Col de Côte Belle (2290m) Les Echarennes (2291m) Sortie du 5 août 2017

Sortie réalisée le 5 août 2017.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Visite du stégosaure et du sentier de Côte Dure.

Conditions météo

Ciel dégagé, beau et chaud.

Récit de la sortie

Participants : Vermatoiz et moi-même.

J’accepte d’accompagner Vermatoiz qui désire découvrir les fameuses Orgues de Valsenestre.

8h15, nous prenons la direction du Col de Côte Belle, et du Col de la Muzelle. Le chemin est encore dans l’ombre du matin, nous bifurquons à droite pour attaquer les lacets du Col de Côte Belle.

Le soleil éclaire derrière nous la Tête du Ramu, la montée au Col de la Muzelle est encore dans l’ombre. Nous croisons plusieurs groupes de randonneurs effectuant la traversée, nous arrivons sous les fameuses Orgues de Valsenestre. La vue s’étend du Pic Vert et Tête des Chétives au Signal du Lauvitel.

10h50, nous effectuons les derniers lacets pour le Col de Côte Belle, un groupe de randonneurs assis dans l’herbe au soleil admirent le paysage. Nous laissons descendre le GR.54, en direction du sud vers le Désert-en-Valjouffrey.

Nous choisissons plutôt une trace sud-est, pour contourner l’arête sud du Stégosaure. Nous prenons des sentes sur son flanc est, pour remonter vers le nord sur l’arête herbeuse à l’ouest du Col des Marmes.

Nous suivons son arête est, devenant scabreuse et dangereuse sous les orgues, nous coupons sous le sommet pour gagner son arête plus facilement que l’on remonte jusqu’à son grand cairn. Beau belvédère sur le Pic de Valsenestre et le Col de la Muzelle entre autres.

Je m’aventure au nord du grand cairn de la cime du Stégosaure 2388m, pour apercevoir une vire aérienne et bien cairnée, qui doit descendre là où nous avions fait le choix de couper sous le sommet.

Nous longeons son arête sud un bon moment, jusqu’à trouver une sente qui descend directement au Col de Côte Belle, que nous n’avons pas repérée tout à l’heure.

12h00, Au Col de Côte Belle, nous décidons de descendre. Nous rejoignons le col sans nom du point IGN 2294m plus au sud-ouest, en enjambant la bute pour dévaler dans son talweg raide vers le nord-ouest. Nous virons un peu sur la droite puis à gauche quand la pente le permet, traversons 2 ruisseaux dont l’un est asséché pour trouver peu après le départ du sentier de Côte Dure au-delà du goulot.

Sur ce superbe sentier aérien, pas entretenu, nous contournons Côte Dure par le nord. Nous dévalons la Combe Oursière fleurie d’Épilobes jusqu’à la piste de Valsenestre.

14h15, nous prenons notre repas sur la rive gauche du Béranger, avant de rejoindre le hameau. Nous n’oublions pas notre mousse habituelle, au Gîte du village, arrêt obligatoire pour nous.

Dernière modification : 10 août 2017