Le Creux qui sonne (1366m) par le Col de Plainpalais

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
320m
Durée :
demi-journée

Prétexte à une randonnée sur la montagne de Lachat, le Creux qui sonne est un gouffre dont l’entrée anodine ne laisse pas deviner qu’elle domine un puits de 73 mètres. Au départ, le relief mamelonné du col s’explique par un ancien éboulement de Margériaz. – Auteur :

Accès

  • De Chambéry, monter au Col de Plainpalais par la D 912.
  • Juste avant le panneau du col, suivre à droite la Route de la Source de la Leysse.
  • Se garer le long de la route.

    Coordonnées :

  • 45.6461 N
  • 006.018033 E

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte IGN : TOP25 n° 3432 OT Massif des Bauges
  • Altitude de départ : 1173m
  • Altitude minimum : 1143m
  • Altitude maximum : 1374m
  • Dénivelée : 320m
  • Distance : 10 km
  • Parcours sur fond de carte :
    — en bleu, à l’aller
    — en orange, accès direct à l’oratoire
    — en jaune, au retour
  • Balisage :
    — pas de balisage à l’aller
    — balisage « raquettes » sur une grande partie du retour
  • Document : L’éboulement de Margériaz.
  • Document : Le Creux qui sonne.
  • Sortie du 05/06/2017

L’ÉBOULEMENT DE MARGÉRIAZ

Continuer après le parking, on passe devant la Source de la Leysse (signalée par un panneau) puis devant un élevage de chiens de traîneaux.

Peu après, ne pas suivre le balisage à droite, mais emprunter un peu à gauche le chemin qui monte dans le bois.

À un périmètre de captage clôturé, descendre à gauche le long de la clôture puis suivre le chemin-ruisseau qui descend vers les Granges de Plan Thomas.

On retrouve à droite un chemin qui ramène sur la D 912. Suivre celle-ci à gauche jusqu’à l’oratoire à droite.

Remarques :

  • Tout ce parcours s’effectue sur le site d’un ancien éboulement de Margériaz, ce qui explique le relief très mamelonné. On peut d’ailleurs observer que l’éboulement est remonté en partie de l’autre côté de la départementale.
  • On peut éviter tout ce parcours en empruntant directement la D 912 jusqu’à l’oratoire à gauche.

LE CREUX QUI SONNE

À l’oratoire, suivre le chemin qui monte.

Après le Creux au Loup, suivre le chemin de droite qui devient un sentier puis une bonne piste.

Suivre celle-ci sur deux kilomètres en ayant ignoré une piste à gauche.

En arrivant sur une grande place, on rejoint un chemin qu’on suivra à gauche. Il s’agit d’un parcours « raquettes ».

Après 300 mètres de montée (vers une balise raquettes), suivre le chemin de droite.

Quand le chemin se sépare en deux, avancer à droite sur 10 mètres jusqu’à de grosses pierres blanches. L’entrée du Creux qui sonne se trouve à droite à une dizaine de mètres. Il s’agit de l‘ouverture d’un puits large de moins d’un mètre de diamètre. Il est signalé d’abord par trois petits points de peinture rouge sur une pierre. Ce gouffre porte le numéro 46.

Remarque : en me fiant à la carte, arrivé sur place, il m’a fallu une bonne demi-heure pour le trouver. En effet, sa position réelle est environ une centaine de mètres un peu plus au sud de sa position sur la carte IGN.

RETOUR

Revenir au chemin du parcours « raquettes » et le suivre à droite.

Il monte encore un peu pour redescendre ensuite. Suivre toujours le balisage « raquettes » en ignorant en particulier un chemin qui monte à droite.

Au panneau les Mermets, suivre « la Féclaz » puis à gauche au prochain croisement pour rejoindre le Col de Plainpalais.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Féclaz et le Col de Plainpalais par la Combe

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 10 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !