Dent de Lys (2014m) et Vanil Blanc (1828m) en boucle par la combe de Frasse

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1142m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Enchaînement de 2 sommets sur de magnifiques reliefs calcaires des Préalpes fribourgeoises. Vue dégagée et lointaine malgré l'altitude modeste.

Accès

De Châtel-Saint-Denis, rejoindre le hameau des Paccots, très bien indiqué. Continuer sur 1km et prendre légèrement à droite au niveau des Rosalys. Poursuivre la route forestière sur 5km environ, jusqu’au chalet-buvette de la Salette (1499m).

Précisions sur la difficulté

  • Passage câblé entre le col de Lys et la Dent de Lys.
  • Descente aérienne sur l’arête de la Dent de Lys vers la combe de Frasse.
  • Sous le col du Vanil Blanc, descente sur une pente très soutenue et très exposée sur quelques mètres.

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte 1 : Swisstopo 1244 Châtel-St-Denis 1:25000
  • Carte 2 : Swisstopo 1245 Château-d’Oex 1:25000
  • Tracé Swisstopo : Dent de Lys - Vanil Blanc
  • Altitude de départ : 1499m
  • Altitude des sommets : 2014m et 1828m
  • Dénivelé cumulé : 1142m
  • Distance : 12km

Balisage

Balisage rouge-blanc-rouge (chemin de montagne) jusqu’au col de Lys (1783m) puis sente jusqu’à la Dent de Lys (2014m). La suite de l’itinéraire se fait "à vue".

Itinéraire

La Salette – Dent de Lys

Redescendre de 500m sur la route bitumée jusqu’au chalet de Joux Verte Dessus (1455m). Juste après le chalet, une sente s’élève sur la gauche en direction du sud-ouest, passe le chalet de Grand Pra et rejoint un replat. L’itinéraire s’oriente alors sud-est et gravit une pente herbeuse pour atteindre le col de Lys (1783m).

En fin de saison estivale, ce début de parcours jusqu’au col de Lys s’effectue potentiellement sur une sente très dégradée, car empruntée par les troupeaux.

Au col de Lys, une sente part au nord-est par la crête en direction du sommet de la Dent de Lys (2014m). Au bout de 600m, on arrive sur une épaisse barre rocheuse inclinée. Celle-ci se contourne par la droite après une légère descente puis une remontée sur un passage câblé. Le franchissement de cette barre rocheuse n’est pas difficile techniquement mais l’exposition est importante et le faux-pas interdit.

On rejoint ensuite la crête, aérienne mais sans danger, jusqu’à un ressaut 250m plus loin. Un second passage câblé, davantage rassurant qu’indispensable, permet son franchissement. Le sommet est clairement en vue et la crête s’élargit pour y parvenir.

Une simple croix sommitale en bois (incomplète lors du passage) marque le sommet de la Dent de Lys (2014m).

La sente prend fin ici et la suite du parcours demande de savoir évoluer hors sentier.

Dent de Lys – Vanil Blanc

Poursuivre la crête vers le nord-est sur 150m pour rejoindre l’arête est de la Dent de Lys. La descente sur l’arête est aérienne et assez raide dans sa première partie. La pente s’adoucit ensuite et on rejoint une échancrure à l’altitude 1772m, juste avant le point 1791.

De cette échancrure, la descente sur la combe de Frasse s’engage au nord-est dans un couloir assez évident. Le terrain est un lapiaz en partie recouvert d’herbes hautes, il faut poser les pieds avec prudence afin d’éviter d’être surpris par des trous et fractures dans la roche.

En sortie de couloir, obliquer vers l’est sur 100m, juste après les quelques sapins qui se trouvent sur la droite. On repart ensuite au nord-est pour contourner la barre rocheuse à son extrémité. Un sapin complètement isolé et tout à gauche peut servir efficacement de point de repère.

Une fois la barre rocheuse franchie, continuer plein est, à flanc sur une pente assez raide. On traverse une forêt clairsemée en amont du chalet de Cuvigné (1499m) pour atteindre l’arête est de Grand Sex.

Basculer sur le versant nord de l’arête à l’altitude 1400m par une courte descente nord-ouest à travers une forêt dense. La sortie de forêt marque l’arrivée sur les chalets d’Ecosalla (1447m) et le début de la seconde montée.

Remonter vers le nord-ouest la raide mais confortable pente herbeuse au-dessus des chalets. Rester sur la droite et longer les sapins jusqu’à rejoindre la très large arête est du Vanil Blanc. L’arête débouche sur la crête de la paroi nord-ouest, quasi-verticale, du Vanil Blanc (1828m). Le point haut est évident bien qu’aucune croix ou cairn ne s’y trouvent.

Vanil Blanc – La Salette

Nota : cette descente est fortement déconseillée par temps humide.

Continuer vers le sud-ouest sur la crête du Vanil Blanc jusqu’à un petit col libre de sapins (point 1767 sur la carte). Bien que sans nom sur la carte, ce col est désigné comme le col du Vanil Blanc par les habitants du secteur.

Après une descente de quelques mètres seulement, on poursuit sud-ouest sur courbe de niveau. Un passage très délicat s’effectue sur une forte pente herbeuse, exposée sur 20m environ à une profonde et large ravine.

Ensuite, la pente reste raide et le plus sûr est d’engager la descente nord-ouest dans le lit rocheux d’un torrent asséché que l’on atteint environ 50m après le passage exposé.

La pente finit par s’adoucir. Virer progressivement à gauche dès que possible pour rejoindre le chalet de la Martse (1404m), bien visible tout au long de la descente. Après le chalet, une dernière montée jusqu’au point 1525 ramène sur la route, 500m en amont du point de départ de la Salette.

Dernière modification : 26 mai 2018
Vanil de l’Arche (1581m) par Albeuve

La carte du topo « Dent de Lys (2014m) et Vanil Blanc (1828m) en boucle par la combe de Frasse »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours