Dent d’Arclusaz (2041m) par le versant Sud

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une randonnée « du vertige » à ne faire que par temps sûr et lorsque le terrain est sec. L’engagement est maximum entre 1470 et 1670m . On veillera à n’y emmener que des coéquipiers qui ont le pied montagnard. Cet itinéraire s’inscrit nécessairement dans un circuit car si ce versant Sud se monte bien, sa descente peut s’avérer dangereuse.

Accès

De St Pierre d’Albigny, prendre la route du Col du Frêne. Se garer au départ de la piste qui démarre à l’épingle 691 m.

Itinéraire

Cartographie

Données

  • Altitude parking : 691m
  • Altitude sommet : 2041m
  • Dénivelé total : 1350m
  • Temps de montée : 4h00
  • Temps global  : 7h00
  • Matériel : aucun mais une corde au fond du sac n’est pas superflue.

Itinéraire

Suivre cette piste forestière sur une distance de 4 km.
500m après la grande plateforme de « Plamont », elle fait une épingle et revient vers l’Ouest. Plus haut, elle se divise en deux.

Emprunter la branche Est. ( La branche Ouest s’achève 100m plus loin sur une plateforme.) A 100m, elle s’élargit puis amorce une faible descente. ( Pt coté 1016m ? - 55 mn du départ )

Peut-être aurait-on dû poursuivre cette piste et trouver au terminus un sentier balisé orange comme indiqué sur le site Bivouak.net ?... N’étant pas sûr d’être au bon endroit, nous avons fait le choix de la lâcher juste avant ce semblant de descente. Au final, notre choix nous a bien réussi.

Nous avons pris sur la gauche un chemin boueux. A 50m de là, il semble se perdre mais donne accès à un couloir à bois qui descend de la montagne. Le remonter le plus haut possible ; sa pente n’est pas excessive. Vers l’alt 1210m, il se disloque contre un ressaut. Le lâcher et tirer à droite. A 20m, on tombe sur les lacets d’un bon sentier. Une cabane de chasseurs est toute proche. ( Alt 1230m – « Le Chardon Bleu » - fermée )

Le sentier continue au dessus et surmonte un escarpement. Il finit par déboucher à la base de la grande prairie. On se trouve sous l’angle Sud / Ouest de l’Arcluse. ( alt 1330 - 1h50 du départ).

La sente tire plein Est sur 500m, sans monter ni descendre. Les herbes hautes la masquent parfois partiellement. Repérer le « Bois Carré » vers l’Est. C’est un bosquet caractéristique adossé au flanc d’une petite barre rocheuse : la Ceinture. La sente y mène. Elle remonte sa lisière Ouest jusqu’à buter contre la Ceinture. ( alt 1470m) Un câble permet de surmonter l’obstacle ; il est caché derrière ce petit bois( pas en III )

De vieille marques jaunes ou blanches rassurent sur la suite de l’itinéraire. On tire en traversée ascendante vers l’Est pour rejoindre l’arête d’un gros éperon. A partir de là, on ne peut plus se perdre. Un baliseur local n’a pas lésiné sur la peinture. Ses marquages tout neufs, flamboyants, sont nombreux et visibles de loin. Merci pour ce travail, même s’il est dommage qu’il ait éprouvé le besoin de signer et dater largement son œuvre sur une paroi.

Le parcours devient très engagé, le vide s’accentue. On trouve du II continu sur de grandes portions.
A partir de 1670, la pente se casse enfin. On rejoint vers 1740 m le pied d’une brèche. Elle se laisse remonter sans difficultés si ce n’est un pas de III de sortie, bien pourvu en prises. On débouche légèrement à l’Ouest du Col d’Arcluse. ( alt 1775m – 3h00 du départ)

Du Col à la Dent :
Une sente remonte d’abord le long de la barre sommitale. Vers 1900m, elle la lâche et part à l’horizontale plein Nord, sur 800m. Parvenue à la verticale sous la croix, elle remonte d’un coup directement au sommet. ( alt 2041m – 4h00 du départ )

Descente :
Gagner le col de la Cochette au Nord, alt 1955m. ( Plusieurs passages câblés) Descendre en direction du Col du Potat. Bien en dessous de Pierre Besse, dans une épingle, à 1’alt 1450, on tombe sur une bifurcation. Poursuivre Sud, par le sentier du Gros Fayard. ( panneau)

Ce sentier est magnifique et très confortable. Sa pente est douce ; au sol, les cailloux sont absents tout du long. Il serpente pourtant dans des pentes abruptes. Mais ce qui en fait son originalité, c’est la multitude de couloirs et de ravines très encaissées qu’il surplombe ou qu’il traverse.
A mi-chemin, une pause s’impose au gros Fayard, un énorme hêtre de plus de 200 ans.
Plus bas, on croise une cabane forestière ouverte. ( poêle, table mais pas de matelas ni de source )
Aux bifurcations rencontrées, nous avons chaque fois pris à gauche, un choix qui s’est avéré être correct.
On retombe finalement sur la piste de départ, immédiatement à droite du plan d’information. La voiture est à 100m de là.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Dent d’Arclusaz (2041m) par le versant Sud »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Dent d’Arclusaz (2041m) par le versant Sud »

Itinéraire de montée le couloir à bois dans le grand pré vers 1450 Le passage câblé vers 1470 Dans la face Sud Dans la face sud Dans la face Sud Alt 1700 m. La pente mollit enfin. La fracture de sortie. Dans la fracture. Sortie de la fracture Montée à la Croix La croix sommitale 2041 m. Casse-croûte au sommet Vue du sommet Vue du col de la Cochette Descente, versant Ouest