Abonnez-vous à notre newsletter !

péage du pré de madame carles

jeanclaude Le 19 juillet 2014 à 08h54

amis randonneuses et randonneurs, alpinistes, fuyez le parking du pré de madame carles (hautes alpes), allez vous garer plus bas,
des farfelues ont mis en place un péage sous prétexte que l’entretien de ce parking coûte cher, ces mêmes gens n’ont pas trouvé cher la candidature au J.O d’hivers, cherchez l’erreur !
si nous laissons faire, attention ces gens n’ont pas de limites, un jour on vous fera payer l’accès au sentier.
alors la seule réponse à ce vol, boycottons ce parking.

Réponses

  • par Le 19 juillet 2014 à 17h54

    Avant d’utiliser de grands mots et des opinions définitives, il faut être informé.
    Lire ceci :

    http://www.vallouise.info/nouvelles/2013/0402-a.htm

  • par Le 20 juillet 2014 à 17h32

    Je partage l’avis de Jean Claude et je trouve scandaleux ces péages.
    Un parc national rapporte des ressources touristiques aux départements et communes et les impôts de tous les français ont subventionné les parcs nationaux.

  • par Le 20 juillet 2014 à 17h49

    je trouve également scandaleux toutes forme de péage a un site naturel, et je les boycotte systématiquement.

  • par Le 20 juillet 2014 à 18h26
  • par jeanclaudeLe 21 juillet 2014 à 08h37

    bonjour hereme
    lorsque l’on veut préserver un site et en réguler la fréquentation on n’aménage pas à tous va. y en a assez de ces élus qui ne pensent qu’a faire du fric.
    oui nous boycotterons ces sites payant, nous payons suffisamment d’impôts. les premiers à nous coûter cher et nous pomper l’air se sont tous ces élus, qu’ils se mettent leurs péages ou on pense.

  • par jeanclaudeLe 21 juillet 2014 à 08h42

    bonjour jihem et titi84
    rassemblons nous et organisons avec tous ceux qui en on ras le bol de ce faire plumer, une opération pour faire échec à ce péage.

  • par XLe 21 juillet 2014 à 11h59

    Oui, bonne idée. Quoi par exemple ?

  • par madoLe 21 juillet 2014 à 22h27

    Questions :

    • Quel est le tarif de ce péage. Durée.
    • Existence d’une navette (d’après ce que je crois savoir, initiative récente). Horaires, tarifs. Conditions (réservation ou pas).
    • Moyens d’accès à la vallée autres que la voiture (www.05voyageurs.com)
    • Détail des investissements : entretien de la route, entretien du parking, aménagement du site, toilettes etc. Sans oublier les risques naturels : si le torrent de Saint-Pierre déborde de son lit, les conséquenses peuvent être lourdes.
    • Quelle somme en moyenne chaque visiteur laisse-t-il dans la vallée ? taxe de séjour, achats, hébergement, consommations, nourriture, location de matériel, prestataires etc De nombreux visiteurs viennent d’ailleurs, parfois sans rien dépenser sur place. Pelvoux est tout l’inverse d’une station de montagne "pseudo-chic pompe à fric".
  • par jeanclaudeLe 22 juillet 2014 à 08h29

    bonjour X
    j ai lu dans le DL qu’une heure et demi était gratuite, il faut courir pour monter et redescendre du glacier noir ou blanc, donc mettons-nous en nombre au panneau indiquant le péage pour dire aux gens qui souhaite randonner qu’on leur mettra le ticket gratuit autant de fois qu’il faudra dans la journée sur leur pare brise. et invitons les aussi à se garer plus bas pour ceux que la marche ne fait pas peur.
    si tu as d’autres idées fais en part.

    mado nous payons suffisamment d’impôts pour bénéficier d’une route pour circuler, en ce qui concerne l’aménagement du site il faudrait que les élus soient logiques, ils se plaignent d’une trop grande fréquentation et d’un coup d’entretien élevé, alors je le répète qu’ils arrêtent les aménagements, mais c’est trop demander à des élus qui ont flairé le fric qu’ils pouvaient faire sur ce site. Pelvoux deviendra une pompe à fric comme d’autre si nous laissons faire.

  • par madoLe 22 juillet 2014 à 18h22

    Je suis d’accord : trop d’aménagements. Faites comme Whymper ; Escalades dans les Alpes.

  • par madoLe 22 juillet 2014 à 20h30

    Whymper : pour détendre l’atmosphère ! Ce livre est un régal, j’ai beaucoup ri à la lecture de certains passages.

    Il se trouve que 10 ans avant l’instauration du péage (2003, l’année de la canicule), les aménagements grandioses étaient les mêmes. La seule solution pour combattre cette logique (toujours plus de voitures, toujours plus de camping-car, toujours plus d’autocars venus de l’étranger) consistait à marcher à partir du village d’Ailefroide.
    Pour le glacier noir et le refuge du glacier blanc, pas de problèmes, je l’ai fait. Pour le refuge des Ecrins, à moins d’y dormir, c’est déjà un peu plus lourd. Mais si la motivation est là, pourquoi pas. A chacun ses choix. Dommage, c’est un peu tard pour s’indigner, non ? Ce péage était inéluctable, il fallait s’y attendre. Et la commune ne s’est surement pas lancée dans ces travaux pharaoniques pour mettre an place, des années plus tard, un péage !

  • par DanielLe 23 juillet 2014 à 10h50

    Le pb est que l’entretien en revient à la commune de Pelvoux et les visiteurs viennent d’ailleurs pour la plupart sans laisser le moindre centime.
    Arrêter les aménagements : très bien.
    On va se retrouver dans la situation du Grand Belvédère du Viso. Faute d’aménagement la route a été fermée. Pour les alpinistes et randonneurs, c’est 15 km de plus.
    Apparemment le péage est 2 € pour 48h. C’est pas la mer à boire.
    Il faut rester vigilant pour que la commune ne découvre pas les fonctions exponentielles.

  • par jeanclaudeLe 24 juillet 2014 à 08h15

    bonjour daniel
    ce n’est pas en instaurant un péage que les visiteurs laisseront des centimes. que la commune de Pelvoux assume, si réellement ce parking coûte cher eh bien qu’il ferme la route. pour le Viso, le fait que la route soit fermé n’empêche pas le tour et l’ascension. ils peuvent aussi fermer cette route de 10 à 18h comme à névache et y mettre des navettes à partir de 8h (payantes bien entendu).
    maintenant si des gens acceptent de se faire tondre comme des moutons c’est leurs problèmes, moi je n’ai jamais rien mis pour me garer, on trouve toujours des endroits quelque soit la ville, ce n’est pas le maire d’un village et ses idées de grandeur qui me fera changer.

  • par jeanclaudeLe 24 juillet 2014 à 08h16

    et je continuerai à dissuader le maximum de personnes à se rendre sur ce parking.

  • par Le 24 juillet 2014 à 09h00

    Plutôt que de critiquer les maires des petites communes essayer de comprendre leur mode de fonctionnement,leurs ressources (toute ne sont pas égales) assistez aux débats des conseils municipaux, lisez leurs comptes-rendus cela vous ouvrira l’esprit et peut-être postulerez-vous pour ce poste ou vous grappillerez de maigres indemnités (maire et adjoints) pour bons nombres d’heures investies et visiblement bons nombres de critiques.

  • par madoLe 26 juillet 2014 à 16h49

    Bonjour, entièrement d’accord avec Galipette, d’autant plus que ce genre de récriminations à propos d’un parking payant risque de ternir l’image des touristes randonneurs auprès des nombreux Français qui enchainent semaines de travail de 70 heures pendant les vacances scolaires en été, tout en devant conduire des proches aux séances de chimio à l’hôpital, sans oublier les vieux dans les EH-PAD. Dans de nombreuses villes, les places gratuites pour se garer, ça n’existe plus. Qui va rendre visite aux personnes âgées isolées ?

  • par Le 28 juillet 2014 à 16h08

    Jean-Claude, dissuadez donc vos semblalbles de fréquenter le Pré de Mmadame Carles, et tous les autres sites ou des efforts sont fait pour rendre la montagne accueillante et accessible, soyez assuré que vous ne nous manquerez pas...

  • par jeanclaudeLe 29 juillet 2014 à 11h01

    Dominique, le fait de boycotter le péage de ce parking ne m’empêche pas de randonner dans le secteur, ne vous en déplaise, d’autres solutions je l’ai déjà dis, existe pour éviter de se faire piller. la montagne est bien plus accueillante lorsque l’homme ne vient pas pour y faire de quelconques aménagements. c’est mon avis et il ne changera pas.
    bonnes ballades à vous et vos amis. (et merci de la part du maire pour les 2 euros versés au pot)

  • par Le 29 juillet 2014 à 12h53

    Moi aussi, dans l’absolu, je trouve dommage que cela soit payant. mais il y a de + rn plus de monde sur cette planète et il faut de plus en plus de sécurité pour tous ce monde (c’est la tendance actuelle). J’ai payé 2e pour 48 heures, à ce tarif là, perso ça ne me dérange pas.

  • par madoLe 30 juillet 2014 à 17h05

    2 euros pour 48 heures, ce n’est affectivement pas cher par rapport au coût du stationnement en ville, des péages sur les autoroutes ou les tunnels. En plus il ne s’agit pas d’un déplacement vital (travail, devoir familial, santé, courses alimentaires, recherche d’un emploi).
    En outre, il ne faut pas confondre : des aménagements, il y en a partout. Si ce sont les 2 euros qui agacent, il faut le dire clairement.

  • par jeanclaudeLe 31 juillet 2014 à 07h31

    oui mado se sont les 2 euros qui agacent, les aménagements ne sont qu’un prétexte pour faire payer l’accès à des espaces naturels. mado, en ville si l’on veut éviter les secteurs payants on peut, il suffit de marcher, les autoroutes ne sont pas obligatoires, alors tes arguments ne tiennent pas. les aménagements de se parking ne sont pas indispensable et en se qui concerne les chiottes sèches eh bien qu’il fasse payer les utilisateurs. je pense que ce débat est clos, enfin en ce qui me concerne je reste sur mes positions, je continuerai à me rendre dans ce secteur en me garant ailleurs que sur cette zone payante, leur bilan en fin de saison sera aussi lamentable que celui de l’inscription pour l’organisation des JO d’hivers.

  • par jeanclaudeLe 31 juillet 2014 à 08h20

    j’ajouterai qu’il est préférable d’utiliser les 2 euros pour une partie des consommations au bar que d’alimenter une pompe à fric d’élus mégalos.

  • par jeanclaudeLe 13 septembre 2014 à 11h05

    alors quel est le bilan de l’été, les chiottes sont-elles payés. combien de sans-dents ont accepté de se faire piller ?

  • par Le 13 septembre 2014 à 11h55

    Pour moi, ne pas payer les parkings, c’est une question de principe !
    Cela dit je viens d’une région (trop) touristique où c’est devenu à la mode. Pourtant les communes sont loin d’être pauvres et des parkings pourris, non gardés, même en terre sont payants ! Un racket organisé !
    Gavarnie est un autre exemple ou marchandising et vente de bibelots en tout genre, doivent rapporter aux communes des sommes importantes ! Pourtant le parking est là aussi payant !
    Pour Mme Carle, je ne connais pas les vrais raisons, ce qui est certain c’est que cela fait très longtemps que le site est saturé et à l’époque où je faisais pas mal d’alpinisme dans le coin on parlait déjà de fermer la route plus bas, vers Ailefroide. Si c’est pour la préservation du site, cela me dérange moins. (Val d’Escreins, Lac d’Allos etc…)
    Le randonneur n’est pas à quelques kilomètres près mais le touriste de base se sentira perdu à plus de trois mètres de sa voiture ! Comment pourrait-il consommer dans cet état de choc ?
    Faites-comme moi, un bivouac plus bas dans la vallée la veille, puis un départ matinal. Vous garderez vos sous et profiterez de la fraicheur matinale, le tout sans se manger le foie !
    Le risque est que cela se généralise, que la tarification ne cesse d’augmenter…on a déjà vu ça !
    Pour les temples de la consommation, Zermatt, Chamonix etc… serrez les fesses ça va faire mal !

  • par jeanclaudeLe 13 septembre 2014 à 17h34

    michel on se retrouve dans les principes, je ne paye pas les parkings je préfère marcher. la raison pour Mme Carle est que le Maire de Pelvoux veux aménager ce parking (est-ce vraiment nécessaire ? sauf pour se faire du pognon), une ineptie lorsque l’on souhaite limiter le nombre de voitures dans ce secteur. tant pis pour ceux qui acceptent cette chose, ils s’en mordront les doigts lorsqu’on leurs demandera de payer pour utiliser le sentier. il faut que tu saches michel que si tu souhaites randonner dans le secteur à partir du 22/9 ils libèrent le parking de cette chose qui se nomme parcmètre.

  • par Le 14 septembre 2014 à 10h40

    En ville, j’utilise mon vélo plutôt que ma voiture ou quand je n’ai pas le choix je me gare plus loin et je marche. Cela dit ce sont mes principes et je sais que certains n’ont pas ma mobilité.
    La solution de faire payer plutôt que de s’attaquer au problème de fond, on a déjà vu ça aussi !
    Pour cette histoire, je pense que certains veulent leur part du gâteau mais cela ne règle pas le problème de fond.
    Dans d’autres pays, certaines zones sont règlementées afin d’en limiter l’impact humain. Tout comme les prédateurs qui y sont nombreux et par là même régulent l’ensemble des espèces (donc pas de surpopulation d’autres espèces et de maladie qui leur sont liées) Mais en France, il semble que payer soit plus acceptable que tout autre considération !

  • par jeanclaudeLe 14 septembre 2014 à 14h09

    michel, rien à rajouter sur le sujet on se rejoint, continuons à nous garer hors des parcmètres et marchons pour éviter de nous faire bouffer par les prédateurs qui disent gérer. merci pour les topos qui me donnent souvent des idées de sorties.

  • par jojolsanglierLe 19 octobre 2014 à 19h17

    moi je trouve scandaleux que des randonneurs qui se disent randonneurs , prennent la voiture pour se rendre au parking de madame carle ; z’ont qu’à marcher ou courir comme les randonneurs

  • par Le 20 octobre 2014 à 20h08

    Tu es peut-être capable de faire la barre des Ecrins sans voiture. Pas moi.
    Pour la faire, j’ai pris ma voiture et je me suis garé au plus près du départ du sentier, mon sac était lourd avec la corde et tout l’équipement.

  • par Le 20 octobre 2014 à 20h31

    Lorsque j’ai gravi la Barre, j’ai fais une halte au refuge le premier jour, ce qui permet de faire la voie en deux jours. Il ne s’agit pas d’être élitiste mais de fixer des limites raisonnables. Ce massif est connu pour ses longues marches d’approche et c’est aussi ce qui fait sa spécificité et son charme. On pourrait aussi équiper le site d’affreux téléphériques comme c’est le cas dans certaines parties des Alpes !
    Attirer la foule en masse en facilitant l’accès est une option. Préserver les site en régulant l’impact humain en est une autre. L’avenir nous dira laquelle est la plus pertinente.

  • par Le 20 octobre 2014 à 20h54

    En plus, vu la forme que tu te payes.... Je suis certain que s’il y avait encore plus de chalenge, tu serais sur la ligne de départ à Puy Saint Vincent avec ton vélo !

  • par Le 21 octobre 2014 à 10h43

    Je fais partie de ceux qui abhorrent le fait de payer pour s’arrêter puisqu’on paye déjà pas mal pour rouler.
    Mais s’il s’agit de participer au financement et à l’entretien d’aménagements très fréquentés (toilettes sèches, sentier, passerelles ... etc) je ne suis pas fondamentalement contre. Et à 2 euros pour 48h ce n’est pas la mort.
    Le risque est que lorsqu’on entrouvre la porte du payant, on ouvre grand la boite à fric au travers de toutes les augmentations ou autres nouveaux services à venir ... et payants.
    Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé avec les autoroutes en France ...

  • par Le 21 octobre 2014 à 12h21

    Il s’agit d’une enclave sur fréquentée. Ces nouveaux montagnards, qui le plus souvent ne montent même pas jusqu’au refuge du glacier Blanc, représentent aussi une manne financière.
    Par manque de place et se situant sur un site réputé pour sa qualité sauvage, on ne peut construire les infrastructures qui permettraient d’en faire une annexe de Zermatt ou de Chamonix ! Si les autres communes profitent de la renommée de ce site, pourquoi ne financeraient-elles pas les toilettes et l’aménagement du site ? Une sorte d’économie solidaire plutôt qu’une fuite en avant ou le touriste serait toujours le dindon de la farce !
    Quant aux autoroutes, bien que régulièrement pointées du doigt par la cour des comptes, continuent à se gaver car les taxes entrent aussi dans la poche de l’état qui ferme les yeux. Il est vrai que l’homo-automobilis est habitué à se faire plumer !

  • par Le 29 octobre 2014 à 21h07

    comme johnny, j’ai vraiment du mal à accepter l’idée de devoir payer pour aller en montagne profiter de ma passion. mais je trouve toujours intéressant de regarder ce qui se fait à l’étranger.
    Par exemple, cet été en Norvège, j’ai découvert deux ambiances particulières :

    • d’un côté les zones ultra touristiques avec des parkings à 15€ la journée (avec un ticket à payer dans une cabane gardée à côté, où on note bien la plaque d’immatriculation) sur des routes où tout est fait pour qu’on ne puisse pas se garder ailleurs (les amendes suffisent à décourager), et des portions de routes de montagne payantes avec parfois même une barrière
    • de l’autre des parkings ou des portions de routes similaires, mais dans des zones bien moins touristiques, où on demande avec totale confiance au passant de laisser un peu d’argent dans une boite qui est régulièrement relevée...

    et bien autant les gens rechignent à payer des parkings surveillés, autant ils jouent le jeu là où ils pourraient ne pas le faire. Je suis plusieurs fois tombé sur des boites contenant plus de 50€, et ça ne viendrait à personne l’idée de partir avec cet argent... (question de mentalité sans doute).

    même si c’est un pays ultra cher où tout est payant, ça a le mérite de rappeler que la gratuité n’existe pas. Cette route, ce parking a été financé, entretenu par quelqu’un.

    Même si ça me dérange de devoir payer, je préfère que le touriste paye son propre aménagement que l’habitant du coin via ses impôts locaux alors que des touristes de passage (je m’inclue) viennent encombrer les routes de vallées et de montagne et apporter un certain nombre de nuisances. Sans compter sur le fait, comme dit galipette, que de plus en plus de collectivités n’ont vraiment plus un rond... et qu’elles pourraient aussi bien choisir d’arrêter d’entretenir ces routes où personne n’habite au bout...

  • par Le 29 octobre 2014 à 21h58

    d’accord avec Manu. Cela correspond à l’idée que je me fais de l’aménagement et l’entretien de la route pour aller au lac d’Allos, que les touristes en majorité (et les autochtones occasionnellement) empruntent et donc financent. ça m’emmerde nettement moins de payer pour gagner ce parking (et encore, juste pour juillet et août) que de raquer à un péage Escota pour une autoroute dix fois rentabilisée...

  • par francisLe 31 octobre 2014 à 10h58

    d’accord avec Jean-Claude. Assez d’aménagements, de panneaux etc...
    Seuls ceux qui exercent une activité économique devraient être autorisés à stationner en dehors des lieux habités. Et si le sommet est trop loin pour y aller à pied, et bien tant pis je n’y vais pas.
    Quand je pense qu’il suffirait d’interdire le stationnement en dehors des lieux habités pour supprimer toutes les autres interdictions.
    L’inaccessibilité d’un lieu est sa meilleure protection.

  • par Le 3 novembre 2014 à 14h30

    Réponse à Marc :
    Présenté de cette façon çà parait soutenable.
    Cependant, je crains que certains trouvent des prétextes fallacieux pour rendre la montagne payante. (nombreux exemples)
    Ca ne me dérange pas de payer dans mes impôts l’entretien des parcs nationaux plutôt que bien d’autres exemples que je ne citerais pas pour ne froisser personne. J’ai du mal à croire que les communautés de commune ne puissent gérer ce problème. Bientôt on pourrait mettre sur la liste des actions payantes le franchissement des ponts et le secours en montagne ! D’autres ont fait ce choix, ce n’est pas le mien. On a vu les dérives de la privatisation avec les autoroutes et le bon choix se trouve sûrement dans un compromis équilibré. La montagne fut longtemps réservée à une élite bourgeoise, c’est peut-être le signe d’un retour aux sources !

  • par Le 3 novembre 2014 à 18h27

    chaque cas de "montagne à péage" est particulier, mais il est vrai que si l’on se dirige vers une tendance générale à la rando payante, ça va finir par être pénible. La tentation aussi pour les pratiquants peut être qu’ils se déresponsabilisent : je paie, donc j’ai droit à tout. On le voit déjà sur notre site dans certains commentaires : nous avons beau être un site participatif avec des auteurs non rémunérés, cela n’empêche les difficultés de certains à évaluer par eux-mêmes en fonction des éléments fournis la difficulté d’une sortie. Pourvu que nous ne faisions pas de nos espaces naturels des parcs tels que le Yosemite ou le Grand Canyon...

  • par Le 11 novembre 2014 à 09h22

    Bonjour à toutes et à tous.....

    Je tombe sur de drôles commentaires s’agissant de ce post...

    Tout est clairement expliquer dans le post d’Alain deuxième message...

    Il est intéressant de voir le nombre de gens qui veulent jouir et profiter des plus beaux sites sans en accepter certaines contraintes.

    Payer pour améliorer et permettre à une certaine catégorie de gens de pouvoir se balader sur un site comme celui la je paie double s.il faut..

    Et si les personnes ne veulent pas payer, la route est gratuite pour d’autres sites "non payants" mais moins connus.

    Alain, merci pour le lient et pour le magaszine

  • par Le 2 décembre 2014 à 20h24

    Réponse à Matnat,
    "Une dotation est versée aux communes dont le territoire est pour tout ou partie compris dans le cœur d’un parc national". J’ai du mal à croire qu’un parking en terre ne peut pas être financé avec cet argent ou celui des communes qui profitent de la notoriété du site. Si c’est vraiment le cas, si l’entretient de la route pose problème, ne serait-il pas plus sage d’envisager de faire un parking plus bas dans la vallée ?
    Petit rappel : " Au-delà de leur objectif d’accueil du public et de développement du tourisme dans leur territoire, les parcs nationaux doivent canaliser la fréquentation et s’assurer qu’elle ne contrarie pas les objectifs de protection du patrimoine naturel du parc, fondement même de leur existence."
    Il y a un paradoxe à vouloir aménager toujours plus des sites qui se veulent le symbole de la préservation !
    Payer pour les parcs nationaux dans un cadre tout aussi national pour jouir d’une nature préserver ne me dérange pas. C’est déjà ce que l’on fait ! Rendre l’accès à la montagne payante au cas par cas, c’est ouvrir la boite de Pandore.
    De plus, on peut toujours craindre qu’une telle pratique se généralise, que l’accès à la montagne ne devienne payante.
    Rappelons-nous qu’il y a quelques temps, certains avaient essayé de rendre la pratique de la raquette à neige payante ! A défaut d’y arriver, ils ont rendu les parkings payants !

    Réponse à Marc,
    Je me garderai bien de critiquer le système Américain. Je ne connais pas leur mode de financement. Je crois savoir qu’il y a un forfait qui permet d’accéder à tous les parcs du territoire. Vu le nombre et la diversité de leurs parcs nationaux, ce n’est peut-être pas la plus mauvaise des solutions. Mais c’est un autre pays, une autre mentalité, où parfois l’adage "je paye donc je suis..." se suffit à lui même.

  • par lambertLe 28 septembre à 11h26

    Le scandale du parking payant du pré de madame Carle.......Nous sommes en 2019 et rien n’a changé ......Etonnant , non ??? Car après avoir brûlé plusieurs fois , le parcmètre a été remplacé par un gugus posté devant un chalet en bois et qui vous rackette 2 euros à l’entrée de la route , et cela même à 4h de l’après-midi alors que vous voulez juste aller boire un café au chalet-refuge........Ceux qui se rebellaient ne se rebellent plus ...mystère....enfin demi mystère car la mairie de Pelvoux a dû instaurer un système de 2 poids 2 mesures avec des passe-droits et autres laissez-passer afin que les plus véhéments ferment leur gueule............Même au chalet-refuge du pré de mme Carle ce n’est vraiment plus comme avant......Froid et médiocre ......L’un des derniers espaces sauvages de France ( avec des kilomètres pour se garer donc c’est pas la place qui manquait ) est devenu un attrape-touristes où seul domine le racket et ....le fric .......Vraiment déplorable , même les marmottes n’en reviennent pas ! Mais le pire c’est que tout le monde a baissé les bras , tout le monde s’écrase ..............Passez votre chemin , amoureux de la montagne , de la liberté et des grands espaces sauvages...ou faites en sorte de venir quand le vigile racketteur n’est plus à son poste ..............Honteux .

  • par Le 28 septembre à 18h00

    Le pré Mme Carle...hum....grands espaces sauvages ?! On ne doit pas parler du même pré....parking à faire pâlir d’envie un super-hyper-geant-mega supermarché :))))) déjà dans les années 70-80 c’était surfréquenté et je ne parle pas de la montée aux refuges du G-B et Caron....les champs-élysees un samedi a-m transposés à 3000m !

Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...