article de l’époque résume l’évènement.

Débouchant au pied d’une impressionnante paroi, il la surmonte par la gauche. Puis quelques lacets et l’on aboutit à une brèche sur l’arête nord-est de la Pinéa.

  • Rien n’empêche de grimper en 10mn au sommet par une bonne sente où il faut mettre parfois les mains.

Une courte descente permet de rejoindre la "voie normale" de la Pinéa balisée jaune. Ce sentier nous amène à un collet près de Montvernet (1610m) où l’on trouve le GR de pays du Tour de la Chartreuse.
Basculer alors versant est par un chemin aux multiples variantes, témoignant de la fréquentation du lieu. Bien rester sur la trace principale pour découvrir, au premier virage sur la gauche vers 1560m, le départ d’un sentier plus discret.
Non balisé et pourtant bien tracé et connu des locaux (et maintenant ignoré des dernières éditions de l’IGN), il descend en écharpe plein sud pour gagner une discrète clairière vers 1400m. Lui succède un chemin forestier que l’on continue à dévaler en ignorant ceux partant à gauche et à droite. On retrouve alors à 1230m un chemin balisé jaune issu de Plénom. Un sentier contourne momentanément la piste principale pour gagner des dépôts de bois à Gervais.
De ce hameau, rejoindre celui de Guilletière sur 500m par une petite route peu fréquentée. Depuis son four à pain vers 1090m part à l’ouest un chemin herbeux plutôt discret et non balisé. Il plonge dans une combe boisée entre deux prés pour ensuite suivre une sente jalonnée de marques forestières. Elle gagne la crête sud issue de l’Essadey vers 1050m.

Démarre alors sur l’autre versant (sud-ouest) le sentier des Roches. Tout d’abord très bien tracé, il devient plus étroit et se perd dans les hautes herbes en franchissant le torrent du Rivet. Après avoir basculé sud-est, un cairn nous indique à une fourche qu’il continue sur la droite. Plus ou moins horizontale, il traverse un bois plus clairsemé par des éboulements où il se perd par moment (mais des cairns, même s’ils sont plutôt discrets, sont là pour nous guider). Puis, une centaine de mètres après avoir franchi le lit bien érodé d’un nouveau torrent, il rejoint un chemin envahi par la végétation.
On retrouve rapidement le sentier sur la droite, matérialisé par un cairn (pouvant être dissimulé par les hautes herbes). Il monte alors rejoindre la crête des Salanches. La trace est toujours bien présente, avec quelques lacets, se faisant délicate sur deux passages, notamment la traversée d’un couloir court pouvant impressionner.

Le sentier des Roches se termine sur la crête boisée précitée environ 1160m (matérialisé par un cairn efficace, servant de point de repère pour les randonneurs voulant l’entreprendre dans l’autre sens). Continuer en face une bonne sente pour retrouver un vieux chemin dévalant une croupe menant au collet du Bois Ronzier (1080m) et ses pistes forestières.
De là, un panneau en bois assez discret nous invite directement de rejoindre Planfay vers le nord. Mais il est franchement conseillé de suivre le détour, par un chemin de crête balisé jaune, gagnant les abords de l’Aiguille de Quaix.

  • Un belvédère, accessible par une bonne trace en 5mn, a été aménagé pour dominer admirablement les balcons sud de Chartreuse.

Un sentier, toujours balisé jaune, dévale versant ouest. Il débouche à la cote 973m sur un chemin qui, vers le nord, traverse le ruisseau du Furetas. A un carrefour de chemins près d’une cabane en bois (965m), celui le plus à l’ouest (et non balisé) nous ramène à Planfay, légèrement en contrebas du point de départ.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Pinéa (1771m) par le Sentier Vermorel

La carte du topo « Tour de la Pinéa, par le sentier Vermorel et le sentier des Roches »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Tour de la Pinéa, par le sentier Vermorel et le sentier des Roches »

A Girieux La Pinéa depuis Girieux Le Charmant Som depuis la Pinéa La Grande Sure, et les prairies de Girieux en contrebas. Chamechaude depuis la Pinéa La Pinéa depuis Guilletière La Pinéa depuis Guilletière Les Roches Le Néron, vu près de l'Aiguille de Quaix Près de l'Aiguille de Quaix Les Rochers de Chalves La Pinéa depuis Planfay