Le Morond (1419m) et le Mont d’Or (1463m) Sortie du 30 avril 2017

Sortie réalisée le 30 avril 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Petite sortie sur le point culminant de mon département aux dernières neiges.

Conditions météo

Éclaircies par moment.

Récit de la sortie

J’ai décidé de démarrer la rando depuis Métabief pour avoir un côté plus sportif plutôt que de rejoindre le parking qui se trouve directement au sommet du Mont d’Or.
Et aussi parce que je ne voulais pas maltraiter ma pauvre petite 50 CV car je connais la route pour l’avoir faite à vélo.
Le dernier km est atroce :)

Donc depuis la station endormie, je rejoins le sommet du Morond par un petit sentier bien balisé.
Mais cela ne m’a pas empêché de "perdre" la trace et de me retrouver à suivre la piste pour VTT.
Dangereux en temps normal, mais aujourd’hui c’est désert.

Je deviens un vrai gamin à grimper les buttes, passer les pontons et puis tiens,... un petit cairn à l’abri des Sapins pour la route.

Premières vues sur mes copains Chasseron, Aiguilles de Baulmes et Suchet sur la gauche.

Bon, me voilà au Morond (1419m) et je profite de la vue sur le Mont d’Or que je vais m’empresser de rejoindre.
Je passe au côté du Lac artificiel du Morond et poursuis le chemin en direction des crêtes.

Ensuite, ça devient un parcours fantastique qui longe la falaise impressionnante qui domine la Suisse et la chaîne des Alpes en toile de fond.
Au niveau du Parking, on y trouve plus de monde, ce qui m’étonne en cette journée d’Avril.

Au sommet du Mont d’Or (1463m), pas de croix ou de signal géodésique mais juste un "poteau" ainsi qu’une longue-vue.
Mais bon, le panorama est vraiment beau... Le Mont Blanc se laisse admirer tout là-bas, de même que les Dents du Midi, Les Diablerets, et les autres sommets suisso-alpins encore tout blancs.

Côté français, c’est plus "plat" comme décor ; on devine le Lac de Remoray et seul le Mont Poupet se fait remarquer !

Je continue ma marche en direction d’un gros Cairn un peu plus loin,...
puis un autre que j’aperçois quelques mètres plus bas.
J’en profite pour rajouter un petit juste à côté, tandis qu’au loin, la Dent de Vaulion le Lac de Joux et le Mont Tendre dessinent l’horizon.

Je repère même "ma chère" Dôle tout au fond là bas...

Bon, il est temps maintenant de rebrousser chemin et de revenir tranquillement à la Station de Métabief.

Dernière modification : 1er mai 2017