Lanche Close (1791m) par le Reposoir

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
880m
Durée :
1 jour

Sortie automnale sur un petit sommet de la Montagne du Charbon. Cette grande pente herbeuse sans prétention attirait mon regard depuis pas mal de temps ! Sommet parcouru par Antoine Salvi et dont les topos sont une source d'inspiration. – Auteur :

Accès

De Chambéry suivre Massif des Bauges, Col de Plainpalais, Lescheraines, Bellecombe-en-Bauges, Le Mont puis Parking du Reposoir.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le parcours suit en partie l’itinéraire de la Pointe de Banc Plat.

Du parking du Reposoir, emprunter la nouvelle route forestière balisage GR tour des Bauges pour parvenir aux chalets des Ailes du Nant.

Peu après on pénètre dans la forêt, le parcours alterne entre montées et descentes à flanc de montagne. Il amène au lieu-dit Sous la Roche, à l’embranchement avec celui en provenance de Montgellaz, poursuivre sur le chemin caillouteux qui se prolonge taillé dans la roche (à l’origine pour le passage des troupeaux), et par quelques lacets et un replat tranquille, amène à la Combe du Charbon et à son chalet-refuge de La Combe.

Suivre la piste, puis couper ses virages en prenant le sentier qui grimpe sur la gauche et rejoint la piste avant d’arriver aux Platières.

La suivre à la descente :

  • 2 options :
  • -1 Descendre quelques dizaines de mètres sur la piste, se retourner face à la grande pente herbeuse de Lanche Close et partir droit dedans, raide même en louvoyant.
    Option choisie à la montée.
  • -2 Au niveau de la piste qui mène au chalet du Charbon
    rejoindre la croupe herbeuse plus douce pour rejoindre à vue l’accès sommital raide.
  • Pas de sentier si ce n’est quelques vagues traces sur le sommet.

Retour : à vue par l’option 2 puis l’itinéraire de l’aller.

Dernière modification : 18 septembre 2018
Pointe de Banc Plat (1907m) par le Reposoir

A propos

Auteur de ce topo :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Topo publié le 4 novembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !