Refuge des Conscrits (2610m) Sortie du 17 septembre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Quelques nuages (d’altitude) mais ciel plutôt dégagé et température très agréable. Le fameux ni trop chaud ni trop froid. La météo s’étant trompée ce jour là (pluie annoncée à partir de 15h qui n’est intervenue que bien plus tard). Une belle journée de fin de saison.

Récit de la sortie

Je trouve le topo de maxou4807 plutôt précis. J’ai suivi le même itinéraire (départ du Cugnon, montée par les Plans et chemin Bernard) alors pas la peine d’effectuer des rajouts inutiles. Seulement un peu plus de photos.

En résumé

La montée du Cugnon (Contamines-Montjoie) au refuge de Tré la Tête n’est pas difficile mais ne représente pas d’intérêt particulier (2/3 de la montée en forêt avec une vue non dégagée) et on sent que le sentier est "grand public" (présence de bancs le long notamment).

À partir du refuge de Tré la Tête, l’environnement change agréablement en même temps que le parcours va se "durcir".

Un panorama qui devient vite grandiose, un parcours plus sportif, technique, aérien, quelques "poilus" croisés ... le plaisir, le vrai de la montagne.

Temps de parcours

  • 1h45 pour le refuge de Tré la Tête
  • 2h15 pour les Conscrits
  • soit 4h pour l’aller. J’ai mis autant au retour

Fréquentation

Entre les refuges de Tré la Tête et des Conscrits, j’ai croisé seulement 2 tandems, chacun composé de 2 personnes. Un couple d’alpiniste et un guide et son client. J’étais le seul non-alpiniste en piste !
Au retour à Tré la Tête, 3 personnes croisées. Un guide et 2 clients à avoir fait les dômes de Miage. Quand on parle d’ambiance haute montagne ...

Recommandations

Pas besoin d’équipement (autre - bien entendu - que celui habituel des sorties en montagne) spécifique mais une expérience à minima. À savoir qu’il faut avoir le pied sûr, ne pas être acrophobe (sous peine de rester bloqué sur quelques points chauds).

Disons qu’avant de partir aux Conscrits il est souhaitable de "s’entraîner" sur quelques sommets entre 2 et 3000 un peu techniques. La Haute-Savoie en regorge.

Impression

Il n’y a pas de sommet au bout de cette ascension et pourtant on a vraiment l’impression d’en avoir gravi un. Cette sortie vaut vraiment le détour, l’ambiance du glacier de Tré la Tête est saisissante ! Si près et si loin de la vallée des Contamines.

Et puis le fait de croiser des alpinistes, de mêler 2 mondes en 1 seul, n’est pas fréquent. Sans remontées mécaniques j’entends (voir mon regard se tourner vers la vallée de Cham’).

Je recommande et je n’hésiterai pas à y retourner !

Dernière modification : 30 septembre 2014