Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau, un peu brumeux, doux. Neige transformée.

Récit de la sortie

En avril, difficile de faire le choix entre sol sec et neige... Ou alors, on peut faire un compromis entre les deux, dans une belle rando mi-pied et mi-raquette... Entre Matheysine et Valbonnais, le Tabor et ses crêtes offrent une vue imprenable sur la vallée et les massifs environnants... On fera une belle boucle par les crêtes, en montant à pied au Piquet de Nantes par de belles pentes sèches, puis en descendant du Tabor avec des raquettes par des combes enneigées.

Départ vers 13h30 de Saint-Honoré (-de-la-Désolation). Plutôt que de suivre la longuette piste, on fera un beau hors-sentier en montant droit au sommet par une des larges croupes en direction de la crête, en partant de l’alpage du Clôt de Mouche. La montée est raide et fait bien chauffer les mollets, même si la progression dans les zones broussailleuses et petits pierriers est facilitée par de petites sentes. Mais c’est efficace, et le sommet est rejoint vers 15h. Contemplation et petite sieste au Piquet de Nantes avant de penser à la suite...

Le parcours en direction du Tabor se fait sans problèmes, avec les raquettes, en longeant de pas trop près une belle crête ourlée d’une corniche. On domine l’impressionnant versant est, où quelques traces de skieurs téméraires semblent descendre vers nulle part... Sommet vers 16h30. Casse-croûte, re-contemplation, re-sieste...

La descente se fera de manière touristique, en allant explorer le début de la crête rocheuse en direction de l’Oreille du Loup. Puis on aborde les belles pentes dans les combes enneigées où il n’y a quasiment qu’à se laisser glisser, regrettant de ne pas pouvoir transformer les raquettes en skis...

Replat du lac Charlet vers 18h... La journée est belle... Si on prolongeait la balade en direction du Pérollier, qui est là à me narguer depuis le début de la journée ?
Remontée vers le collet dans une neige molle un peu pénible, pour ensuite pouvoir grimper cette belle crête esthétique en direction du ciel... La vue s’ouvre une fois de plus, avec des perspectives différentes...

On poursuit la traversée des longues crêtes débonnaires vers l’ouest... Bientôt, il faudra enlever les raquettes pour dévaler les larges pentes herbeuses dans la lumière jaunissante, dominant les plaines embrumées plongeant dans l’ombre...

On finit par rejoindre la longue piste de retour vers Saint-Honoré, où la seule difficulté sera le franchissement d’un gué, le torrent étant gonflé par la fonte... Fin de la balade vers 20h30.

Dernière modification : 16 avril 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 14 avril 2015

Publiée le 16 avril 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !