Dolce Via de l’Ardèche - Le Cheylard / La Voulte-sur-Rhône Sortie du 24 septembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Très belle journée. Températures fraîches le matin et douces avec le Soleil.

Récit de la sortie

La Dolce Via peut se parcourir à pied, mais que cela doit être dur ! Les concepteurs de voies ferrées ayant la drôle d’idée de privilégier les lignes droites. Celles-ci, parfois fort longues, semblent interminables à pied.

C’est donc à VTT que vais effectuer le parcours entre Le Cheylard et Saint-Laurent-du-Pape.
La Dolce Via commence à St-Martin-de-Valamas. Ayant parcouru le tronçon de 7 km entre St-Martin et Le Cheylard deux jours auparavant, je commence tout naturellement dans la localité aval.
Cela fait quand même 45km ! À parcourir deux fois.

Le parcours à pied est possible mais les voies desservant les riverains sont goudronnées ; elles sont en impasses pour éviter le transit des véhicules. Chaque village à son camping. Les lieux de bivouacs sont faciles à trouver. Des points d’eau ont été installés.
Un service de car assure le retour des randonneurs et même des vététistes qui ne veulent pas faire l’aller-retour.
La location de vélos électriques marche très bien !
Et le marché est en plein essor.
Avec mon VTT sans pile et sans GPS, je vais être un vrai dinosaure...

La jonction entre St-Laurent et La Voulte est en cours d’achèvement et permettra la liaison avec la ViaRhôna.
Au Pouzin, les premiers km de la Voie Douce de La Payre sont en service. À terme, on pourra aller jusqu’à Privas.

Du côté amont, l’aménagement du tronçon entre St-Martin et St-Agrève est prévu à brève échéance (espérons-le !) et permettra de passer de l’altitude de 524m à 1060m sur le plateau ardéchois.

Le parcours est absolument magnifique.
Plans d’eau, gorges, méandres, immenses versants boisés, sauvages escarpements rocheux...

Deux anecdotes :

  • Un peu en amont de St-Laurent, vers 11h00, rencontre avec un couple de randonneurs septuagénaires. Partis le matin de La Voulte, il vont au Cheylard. Il ne leur reste que 44 km !
  • Dans les gorges, un panneau est posé au bord de la piste : "Chasse en cours - Ensemble soyons vigilants".
    Je continue mon chemin en redoublant donc de vigilance. Je me demande quand même si mon surcroît de vigilance sera suffisant si une balle perdue et supersonique se dirige vers moi...
    Il me semble que c’est surtout aux chasseurs d’être vigilants.
    Et autoriser la chasse à proximité d’un itinéraire très fréquenté par les randonneurs, "vendu" par les OT comme parcours familial me fait frémir...
    Je viens de lire un article sur les armes de chasse. Un point m’a donné des sueurs froides. Certains chasseurs tirent des balles avec des fusils à canon lisse. L’absence de rayures hélicoïdales dans le canon ne donnent pas à la balle un mouvement de rotation, rendant le tir "aléatoire" ...brrr !
Dernière modification : 4 octobre 2016