Tour du vallon de l’Arbonne par le Villaret

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1155m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le tumultueux torrent de l'Arbonne est un affluent de l'Isère qui s'écoule dans un vallon encaissé aux versants contrastés, avec un abrupt adret gypseux exposé aux glissements de terrain et un ubac forestier aux pentes plus douces et régulières. Pour cette randonnée du tour du vallon de l'Arbonne, 2 versions sont proposées en milieu de parcours : une version longue et une version courte !

Accès

Au premier rond-point à l’entrée de Bourg-Saint-Maurice, prendre la rue de la Météo et suivre la direction Vulmix (D86). Juste avant le pont sur l’Arbonne, continuer tout droit jusqu’au petit parking du hameau du Villaret (1019m).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte 1 : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Carte 2 : IGN TOP25 3532OT Massif du Beaufortain - Moûtiers
  • Tracé IGN : Tour du vallon de l’Arbonne
  • Altitude de départ : 1019m
  • Altitude du point bas : 897m
  • Altitude du point haut : 1994m (version longue) ou 1690m (version courte)
  • Dénivelé cumulé : 1155m (version longue) ou 893m (version courte)
  • Distance : 18,2km (version longue) ou 11,3km (version courte)
  • Difficulté : aucune difficulté particulière

Balisage

Version longue (panneaux aux principales bifurcations).

  • Trait jaune (PR) : du Villaret à Grandville.
  • Jaune-rouge (GRdP Tour de Haute Tarentaise), de Grandville au panneau "Champ de tir de l’Arbonne".
  • Trait jaune (sentier balcon des sources de l’Arbonne), du panneau "Champ de tir de l’Arbonne" au panneau "Le Rognon"(point côté 1304m).
  • Aucun, du panneau "Le Rognon"(point côté 1304m) à Vulmix.
  • Trait jaune (PR) : de Vulmix au panneau "Le Reverset".
  • Aucun, du panneau "Le Reverset" au Villaret.

Version courte (panneaux aux principales bifurcations).

  • Trait jaune (PR) : du Villaret à Grandville.
  • Jaune-rouge (GRdP Tour de Haute Tarentaise), de Grandville au panneau "Le Rognon" (point coté 1304m).
  • Aucun, du panneau "Le Rognon" (point coté 1304m) à Vulmix.
  • Trait jaune (PR) : de Vulmix au panneau "Le Reverset".
  • Aucun, du panneau "Le Reverset" au Villaret.

Remarques

Cette randonnée se déroule à proximité du champ de tir de l’Arbonne. Aucun danger, puisque les itinéraires (versions courte et longue) contournent la zone en empruntant les sentiers et chemins préconisés par les panneaux d’avertissement.

Par ailleurs, les tirs sont confinés au fond du vallon (près du pont du Génie) et les jours de tirs sont peu fréquents depuis le départ du 7ème BCA pour Varces (38) en 2012.

  • Itinéraires de la randonnée :
    • en rouge : tracé de la version courte
    • en orange : tracé du parcours supplémentaire de la version longue

Itinéraire

Du Villaret aux Orgières via la chapelle St-Michel

Ce cheminement est commun aux versions longue et courte.

Remonter le hameau du Villaret et juste après le dernier chalet, prendre un sentier partant sur la droite de la route. Ce sentier franchit le ruisseau du Nantet, traverse des éboulis, puis effectue la jonction avec un autre sentier ascendant en provenance de la Rosière.

Continuer la montée jusqu’au hameau du Replatet et au panneau (Le Replatet, 1115m), suivre la direction "Chapelle Saint-Michel".

Le sentier s’élève en courts lacets et mène, après un passage forestier, à la chapelle St-Michel dont l’existence est attestée en 1653. Cette chapelle est établie sur une butte, le site offre un chouette panorama sur la vallée.

Revenir ensuite sur le sentier et prendre à l’ouest la direction "Grandville". Après une petite descente, le sentier contourne un affleurement de gypse et monte plein nord vers le hameau Grandville, constitué d’une partie en ruines et d’une autre encore habitée l’été.

En amont du hameau, le sentier passe à droite de la chapelle St-Vincent et Ste-Barbe, coupe le virage en épingle d’une piste, puis reprend vers l’ouest. Ce sentier aboutit à un chemin carrossable au niveau d’un panneau (La Croix, 1610m).

Emprunter ce chemin en faux-plat en suivant la direction "La Thuile de Vulmix". Au bout de 500 mètres environ, on trouve un autre panneau sur le bord du chemin (Les Orgières, 1683m).

Des Orgières aux Grands Communaux via l’Échaillon (version courte)

Environ 380 mètres après les Orgières, un grand panneau signale la limite du champ de tir de l’Arbonne. Quitter ici le chemin pour le sentier (GRdP balisé jaune-rouge) qui descend vers le chalet Grand Champ.

Le sentier franchit ensuite le ruisseau du Dard à hauteur du chalet du Nant et continue plein sud vers le chalet de l’Échaillon d’en haut. La descente se poursuit, le sentier passe par le chalet ruiné de l’Échaillon puis serpente en forêt jusqu’au torrent de l’Arbonne dont le franchissement s’effectue par une passerelle métallique.

Sur la rive droite du torrent, le sentier s’élève un peu et se termine sur un embranchement de chemins. Ignorer à gauche le chemin descendant vers la zone du champ de tir et prendre celui de droite qui monte en faux-plat.

Ce chemin sort rapidement de la forêt et opère la jonction avec un autre chemin sur le secteur des Grands Communaux, au niveau d’un panneau (point coté 1334m).

Des Orgières aux Grands Communaux via Lancevard (version longue)

Des Orgières, rester sur le chemin carrossable qui monte tranquillement en lacets. En arrivant à l’alpage de Céré (panneau), continuer sur ce même chemin en direction de "Lancevard".

Ce chemin se rapproche du ruisseau du Nant Blanc et s’élève encore un peu après l’alpage du Chapelet. Au point coté 1954m (virage en épingle), prendre le chemin qui file au nord-ouest vers le ruisseau du Nant Blanc.

Franchir à gué le ruisseau au point coté 1977m et poursuivre sur le large sentier orienté au sud-sud-est. Après le chalet de Lancevard, le sentier commence la descente dans le vallon de l’Arbonne par une magnifique portion sur des pentes légèrement boisées de mélèzes.

À l’altitude 1742m, on peut apercevoir la petite cascade de Vogel située 30 mètres en amont du sentier. Il est possible de l’approcher en gravissant une courte et raide pente.

Vers l’est, le sentier traverse ensuite la forêt domaniale de l’Arbonne sur l’ubac du vallon. En sortie de forêt, il se prolonge par un chemin carrossable qui effectue la jonction avec un autre chemin sur le secteur des Grands Communaux, au niveau d’un panneau (point coté 1334m).

Des Grands Communaux au Villaret via Vulmix

Ce cheminement est commun aux versions longue et courte.

Au panneau (point coté 1334m) des Grands Communaux, emprunter le chemin quasi plat partant au sud-est. Ce dernier mène à un virage en épingle d’une route d’été, où l’on trouve un panneau (Le Rognon, 1304m).

Plein est, suivre une sente qui parcourt une ligne de crête en lisière de forêt. Dépasser un autre virage en épingle de la route (point coté 1161m) et continuer jusqu’à la batterie de Vulmix (informations).

Virer alors plein sud, traverser le site et rejoindre le village de Vulmix. Juste après la chapelle St-Grat, descendre sur la gauche pour trouver un panneau (Vulmix, 1000m).

Suivre la direction "Le Reverset" en prenant à l’est le sentier qui traverse des prairies et croise la route D86, le sentier reprend sur la droite de la route avec un décalage de 20 mètres.

Au bout de 200 mètres sur ce sentier, serrer à gauche lors d’un embranchement pour atteindre un dernier panneau (Le Reverset, 960m). On se trouve au point bas de cette randonnée et l’altitude indiquée sur le panneau est incorrecte, celle-ci est en réalité de 897m.

Du panneau, remonter la route asphaltée jusqu’à la D86, parcourir à droite cette dernière sur 100 mètres afin de franchir le torrent de l’Arbonne et prendre la petite route d’accès au hameau du Villaret débutant juste après le pont (rive gauche).

Vallon de l’Arbonne : l’impétuosité d’un torrent et l’exploitation du sel

  • « Au XVIème siècle, des récits rapportent que le torrent de l’Arbonne se serait enfoncé dans les concavités de la montagne et aurait disparu de son lit. Les habitants, affolés, auraient abandonné leurs maisons et déménagé vers des lieux plus propices.

Plusieurs années s’écoulèrent sans que l’Arbonne ne réapparaisse et les habitants revinrent donc naturellement dans leurs logis pensant que le torrent avait pris un autre chemin souterrain.

Mais au bout de sept ans, contre toute attente, la montagne rendue trop fragile par la puissance de l’eau emmagasinée, céda et la ville entière fut submergée par une lame de boue ; seul le clocher de l’église, en raison de sa hauteur, échappa au naufrage !

Les derniers « exploits » de l’Arbonne datent de 1996 : le pont du Génie de Vulmix fut emporté, l’entrée de Bourg-Saint-Maurice submergée par une vague de boue, et le pont de la voie ferrée déplacé sans se rompre. »

  • « On ne peut pas parler de l’Arbonne sans parler de l’exploitation du sel qui fit la richesse de Vulmix. L’histoire raconte qu’un individu cherchant un filon aurifère découvrit le roc salifère. L’exploitation débuta à l’Antiquité et s’intensifia à partir du XIVème siècle.

Au XVIIème siècle, face à l’épuisement de la forêt, les éboulements continuels et les frais d’exploitation, le duc Emmanuel Philibert fit construire les salines de Moûtiers et l’activité cessa.

Outre le sel gemme, les ravins autour de l’Arbonne abritent aussi un puissant filon de fer et, parait-il un filon d’or, découvert un instant à la suite d’un énorme éboulement mais très vite recouvert par un autre glissement de terrain. »

Source : office du tourisme de Bourg-St-Maurice - Les Arcs.

Randonnée effectuée le 29 mars 2017 (version courte) et le 23 avril 2017 (version longue).

Dernière modification : 2 avril 2018

La carte du topo « Tour du vallon de l’Arbonne par le Villaret »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours