Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Une bonne fenêtre météo pour cette mi-octobre avec une dizaine de degrés au sommet.

Récit de la sortie

Après un premier échec le 8 juin où nous nous sommes retrouvés bloqués par la neige à la cabane des Parisiens, faute d’équipement, nous avons décidé de remettre ça pendant ce beau week-end d’octobre.

Après un bivouac sur le parking en haut de la station et une courte nuit rythmée par les sonnailles des troupeaux tout proches, le départ est fixé à l’aube vers 6h45.

La montée vers le col de la Pisse n’est qu’une formalité, puis le terrain devient plus "cassant" jusqu’au col de la Côte Longue, pour s’adoucir légèrement jusqu’à la cabane des Parisiens.

Après la cabane " ah bon, y’a plus de sentier ?......on va suivre les cairns alors.....ben il y en a partout, posés au gré des différentes montées effectuées.....reste plus qu’à tracer sa voie".

Quelques passages escarpés où ma fille (11 ans) devra s’aider des mains et nous arriverons sur la dernière pente facile qui conduit au sommet.

, la vue en 360° est magnifique, massif des Écrins et même notre cher Mont Ventoux.

Repas et retour sans tarder, car c’est une longue randonnée. Avec ma fille, il nous aura fallu 5h15 pour monter et 4h15 pour descendre.

Dernière modification : 7 novembre 2014

A propos

Auteur de cette sortie :

"On ne grimpe qu'une fois la montagne de sa vie. Il faut vivre ses rêves, ne pas se laisser emprisonner. L'homme ne doit jamais se sentir plus grand que la vie. En gardant les pieds sur terre, on peut toucher les étoiles" ..........Mike Horn

Randonnée réalisée le 19 octobre 2014

Publiée le 7 novembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 7 novembre 2014 à 18h00

    Bravo à la p’tite pour son ascension.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !