Vieux Chaillol (3163m) par le Col de la Pisse et le Col de Côte Longue Sortie du 21 août 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Au dessus des nuages et du vent... Tempête de ciel bleu.

Récit de la sortie

Après un réveil sous la grisaille, j’hésite à croire aux prévisions de grand beau.

Finalement, départ 8h dans une lumière blafarde. Pas gênant vu que ça démarre en forêt sur une large piste. Plus haut, je commence à voir la lumière...
et un rocher étrange derrière le brouillard.

Je trouve le soleil au sortir de la forêt. Ce qui me laisse voir des cascades bien maigres et la fin du premier épisode.

Arrivé au Col de la Pisse, je comprends vite que la suite va tenir ses promesses de minéralité. Au début, la maigre pelouse alpine tente de résister, mais peu à peu la roche prend le dessus.

Les cairns se suivent et ne se ressemblent pas... il ne faut surtout pas manquer ceux qui marquent l’arrivée sur la crête vers Côte Longue. La trace n’est d’ailleurs pas si pénible. À noter aussi au passage quelques formes d’érosion en boule... on n’est pas dans du granit mais dans du grès... ça fait pareil.

À l’approche du Col de Côte Longue, on entre complètement dans le monde du caillou. Jusqu’à la Cabane des Parisiens, pas de souci, la trace est évidente. Ensuite, il faut faire son choix entre de multiples options plus ou moins cairnées... Le tout étant d’éviter le trop raide ou le trop caillouteux. Les dalles sont bonnes à prendre, et les zones terreuses ou de fin cailloutis aussi. Sans doute les passages les plus fréquentés. Vers 2900m ne pas manquer un gros cairn tout près du bord de l’arête sud. Le panorama vaut déjà le coup d’œil et une pause bien méritée avant d’aborder la facile pente finale.

Là-haut, le 360° récompense des presque 1600m de D+ depuis la station. J’ai eu droit à une mer de nuage vers le N/O d’où émergeait le Dévoluy.

À l’E, la vue porte jusqu’au Chambeyron (la tour du Brec est bien identifiable), aux montagnes de l’Ubaye, et bien entendu à l’inévitable Mt Viso.

Contrairement à ce que je pensais, je ne suis pas tout seul dans le secteur. Plusieurs dizaines de personnes seront au sommet ce jour là. J’arrive néanmoins à descendre quasiment tout seul en longeant au plus près le bord de l’arête S-E.

À la cabane, je suis un moment le canal du Malcros, notant au passage qu’il s’insinue dans une mince couche de schiste coincée entre les grès du Champsaur (Roc de Tourond... Col de la Pisse) et les gneiss du Chaillol. En tous cas, j’imagine à peine la somme de travail qu’il a fallu pour construire ça "à la main"... au 19ème siècle pour faire changer de vallée une eau qui aujourd’hui ne coule plus... puisqu’elle était issue de la fonte d’un glacier disparu. Le travail des uns a nuit au travail des autres... serait-ce un résumé de l’histoire de l’humanite ?

Plus bas, je remarque des cristallisations plus ou moins ovoïdes dans la roche, sans doute des traces de fossile.

Passé le Col de la Pisse, retour sans histoire à la station. Une pause en terrasse s’impose !

Temps de Montée : 4h
Temps de Descente : 3h30
Pause au sommet : toujours trop courte ...

Dernière modification : 23 août 2016

Photos « Vieux Chaillol (3163m) par le Col de la Pisse et le Col de Côte Longue »

Une ombre étrange Et la lumière fut A l’approche du Col de la Pisse Sur le chemin de la mer Le veilleur du col Vue sur la suite Erosion en boule Il faut suivre les caïrns Comme une croix de pierre Il suffira d’un signe La Cabane des Parisiens Le Canal de Malcros Inévitable Viso Enfin le Sommet !