Crêt du Poulet (1726m) par la Ferrière – à raquettes Sortie du 22 mars 2018

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Météo :
- Ciel azuré
- neige épaisse qui se transforme au fil de la journée
- arrivée de nuages après 16h
- Vent léger sur crête
Participants : Sylvie,Bellino

Récit de la sortie

L’humble Crêt du Poulet (1726m) n’est pas un inconnu, mais le topo de Dyn’s avec un départ du petit village de La Ferrière est pour nous une découverte séduisante.

Nous passons le minuscule hameau de Mt Armand (1139m) les raquettes bien ancrées aux sacs à dos et que nous ne chausserons que vers 1200m.

Le cheminement en forêt est plaisant avec les arbres poudrés où quelques trouées nous offrent de belles fenêtres sur la chaîne des Belledonne .

Le panneau des Grandes Teppes (1630m) atteint nous faisons la trace dans cette neige lourde qui scintille au soleil sous un soleil généreux , pour rejoindre le parcours raquette qui mène au refuge du Crêt du Poulet .

La croix du Crêt du Poulet (1726m) atteinte nous rejoignons la table d’orientation qui affleure la neige, où nous savourons la perspective grandiose sur toute la longueur du massif de la Chartreuse d’un côté et de la chaîne des Belledonne de l’autre dans ce ciel azuréen.

Variante :

Après la pause casse-croûte au refuge du Crêt du Poulet , nous nous sentons pousser des ailes dans cet univers ensoleillé sur fond de neige éblouissante et nous décidons de ne pas descendre par l’itinéraire du matin.

De retour au panneau les Grandes Teppes (1630m) direction le lac des Tavernes sur le Grp Tour du pays d’Allevard (marquage rouge et jaune).

La progression se fait sans trace dans une neige profonde qui s’alourdit au fil de l’après-midi, le doute s’installe lorsque toujours en forêt sur le Grp nous nous retrouvons au niveau de Pinsot , avec toutes les pistes forestières sans issues.

Arrivés au croisement du Jeu de Paume nous prenons une piste en direction du sud pour revenir sur La Ferrière . Enfin nous apercevons la petite route qui revient sur le hameau du Mt Armand et nous la rejoignons en mode ’’sanglier" à travers bois.

Les "pingouins" transformés en "pioupiou" attaquent d’un bon pas les 5 km restants pour rejoindre La Ferrière cette petite route goudronnée et déserte où nous avons le bonheur de rencontrer une petite harde de biches aussi étonnées que nous.

Nous croisons la route qui monte au hameau de Mt Armand
que nous ignorons pour nous laisser glisser jusqu’à la centrale hydraulique et la scierie ou nous sommes garés après un périple de 19 km et 1100m d’ascension.

Dernière modification : 27 mars 2018