Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 7 juillet 2019 par valverco Grande Sure (1920m), en boucle par le couloir de Jusson, le col de la Sure et le pas de la Miséricorde

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Journée un peu nuageuse avec toutefois de belles éclaircies.

Récit de la sortie

La Grande Sure par le couloir de Jusson le Col de la Sure et le Pas de la Miséricorde

23h00 hier soir je rentre d’une sortie en famille, j’oublie de regarder les messages du répondeur et me couche peu après.

6h30 ce matin, la sonnerie du téléphone retentit, allo c’est Jean-Claude, il me propose une sortie aujourd’hui, il a dans l’idée de monter la Grande Sure par le couloir de Jusson et redescendre par le Pas de la Miséricorde. Es-tu libre ? Oui oui, alors il me répond : rendez-vous au parking des Trois Fontaines, nous sommes sur la route du coté d’Annonay.

Je m’empresse de déjeuner, une petite toilette et la préparation du casse-croûte, me voici sur le parking de départ. Plusieurs voitures sont garées. Voilà la voiture de Jean-Claude pénétrant sur le parking, il est accompagné de Sarah.

8h20 après les préparatifs habituels nous prenons le sentier en direction de la Grande Sure. Le soleil à cette heure est encore derrière la crête, c’est dans l’ombre matinale et fraîche que nous arrivons à la bifurcation avec le Pas de la Miséricorde. Nous prenons le sentier vers les Pierres Droites. Nous regardons le ciel, d’une couleur grise, puis quelques gouttes de pluie se déversent sur la forêt. Aucune incidence, nous arrivons au point 1066. Là, 2 possibilités se présentent à nous.

Soit nous prenons à droite par les barres rocheuses
soit nous prenons en face, le sentier les évite, et rejoint plus haut le sentier classique sous le Rocher du Grand Bourbon. Nous favorisons le sentier des barres.

10h10 nous voici dans l’alpage sous le Chalet de Jusson, alors que les premiers rayons du soleil franchissent la crête. Jean-Claude parti sans eau, désire se rendre à la Source plus au nord pour faire le plein, heureusement qu’elle coule abondamment. Nous revenons jusqu’au Chalet pour un arrêt bref, où 3 jeunes ont passé la nuit, et nous nous dirigeons plus au sud vers une arête herbeuse. Elle remonte moins raide que droit dans la pente derrière le chalet jusqu’à un point de départ de parapentes. Une bonne trace franchie une petite barre au-dessus, et nous emmène au pied du Couloir de Jusson où la stèle en mémoire d’Irma Moirant est toujours fixée sur le rocher. La montée est soutenue, le sol est sec pas de difficulté aujourd’hui. Les vestiges de la croix sont toujours posés au bord du sentier.

11h30 nous gagnons le sommet, un couple derrière nous, qui nous suivait, arrive juste après. Du monde au sommet, toujours privé de sa croix, comme lors de ma dernière venue du 22/06/2016. Nous cassons la croûte ici en nous concertant sur la suite de la balade.

Soit l’arête sud,
soit le Col de la Sure, quoi qu’il en soit Jean-Claude est désireux d’aller rendre visite au berger ou à la bergère d’Hurtières. Nous choisissons le Col de la Sure, moins raide pour les genoux de Jean-Claude et bien sûr les nôtres également. Nous croisons du monde dans l’alpage et nous dirigeons vers le Refuge d’Hurtières. Le berger du Voironnais s’active sur sa débroussailleuse, nous lui tenons compagnie un quart d’heure et redescendons vers la Velouse pour nous engager vers le Pas de la Miséricorde. Le câble est toujours là, quelques gros blocs tenant toute la place se sont décrochés de la falaise et se sont posés sur le sentier. Sarah franchit la vire en pianotant son portable, pas peureuse la fille, Jean-Claude très à l’aise sur ces passages aussi.

16h00 de retour aux Trois Fontaines, beaucoup de véhicules ont quittés le parking, les voitures sont à l’ombre des grands arbres, la chaleur est supportable par rapport à la vire du Pas de la Miséricorde où plus aucun panneau ne l’indique, ni au départ ni à la Combe des Veaux et aucune interdiction n’est mentionnée nulle part. Jean-Claude sort quelques boissons encore fraîche de sa petite glacière, et nous prenons la route. Encore une bonne journée de balade avec mes amis toujours partants, venus de l’Ardèche et de la Drôme.

Dernière modification : 11 juillet 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 7 juillet

Publiée le 10 juillet

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par DanielLe 11 juillet à 10h07

    Donc des blocs continuent de tomber sur la vire du Pas de Miséricorde.
    Le passage est dangereux. il semble préférable de passer le plus vite possible.
    La fille qui pianote son portable dans ce passage, ce n’est pas la meilleure idée de sa vie... un pas de travers et piouf, en bas...

  • par Le 12 juillet à 10h26

    Oui Daniel il y avait des blocs posés sur la vire. C’est pas un endroit où je recommande de poser sa tente. Quand à Sarah elle assume ce qu’il peut lui arriver !

  • par JTMLe 12 juillet à 18h15

    BELLES PHOTOS vous aviez emmener le parapluie par cette canicule !

  • par Le 12 juillet à 18h50

    Il peut servir de parasol.

  • par Le 20 juillet à 22h25

    Je ne l’avais pas vu passer celle-là ! A quelque jours près on aurait pu s’y croiser.....
    Je comprends maintenant où est passée la croix !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !