Balaïtous (3143m) par le refuge de Larribet et la Grande Diagonale

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1900m
Durée :
1 jour

Le Balaïtous est un sommet mythique des Hautes-Pyrénées, et il existe plusieurs voies d’accès. C’est un sommet qui se mérite. – Auteur :

Accès

Prendre la direction d’Arrens-Marsous dans les Hautes-Pyrénées et se garer au terminus de la route du barrage du Tech.

Précisions sur la difficulté

  • Niveau montagnard expérimenté.
  • La fameuse Grande Diagonale qui nécessite l’utilisation des mains.
  • Plusieurs vires assez aériennes.
  • Longueur de la course.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - IGN n°1647 OT Vignemale Ossau Arrens Cauterets PN des Pyrénées
  • Altitude minimum : 1476m
  • Altitude maximum : 3144m
  • Distance : environ 25km
  • Horaire : comptez entre 13et 15h
  • Dénivelé : 1900m
  • Possibilité d’effectuer l’ascension sur deux jours avec étape au refuge de Larribet

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le Balaïtous, un mythe pyrénéen.

Soyons clair, ce sommet n’est pas si difficile que ça, mais attention il faut être vigilant car des passages sont assez techniques notamment lorsqu’on s’attaque à la Grande Diagonale.
Une corde n’est pas superflue.

Plusieurs possibilités s’offrent à nous : soit on part du caillou de Socques et bivouac à Arrémoulit ou on franchit le col du Soulor, pour basculer sur Arrens-Marsous, et se diriger vers le barrage du Tech et se garer au parking de Bédout.
De là, on peut bivouaquer au niveau du refuge de Larribet.

Vous l’avez compris, cette rando peut se faire sur 2 jours.

De mon côté avec deux potes un peu fêlés, nous l’avons fait sur une journée par le refuge de Larribet.

Aucune difficulté jusqu’au refuge de Larribet, et il suffit de suivre les cairns.

Ensuite, direction les lacs de Batcrabère , et poursuivre en direction du col Noir, qui permet de basculer vers l’abri Michaud.

On retrouve les cairns, jusqu’à la Grande Diagonale, en passant sur des vires assez aériennes, puis il va falloir mettre les mains pour l’ascension finale.

1900m de dénivelé, 25 km et 15h car l’un de mes compagnons ne pouvait plus avancer.

Ça restera une belle aventure.

Pour ceux qui aiment la minéralité, la beauté sauvage et l’endurance, cette rando va leur convenir.

Dernière modification : 29 octobre 2018
Le Lurien (2826m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : 02rando

Je suis un photographe amateur, passionné de montagne et de nature. je vis dans les Pyrénées, en vallée d'Ossau. Je randonne dans les Pyrénées françaises et espagnoles, mais aussi dans les Alpes, notamment dans le Mercantour, et depuis peu dans le val d'Aoste en Italie. J'ai créé mon propre site pour partager ma passion de la montagne. Plus de 300 randonnées pour tous niveaux avec la possibilité de (...)

Randonnée réalisée le 15 septembre 2013

Topo publié le 29 octobre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 29 octobre à 18h56

    Superbe !
    Si j’ai gravi la Tresenta il y a bien longtemps, tes topos pyrénéens m’incitent à penser qu’il faudra que j’y retourne.
    Un sommet mythique de plus sur AR !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !