Vanil de l’Arche (1581m) par Albeuve – à raquettes

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
812m
Durée :
demi-journée

Traversée de la crête du Vanil de l'Arche, joli sommet très peu connu et rapidement accessible. – Auteur :

Accès

Sur l’A12, sortir à Bulle (sortie n°4) et suivre la direction de Gruyères – Château-d’Oex pour rejoindre le village d’Albeuve (commune de Haut-Intyamon). Parking au centre du village sur la route principale, en face de l’auberge de l’Ange (769m).

Précisions sur la difficulté

  • La crête du Vanil de l’Arche est par endroits très aérienne mais ne présente pas de difficulté.
  • La crête est impraticable avec des raquettes (rochers, végétation).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Swisstopo 1245 Château-d’Oex 1:25000
  • Tracé Swisstopo : Vanil de l’Arche
  • Altitude de départ : 769m
  • Altitude du sommet : 1581m
  • Dénivelé cumulé : 812m
  • Distance : 8,5km

Balisage

Quelques balises jaunes (losanges) jusqu’au chalet de L’Ombriau d’en Bas. Itinéraire à vue, mais assez évident sur le secteur du Vanil de l’Arche.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Ascension

En face de l’auberge de l’Ange, remonter sur 400m la route en rive droite de la rivière la Marive. On quitte cette route au premier virage (point 807) juste après une chapelle qui se trouve sur la droite.

Une piste entre alors dans une forêt. Juste après un ruisseau et vers 880m, laisser sur la droite la sente qui se dirige vers les gorges de l’Evi et poursuivre tout droit sur une sente discrète, très peu évidente si recouverte de neige.

La sente effectue un large virage à gauche puis sort de la forêt en aval du chalet Sex d’en Bas (1051m), bien visible. On remonte vers celui-ci à travers un alpage (sente inexistante) afin de rejoindre une bonne piste.

Continuer sud puis sud-ouest en direction du chalet Les Dâves. Au point 1139, on bifurque à droite au nord, toujours sur piste, jusqu’au chalet Sex d’Amont.

De là, une sente part au nord-ouest et aboutit sur une autre piste. Prolonger jusqu’au chalet L’Ombriau d’en Bas (1345m) puis remonter la pente finale (assez raide) orientée sud en restant à droite le long des sapins.

La croix blanche sommitale du Vanil de l’Arche se situe à environ 1525m. On parcourt alors 250m sur la crête pour atteindre le point haut (1581m), défendu par un petit ressaut rocheux facile.

Vue sur les proches sommets d’Entre Deux Dents, Teysachaux, le Moléson ainsi que sur de nombreux sommets de la Gruyère (de la Dent de Broc à la Pointe de Cray) et du Pays d’Enhaut (Gummfluh).

Le versant nord du Vanil de l’Arche est un à-pic, se tenir légèrement à gauche, sur le dévers de la crête.

Descente

Suivre la crête en direction du Vanil Blanc, à altitude quasi-constante. Quelques passages plus étroits demandent un peu d’attention.

Juste avant que la crête ne se redresse nettement vers le Vanil Blanc, on quitte la crête pour prendre à gauche en direct dans la pente, avec un départ très raide.

On passe quelques sapins puis la pente s’adoucit rapidement. On rejoint ainsi de façon évidente le talweg de la combe orientée est qui ramène aux chalets de L’Ombriau.

Une fois de retour sur la piste, la fin de descente est identique à l’itinéraire de montée.

Dernière modification : 19 août 2018
Dent de Lys (2014m) et Vanil Blanc (1828m) en boucle par la combe de Frasse

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 16 décembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 10 janvier 2014 à 01h36

    Salut Dakota. Si tu es adepte de spéléologie, quelques notes sur les "Vanil".

    • Les cavités du Vanil Blanc et du Vanil de l’Arche.

    La zone du Vanil Blanc se développe entre le Vanil Blanc et le Vanil de l’Arche. C’est un véritable "gruyère". Les cavités étaient déjà connues au 19ème siècle (une description en 1898 par R. Marguerite (glacière du Vanil Blanc, nommée Gouffre du Lombriau d’en Haut) ; une grotte d’environ 100m de développement avait déjà été explorée par l’abbé Beaud, curé de Seiry, membre de la Société Fribourgeoise des Sciences Naturelles, lequel avait exploré en 1911 les 75 premiers mètres du Trou des Vents).
    Principales cavités.
    Trou des Vents (Grotte du Vanil Blanc, Tânna dou Chothlié) : dénivelé +107m, développement 1012m)
    Glacière du Vanil Blanc (Glacière de l’Ombriau d’en Haut ] : dénivelé -028m, développement 0035m)
    Gouffre de l’Ombriau du Milieu (Gouffre de l’Ombriau d’en Haut ] : déniv. -170m, dév. 410m
    Grotte de l’Epaule : dénivelé -151m, développement 1342m

    Un névé subsiste au fonds du puits de la Glacière du Vanil Blanc.

    Le Trou des Vents est sujet à un courant d’air permanent, sauf l’hiver (bouché par la neige ?).Des ossements d’ours brun ont été trouvés dans une salle proche de l’entrée. Comment est-il arrivé là ? En effet la galerie d’entrée est accessible en rampant pour un humain. (Tânna dou Chothlié = caverne du soufflet).

    • Quelques sources.
      Abbé Beaud et M.Musy : Les cavernes du pâturage de l’Ombriau du Milieu et les restes d’un Ours
      fribourgeois. - Bulletin de la Société Fribourgeoises des Sciences Naturelles, 1912.
      M. Liberek : Le Trou des Vents. - Cavernes, 3 - 1971
      M.Bochud : Région du Vanil Blanc dans les Préalpes fribourgeoises. - Actes du 11ème congrès
      national de la SSS, Genève, 2001.
      J. Dutruit : Le Trou des Vents. - Le Trou, 48 - 1988
      J. Dutruit : Le Gouffre de l’Ombriau d’En Haut. - Le Trou, 49 - 1989
      J. Dutruit : Les cavités du Vanil Blanc. - Le Trou, 58 - 1994
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !