La Pinéa (1771m) par le versant sud

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
630m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Si côté nord l'accès à ce beau sommet de Chartreuse est très fréquenté par les randonneurs, le versant opposé est le territoire privilégié des chamois. Un circuit original depuis Sarcenas permet de découvrir, sans trop d'effort, cette crête méridionale des plus confidentielles.

Accès

De l’église de Sarcenas, descendre la D57 pour traverser le Pont du Croz. Peu après, prendre vers l’ouest une petite route passant par le hameau de Guilletière. Elle finit par filer plein nord se terminant à Gervais (1140m). Se garer à une vaste plateforme de stockage de bois peu après la dernière maison.
A noter que le terminus du bus TAG n°62 se trouve au Pont du Croz. On retrouve le départ de la randonnée à Gervais après 20mn de marche et avec près de 100m de dénivelé supplémentaires. Les horaires sont sur www.tag.fr

Itinéraire

  • Durée : 3 à 4h.
  • Difficulté :
  • Parcours nécessitant une petite recherche d’itinéraire avant d’atteindre la crête sud de la Pinéa. Ensuite, quelques passages d’escalade sont faciles (du II maximum), du moins si le terrain est sec.
  • Prudence également au début de l’arête nord (variante de descente), étant assez aérienne.
  • Balisage :
  • Jaune au début de la montée et durant la descente (avec toutefois des balises jaunes/rouges "GR de pays" sur une courte portion). Panneaux indicateurs.
  • Sinon il n’y en a aucun, avec tout au plus de vieilles marques orange anecdotiques sur l’arête sud.
  • Carte : IGN TOP 25 3334 OT Chartreuse Sud.

Descriptif

De la plateforme de stockage de bois, prendre rapidement une piste secondaire à gauche. On découvre peu après un chemin longeant un champ pour ensuite retrouver en forêt la piste principale.

Vers 1230m, à une patte d’oie, emprunter la branche de gauche non balisée montant en écharpe (celle de droite étant l’itinéraire de retour). Arrivé à un carrefour au lieu-dit "l’Essadey", continuer à grimper droit dans la pente, le chemin se divisant en deux.
Prendre le tracé de gauche ou de droite se retrouvant vers 1330m. Suivre alors un nouveau chemin démarrant sur la gauche à l’horizontale. Parfois envahi par les herbes et entamant une légère montée, il finit par nous faire découvrir à droite un nouveau tracé un peu évasé, jalonné par un semblant de cairn (cf. cette photo).

De là, l’itinéraire devient un peu plus délicat en terme d’orientation.
Notre nouveau chemin traverse une première combe bien prononcée puis rapidement une seconde qui l’est moins. Entre cette dernière et une pente herbeuse bien prononcée qui marque la fin du chemin, remonter une croupe boisée débonnaire direction nord-ouest. Elle borde sur la gauche une prairie en voie de disparition (absente de la dernière édition de la carte iGN) et devient plus rocailleuse et raide sur la fin, tout en restant facile. On arrive ainsi sur la ligne de crête au-dessus des "Prés de Quaix".

On y retrouve une sente, menant au pied de la falaise nous séparant avec la pente terminale de la Pinéa.
Deux options sont alors possibles :

  • Soit grimper directement un mur herbeux et rocheux, pouvant impressionner mais finalement sans grande difficulté. Au-dessus, sur le plateau incliné sommital, notre trace contourne un bois par la gauche pour rester au plus près de l’arête sud.
  • Soit longer au mieux la base de la falaise par la droite. Après une courte remontée d’un éboulis, repérer un couloir sur la gauche. Ce passage nécessite aussi quelques rudiments d’escalade mais il est un poil plus facile que le précédent.
    Arrivé sur la pente herbeuse sommitale, la grimper en tirant à droite avant de virer à gauche pour retrouver l’arête sud.

La remontée ensuite de cette crête ne pose pas de problème jusqu’au sommet, malgré une courte vire exposée et une portion de lapiaz un peu pénible.
La Pinéa est peut-être le sommet qui offre la plus belle vue sur Chamechaude, point culminant de la Chartreuse. Les perspectives sur les autres sommets du massif, sur Belledonne ou encore sur le Vercors sont tout aussi étonnantes.

Pour le début de la descente, cette fois versant nord, deux variantes s’offrent à nous :

  • La plus classique est de suivre et de contourner par l’est la crête par un chemin ultra-fréquenté.
  • La plus délicate, mais aussi la plus intéressante, est de suivre une trace au plus près de l’arête. Mais finalement rien de bien méchant, à part son départ aérien.
    Ces deux itinéraires se retrouvent avant de repénétrer en forêt.

Au col 1610m, basculer côté est en descendant un sentier souvent boueux et passant à proximité d’une source. Après la traversée de la prairie de Plénom, on arrive à la bifurcation des Frettes (1530m).
Descendre alors flanc sud un agréable sentier en lacets qui débouche sur une piste après avoir traversé le torrent du Pissou.
Et assez rapidement, nous retrouvons l’itinéraire de départ à l’intersection 1230m.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « La Pinéa (1771m) par le versant sud »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « La Pinéa (1771m) par le versant sud »

Le hameau du Croz et la Pinéa. Chemin secret au-dessus de Sarcenas. La falaise séparant la pente terminale de la Pinéa. Un peu d'escalade avant la crête sommitale. La pente sommitale de la Pinéa. L'Aiguille de Quaix et le Néron La Grande Sure L'arête sud de la Pinéa. Le Charmant Som Les plateaux de Sarcenas et du Sappey Chamechaude Chamechaude