La Cucumelle (2698m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1300m
Durée :
1 jour

Voici un sommet du domaine de Serre Chevalier très peu fréquenté l'été, à l'arête particulièrement esthétique et dont le panorama, de par sa situation à proximité des hauts sommets des Ecrins, est tout simplement exceptionnel. La marche d'approche dans les chemins botaniques des pâturages extrêmement fleuris en debut de saison est des plus agréables. – Auteur :

Accès

De Briançon, prendre la route en direction du Col du Lautaret. Dépasser
La Salle-les-Alpes et juste après Villeneuve au rond point, tourner à gauche et emprunter la route du Bez en direction du hameau du même nom.
Dépasser le club Med puis se garer le long du torrent du Bez au second parking.

Précisions sur la difficulté

  • C’est un long parcours.
  • L’arrête qui est heureusement assez large est cependant aérienne.
    Elle peut impressionner les randonneurs sujets au vertige.

Les infos essentielles

  • Carte : IGN Top25 3536OT
  • Altitude de départ : 1400m
  • Altitude du sommet : 2698m
  • Distance : 12 km
  • Balisage : Par panneaux

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, remonter la route du Bez et traverser le village du Sud au Nord-Ouest par le chemin du Cavaillou puis par le chemin du Cavaillou et chemin des Sires.

Entre deux maisons (voir photo sur le topo) remonter le sentier au Sud-Sud-Ouest.

Celui-ci longe en partie la ligne du téléphérique de Pontillas.
On atteint rapidement la Chapelle Sainte-Elisabeth.

Emprunter à l’arrière au Sud-Ouest le GR50 en direction du hameau de Fréjus et du Col de la Cucumelle.
Le sentier longe de nouveau la ligne du téléphérique de Pontillas.

Vers 1720m, emprunter la sente située à droite en direction du Col de la Cucumelle.
Celle-ci débouche sous le hameau de Fréjus et fait jonction avec une piste.

La remonter à main gauche jusqu’à rencontrer le Torrent de Fréjus.

Juste avant ce torrent, avaler la petite sente située à droite en direction du Col de la Cucumelle (panneau).
Cette sente après une série de lacets, longe en partie le torrent puis grimpe dans l’alpage vers le Col.

Repérer le sommet de la Cucumelle à droite.

Du col, rejoindre la gare amont du télésiège, puis à l’arrière s’élever sur l’arête.

Atteindre la première bosse ou antécime, dévaler de quelques mètres jusqu’à la selle.

Par une dernière grimpée soutenue sur l’arrête faitière gagner la croix sommitale.

Après une pause contemplative, dévaler sur le versant opposé la sente au Nord-Est.

Dans cette descente rencontrer un second sentier.

Bifurquer à droite sur ce sentier pour traverser à flanc sous la Cucumelle.

Rejoindre le pied de l’antécime, reprendre la trace de l’aller jusqu’au point de départ.

Voici une vidéo avec noms des sommets qui montre certains points de passage. Régler la qualité sur la partie supérieure droite de l’image jusqu’à 1080p en cliquant sur HD.


La Cucumelle par britanicus100

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Grand Aréa (2869m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Britanicus100

Retraité reconverti à la randonnée après avoir longuement sillonné le Haut Jura à ski. Vous trouverez dans mes contributions un ensemble de parcours réalisés principalement dans le Briançonnais où je réside mais aussi dans le Piémont tout proche ou dans le Queyras. Il m’arrive aussi de randonner dans les autres massifs alpins. Une bonne partie de mes parcours sont accessibles par le plus grand nombre. (...)

Topo publié le 29 juin 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Hugok2Le 28 février 2016 à 19h08

    Bonjour, est-ce que la crête finale après le télésiege glisse à la descente ? Je prends de l’avance pour cet été ! ;)

  • par Le 29 février 2016 à 11h23

    Bonjour Hugok2.
    Le problème c’est la traversée des névés en début de saison, en juin parfois jusqu’à mi juillet.
    Ce sommet est visible du bas lorsque l’on sort de Briançon sur la route au niveau de Saint-Chaffrey, ce qui permet de voir les éventuels névés résiduels.
    Sur ce sommet les pentes sous la ligne de crête sont fortement inclinées et la glissade sur un névé peut être dangereuse.
    Par conséquent il faut soit s’abstenir et faire demi tour, soit traverser les névés avec piolet et crampons en cas de neige dure.
    Si la neige est molle les crampons sont inutiles, on marque bien ses pas dans la neige.
    Le piolet sert à freiner et stopper une glissade dans la position du chat qui griffe (voir école de glace) et éventuellement à creuser des marches dans la neige.
    Les névés sont cause d’accidents tous les ans en début de saison.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !