Les Hyper Ultra légers : repoussez les limites

Le 9 mai à 21h16

On ne compte plus les sites, forums et autres blogs qui traitent de la randonnée légère et ultra-légère. Cédant à la mode, j’ai décidé de me lancer dans un nouveau concept de la randonnée, novateur, avec une philosophie autrement plus radicale : la randonnée hyper-légère !
Fini la tente ou le tarp, le duvet et le matelas, fini les dosages savants de la nourriture, la répartition scientifique des lipides protides et glucides, fini le casse-tête des effets à emporter ! J’ai trouvé l’objet miracle qui va vous libérer de toutes ces contraintes : la carte bancaire.
Avec votre carte bleue, vous réservez vos nuits en refuge, hôtel, maison ou chambres d’hôtes, vos repas en demi pension sont garantis, tout cela par l’intermédiaire de votre carte d’un poids négligeable ! Avec ce concept, je réduis encore le poids du sac des ultra pour le ramener à trois kilos : eau, vêtement de pluie, vêtement chaud et un mini casse croûte. Vous ne rêvez pas !!!!
Et je ne parle pas d’une autre révolution que ce concept entraîne : le volume du sac. Avec un simple sac de 20 litres, à vous les gr, les traversées de la France, de l’Europe, no limit !!!!
Un scoop, les laveries dans les centres villes et villages sont de plus en plus équipées de centrales de paiement à cb par contact. Fini les lessives ennuyeuses sur le terrain quand vous êtes envahi par la fatigue !
Alors si le concept vous intéresse, si vous l’avez déjà partiellement expérimenté, faites-nous part de vos retours d’expérience qui pourraient rapidement nous conduire à la création d’un site officiel : les hyper ultra légers.
Au plaisir de vous lire et de nous retrouver sur les sentiers, un seul indice discret nous permettra de nous différencier de la masse des randonneurs : la cb en sautoir comme un badge au festival de Cannes ou au grand prix de formule 1 de Monaco, simple comme bonjour, il fallait y penser ! Ciao ciao.

Réponses

  • par Le 9 mai à 22h35

    Très drôle !

  • par Le 12 mai à 16h54

    Hilarant mais tellement vrai ! Cependant quelle fierté et quel plaisir de voyager en autonomie ...même ultra light.

  • par juanLe 12 mai à 20h32

    Encore mieux sans bouger de chez soi , même les jours de pluie .
    https://vimeo.com/120426581

  • par Le 12 mai à 21h12

    Bonsoir à toutes et tous !
    Les "HULC" (Hyper Ultra Light Concept) vont détrôner les "MULs" et rendre leurs théories complètement... obsolètes !! ;)

  • par maxLe 13 mai à 13h55

    oui mais est ce que tu as pensé à couper ta carte pour gagner du poids et ne garder que la puce pour le sans contact ???

  • par Le 13 mai à 14h31

    Vite un site officiel des Troolnaze cela évitera de polluer celui-ci

  • par Le 13 mai à 22h18

    :D :D :D

    Bon, je vais faire mon vieux schnock, mais j’ai entendu conseiller des scarpa ribelle od pour la haute montagne, au delà de 5000 sans problème pasque ça fait gagner du poids, à 750g la paire (j’exagère) alors qu’il y a 40 ans, on y montait en Galibier à 1kg 1/2 la grolle (là aussi, un peu (encore que) mais c’est pour la caricature)... travailles ton souffle, camarade !
    Par contre, mes Galibier, je les ai (et utilise encore) de temps en temps, alors que les ribelle od, dans deux ans, poubelle...
    Autre temps, autres mœurs... La logique du fric.
    L’ultra léger à tout crin, ça me laisse dubitatif, voire rêveur...

  • par Le 14 mai à 09h08

    Les scarpa et autres super-guide que tu cites sont, sauf erreur de ma part, des chaussures d’alpinisme. Elles ne sont pas destinées en premier au lieu au randonneur lambda. La gamme de chaussures proposée désormais sur le marché permet peut-etre de trouver un modèle adapté à chaque pratique.
    On peut discuter de l’allègement sur chaque article mais ce n’est pas la finalité de ce fil de discussion. Peut être serait il préférable de se limiter aux grands principes.
    L’allègement c’est en effet le bon choix sur les articles achetés par le randonneur, c’est aussi des choix sur l’organisation générale des randonnées (type d’hébergement, véhicule d’allègement, etc).En fait, je n’ai rien inventé, le principe existe déjà notamment dans le domaine des grandes randonnées en groupe.En revanche,on peut les appliquer à titre individuel en tant que randonneur solo, à l’instar des ultra légers qui, me semble-t -il, marche seul pour la très grande majorité d’entre eux.

    Ce sujet est humoristique mais le concept d’hyper allègement en solo sans structure extérieure chargée de l’organisation mérite d’être creusé, j’y vois une pratique et une philosophie bien spécifiques.

  • par Le 14 mai à 09h14

    Il semble que tu prends les randonneurs pour des décérébrés incapable de se gérer. Pour ce qui est de l’humour bof !

  • par Le 14 mai à 09h37

    Esteban, on a la capacité de réflexion, la dérision et l’humour que l’on mérite.

    On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ! Lol

  • par Le 14 mai à 10h08

    Manifestement, esteban est un ultra (léger) susceptible et qui prend tout au premier degré ! Dont acte.

  • par Le 14 mai à 13h25

    Davaï, ce n’est pas parce que quelqu’un n’apprécie pas ton humour qu’il en manque hein !

    Cap au Sud, pour le coup je suis d’accord avec Davaï, la comparaison est un peu rapide je trouve ! D’autant plus en prenant comme exemple les Ribelle OD qui font l’unanimité au niveau de leur efficacité et de leur construction sérieuse.

    Pour ce qui est du sujet principal (MUL), même si je ne suis pas pratiquant de cette discipline, j’avoue consulter régulièrement les sites/forums consacrés à ce sujet car on trouve de très bonnes idées.
    Pour ce qui est du mode "HULC", avouez, on y est tous passés à un moment ou à un autre !

  • par Le 14 mai à 14h29

    Non mais chez esteban, c’est chronique.

    Pour le reste, je pense qu’on ne peut pas être HU LC si on n’a pas été MUL d’abord. Cela dit, il y a plusieurs manières d’être MUL.
    On est tous le MUL d’un autre !

  • par Bob, parce-qu'il faut bien avoir un nomLe 14 mai à 18h10

    Si mon sac ne fait pas plus de 15 kg c’est qu’il manque quelque chose, je ne pars pas.

    Je ne comprends pas ce concept des mules, c’est pour ne pas avoir mal aux papattes ?
    Il faut changer de sport à mon avis.

  • par Le 14 mai à 19h01

    Pas convaincu par le fond du message....

    • plus du tout de souplesse, le timing est imposé par le logement suivant et pas par la forme, la motivation, météo... ;
    • limite largement les itinéraires possibles, en imposant généralement des D-/D+ en plus pour descendre dans les vallées se loger ;
    • impose la contrainte de trouver un logement si pas réservé à l’avance, contrainte qui se fera de plus en plus pressante avec la journée qui avance ;
    • et accessoirement, la carte bleue devra plutôt bien remplie, parce qu’avec quelques jours de demi-pension ( mini 30€/nuit ?), y’a moyen de s’acheter du matos de MUL de compèt qui durera plusieurs saisons...
      Moi j’ai vite choisi, j’aime mon autonomie légère (pas forcément "ultra" soit dit en passant) !
      Après il y a bien évidemment des cas où cela’peut fonctionner sans trop de contraintes, mais je passe mon tour....
  • par Le 14 mai à 21h16

    @ bob
    Je comprends tout à fait la limite que l’on se fixe et en dessous de laquelle on ne descend pas concernant le poids du sac. On a tous un fond de sac auquel on est habitué et qui permet de faire face à toutes les situations sans se mettre en péril.

    @ guillaume
    En effet, ce concept d’hyper légèreté ne convient pas à tous les profils de rando.Mais on peut pousser le concept plus loin : pendant que tu ransonnes, ta famille fait du tourisme et tout le monde se retrouve le soir à un point convenu pour passer la nuit. Dans le véhicule on a la tente, mais on peut aussi être en camping car. Il existe plusieurs formules.
    Perso, j’ai fait Nice-Briançon à ski pendant 8 jours en mode hyper léger avec nuitées à chaque fois dans la vallée !
    Ça exige un travail de préparation que je trouve exaltant en préambule de la randonnée en elle même.
    En effet, moins de souplesse, cela nécessite donc de bien se connaître, c’est d’ailleurs la pression que l’on se met qui fait intérêt de ce type de randonnée.
    N’oublions pas que cette formule existe déjà montée par des tours-operators (tmb, etc) et ça fonctionne très bien. La grosse différence c’est qu’on prépare tout soi même et j’adore ça. On peut faire la via aurélia (arles-menton) en 18 étapes en hyper léger en dormant en dur tous les soirs ! (repas chaud et douche en prime.).

  • par Le 15 mai à 09h56

    Petite correction : l’appellation "hyper léger" est à privilégier, le qualificatif ultra introduisant une notion "extrême" qui ne correspond pas à la philosophie "hyper".

Chargement en cours Chargement en cours...
Nouvelle réponse
Nous vous conseillons de vous connecter !

Cochez cette case si vous voulez que votre message soit simplement envoyé par e-mail à l'auteur du sujet. Pratique pour échanger son adresse e-mail, téléphone, etc.

Veuillez patienter ...