Vieux Chaillol (3163m) par le Col de la Pisse et le Col de Côte Longue

Sortie réalisée le 27 décembre 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Un grand classique, version mi-été, mi-hiver...

Conditions météo

Grand beau au dessus des nuages bas, assez doux malgré un petit vent du nord. Vieille neige au dessus de 2200m, transformée sous le col, un peu soufflée au dessus.

Récit de la sortie

Un grand classique qu’il faut avoir fait... Soit à pied, soit à ski, certes, mais en cette fin décembre, c’est bien difficile de savoir de quelle manière s’y prendre...

Départ vers 9h30, au dessus de la mer de nuages... Le télésiège de la station fonctionne, et on peut apparemment skier sur une piste bien "artificielle", dont la présence tranche avec le décor vraiment sec...

Montée tranquille sur la piste, puis le sentier en pente douce... La seule difficulté sera le franchissement d’un torrent bordé de glace, où la moindre glissade est interdite...

Plus haut, le sentier est couvert de neige transformée, dure mais assez sèche, pas trop glissante. On chausse les crampons, plus par confort que par nécessité. Montée dans un soleil magnifique...

11h, col de la Pisse... Derrière, les conditions sont enfin hivernales : Une bonne neige, peu transformée, un peu soufflée... La progression devient plus pénible, car à défaut de skis, ce sont des raquettes, plutôt que des crampons, qu’il aurait fallu... On s’enfonce dans la neige soufflée... Finalement, on s’en sortira pas trop mal en progressant sur d’anciennes traces, et préférant les croupes soufflées et pentes exposées sud pour de la neige transformée plus dure... Certaines combes ombragées seront néanmoins bien crevantes à traverser...

12h30, col de Côte Longue... Plus haut, pente plein sud, neige bien transformée et soufflée... La progression en crampons y est maintenant facile, beaucoup plus que la version "caillasses" de l’été... Mais cette montée est longue, et l’altitude se fait sentier...

14h, sommet... La vue est magnifique... Il faut maintenant s’atteler à cette longue corvée qui incombe à tout montagnard atteignant cette cime : Énumérer et identifier de visu chaque cime, pointe, aiguille et autre sommet qui compose le panorama dentelé du massif des Ecrins... Et si ça ne suffit pas, on peut y ajouter le Devoluy, le Queyras, l’Ubaye, bien que ces deux derniers ne faisant pas partie de mon terrain de jeu restent à mes yeux en majorité des dentelles anonymes... Au sud, malgré la brume marine, la vue porte jusqu’à la Sainte Victoire, et peut-être même la Sainte Baume... Et pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus que la terre est ronde, il suffit de voir le Ventoux dominer l’horizon, malgré ses 1200m de moins...

14h30, il ne reste que 2h30 de soleil, il faut penser à descendre... Dans la neige assez ferme, c’est facile... En face, toujours cette vue dominant les plaines embrumées sous le soleil descendant... Retour à la neige molle sous le col de Côte Longue. C’est un peu pénible, on s’enfonce... Mon (minuscule) royaume pour une paire de skis...

16h30, descente du col de la Pisse dans le soleil jaunissant... On ne se presse pas trop, histoire de ne pas être trop bas au fond du vallon lorsque les couleurs du crépuscule seront à leur mieux... Et on n’est pas déçu...

Le soleil s’est couché, on poursuit tranquillement la descente dans la nuit tombante... Fin de la balade vers 18h.

Dernière modification : 28 décembre 2016