Le Mont Puget (563m) en boucle par le Vallon de l’Oule et les Falaises du Devenson

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Au cœur du Parc National, le Mont Puget est le point culminant du massif des Calanques. Entre mer et collines, cette boucle audacieuse permet de découvrir ce joyau de la méditerranée. – Auteur :

Accès

Lorsqu’on arrive à Cassis :

Se diriger vers le centre ville, suivre les panneaux qui indiquent la direction des Calanques.

Se garer :

  • Au parking en face la plage de Bestouan. Payant, "P" en bleu sur la carte google du topo.
  • Au petit parking de Port Miou. Il est vite saturé. Il faut passer par un " sens interdit sauf riverains ". A vos risques et périls. "P" en rouge sur la carte google du topo.

Précisions sur la difficulté

  • Le caractère sportif du parcours est accentué par l’alternance entre montées et descentes. Par endroits la roche est très glissante.
  • La dernière montée est raide. (hors sentier). Quelques pas d’escalade facile mais le rocher est très "patiné".

Les infos essentielles

  • Carte : Les Calanques de Marseille à Cassis 1/15000eme
  • Altitude de départ : 20m
  • Altitude du Sommet : 563m
  • Horaire : boucle en 6 heures
  • Distance parcourue : 21km
  • Dénivelée cumulée : environ 1000m

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Parc National des Calanques et recommandations

Le dixième Parc national français a été créé le 18 avril 2012.

  • Accès au massif : l’accès aux calanques est réglementé.
  • Risque d’incendie : comme tous les massifs du sud de la France, le risque est important.
  • Approvisionnement en eau : aucun point d’eau sur l’ensemble du massif.
    Attention, " il fait soif " dans les Calanques !
  • Période : il vaut mieux éviter les grosses chaleurs, dès le mois de Juin la réverbération du calcaire blanc fait office de grille pain !

Balisage et Orientation

Carte au 1/15000 recommandée :

Les chemins et sentiers sont jalonnés par un balisage multicolore. Il n’est pas rare que des trajets se juxtaposent.

  • Exemple :
    On peut se trouver sur le G.R 98-51 (invariablement rouge et blanc) ainsi que sur un tracé à la fois vert et bleu.

Aménagements récents :

Cairns disposés à toutes les intersections, balisage rafraîchi et mauvaises directions signalées par une croix.(peinture) Des petits murets de soutènement renforcent les sentiers. Afin d’éviter l’érosion et le piétinement, certaines zones sont protégées.

De Cassis au Col de l’Oule

G.R et balisage vert  :

Du petit parking, suivre la piste coincée entre la Calanque de Port Miou et les falaises d’une ancienne carrière de calcaire.
Une rampe rejoint un panneau indiquant que vous pénétrez sur un site naturel protégé. Laisser le chemin principal qui part sur la droite, à gauche un sentier descend vers la Calanque de Port Pin.

G.R et balisage vert/bleu  :

Continuer vers l’ouest, une pente régulière mène à un replat. C’est aussi le point d’intersection avec un chemin. (tracé bleu)

Toujours vers l’ouest, descendre par un sentier assez raide. "Le Portalet d’en Vau". Après quelques passages glissants, le sentier se transforme en pierrier, on atteint le Vallon d’en Vau.

G.R et balisage vert/rouge  :

Prendre à droite vers le nord. Remonter le chemin sur 700 mètres au point coté 70m.

G.R et balisage vert  :

Quitter le chemin par la gauche et prendre un sentier qui remonte jusqu’au Col de L’Oule.

Du Col de l’Oule au Mont Puget

Au Col de l’Oule, on aperçoit une citerne enterrée. (petite zone bitumée)

balisage bleu  :

Du Col, prendre sur la droite un bon chemin sur presque 500 mètres, direction nord-ouest. Puis sur la gauche, un sentier mène au Col de la Fenêtre. A l’ intersection, continuer plein ouest, le sentier monte inlassablement jusqu’au point de jonction d’un tracé rouge.

balisage bleu/rouge  :

Prendre plein nord, le trajet suit la courbe de niveau jusqu’au point coté 501m . Un gros cairn signale le point d’intersection avec une piste.(tracé jaune)

balisage jaune  :

Suivre ce balisage jaune vers le sud-ouest, la piste monte et se transforme progressivement en sentier. A l’approche du Vallon de la Candelle, le sommet devient visible.
Le sentier dessine une sorte de "M" et rejoint un tracé vert.

balisage vert  :

Prendre à droite, direction nord-ouest jusqu’au sommet du Mont Puget.

Du Mont Puget aux Falaises du Devenson

Revenir par le même trajet au dernier point d’intersection.

balisage vert/jaune  :

Descendre plein sud en direction du Col de la Candelle. Un peu avant le Col, reprendre le G.R.

Celui çi descend vers le Val Vierge et rejoint un tracé vert.

G.R et balisage vert  :

Le sentier commence par descendre en bord de falaises, puis une courte montée permet de gagner les Falaises du Devenson. Suivre la ligne de crête et laisser le G.R pour atteindre le Col du Devenson.

Les Falaises du Devenson et le retour au Col de l’Oule

balisage vert  :

Longer le bord de la falaise.

  • c’est un parcours en crête très impressionnant, surplombs insondables, à-pics de plus de 300 mètres : Incontournable !

Une pente assez raide et parfois glissante descend vers le Vallon de L’Oule. Au point coté 49m, le trajet remonte vers le nord jusqu’au Puits de L’Oule.

G.R balisage vert/rouge/brun  :

Peu après on rejoint une intersection, prendre sur la droite un chemin qui remonte jusqu’au Col de l’Oule.

Le retour depuis le Col de l’Oule

  • Par le même itinéraire : cela représente déjà une très belle randonnée.
  • Par la Calanque d’en Vau : Description ci dessous, pour les plus courageux !

Vers la Calanque d’en Vau.

Retour par le même itinéraire jusqu’au Vallon d’en Vau.

Laisser le G.R et le balisage vert/bleu qui remonte le pierrier descendu à l’aller. (Portalet d’en Vau).

balisage rouge  :

Poursuivre le chemin au sud jusqu’à la Calanque d’en Vau.

Montée hors sentier :

  • Dès le départ, attention de ne pas suivre la "trace piège" qui remonte dans un pierrier.

Quitter le sable de la Calanque, direction nord-est par la droite. Suivre les rochers en bord de mer sur une trentaine de mètres (petit triangle bleu foncé). Puis remonter plein nord jusqu’au passage clé à gauche d’un escarpement. Continuer à monter nord-est.

Il faudra franchir un petit mur, l’escalade est facile mais la roche reste très glissante. Progresser dans cette direction, on atteint un ressaut très incliné, il faut " mettre les mains " pour le franchir. La roche est vraiment " patinée ".

  • Du haut de la falaise, un surplomb de cent dix mètres offre un spectacle grandiose sur la Calanque d’en Vau.

balisage bleu  :

On trouve facilement le tracé bleu qui longe les falaises de la Calanque d’en Vau, direction sud-est puis nord-est . Le sentier rejoint le point de jonction de cette boucle sur la plage de la Calanque de Port Pin.

Dernière modification : 16 mai 2018
Marseille - Cassis par les Calanques

A propos

Auteur de ce topo :

Marcher en montagne : "je suis bien là, où je me dois d'être. C'était la question cruciale de la vie. La plus simple et la plus négligée." Sylvain Tesson

Topo publié le 9 février 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 9 février 2013 à 10h29

    Bravo michel, superbe topo...on voit qu’il y a eu du temps passé sur ce topo ! Le balisage semble bien fun aussi :).

    Les calanques je ne les connais que par la mer (plusieurs sorties en kayak de mer), mais il va falloir que je me décide à y aller par la terre..seul hic le coin étant devenu un parc national, Galice ne pourra pas me suivre :( ...faudra d’abord lui trouvé une baby-sitter !

  • par Le 9 février 2013 à 20h55

    Bonjour Fabien et merci.
    Ce massif est un terrain de jeux remarquable, mais il vaut mieux se munir de la carte au 15000e. J’ai vu pas mal de gens chercher leur position sur la 25000e qui de mon point de vue ne suffit pas lorsqu’on ne connait pas.
    De plus, les couleurs sur le terrain coïncident avec la carte au 15000e et donc avec la description du topo. J’espère que tu pourras y aller, le haut vaut le bas !
    Dommage pour Galice ! Je ne connais pas tous les interdits depuis la signature du décret.

  • par heremeLe 10 février 2013 à 19h52

    Salut Michel, Fabien.
    Le topo m’a inspiré pour visionner moultes vidéos. Les circuits sur les hauteurs de ces calanques valent vraiment le déplacement.
    Mais les itinéraires sont souvent assez disons "escarpés et malaisés".

    Ci-dessous quelques liens concernant "l’affaire" de déséquipement et suppression de balisages en 2006 de certains intinéraires par l’ONF, organisme qui ne me semble pas compétent dans ce domaine et outrepasse son rôle.
    Le tout au nom de la sacro-sainte sécurité qui déresponsabilise l’individu. La main-mise d’entités étatiques ou non sur ledit individu ressemble fortement à un totalitarisme déguisé. Tout est prétexte à "faites ceci, ne faites cela, ...".
    D’ailleurs on devrait interdire les promenades en forêt, qui est un endroit terriblement hostile : on risque à tout instant de croiser la trajectoire d’une branche qui tombe ou d’un arbre qui se couche, sauf à insérer chaque sentier dans une enveloppe en béton avec quelques meurtrières grillagées bien entendu, au cas où l’on serait sauvagement agressé par un pivert ou une marmotte malveillants. Il est vrai qu’au Moyen-Âge des animaux ont été traduits en justice et condamnés. Quant au "hors-piste", c’est évidemment absolument inconcevable. Et l’installation d’une clôture barbelée et dûment électrifiée entourant le Mont-Blanc semble être une priorité évidente.
    50 morts en montagne, mais des centaines de noyades, 10 000 morts sur les routes : où est l’erreur ?
    Supprimons mers, rivières, piscines et verres d’eau, puisqu’il paraît que certains se noient dans ces derniers..
    http://www.lexilogos.com/calanques_onf.htm
    http://ucl.association.free.fr/agenda/P%E9titions%20sentiers%20supprim%E9s.pdfl
    http://cmel.over-blog.com/25-categorie-427906.html
    Il y en a d’autres.

    • Concernant le Devenson, j’ai été intrigué par ce nom à consonnance anglo-saxonne.
      Mais il semble que l’origine soit la même que celle du toponyme "défens" (confusion phonétique classique entre les fricatives "f" et "v" :
      " autrefois, la plupart des communes rurales avait son défens. C’était un pré ou un bois collectif « en interdiction » pour éviter la sur-exploitation et les dégradations causées par les troupeaux. On rencontre souvent la forêt ou le bois du défens. Le mot existe en français. Sa forme provençale est devens (ou devès en Haute-Provence). "
      Petit dictionnaire des Lieux-dits en Provence, Philippe Blanchet, Edition Librairie Contemporaine. 2003.
      Compléments d’information sur http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9fens.
  • par StéphaneLe 10 novembre 2013 à 19h01

    Super parcours ! Le retour d’En Vau par la variante "hors chemin" qui est très sympa mais reste facile (avec les mains quand même !).
    5h30 pauses comprises. En tout cas bravo pour tous les topos du site, on a fait 3 jours de balade pour la Toussaint on s’est régalé on y retournera !

  • par Le 10 novembre 2013 à 20h04

    Très content de voir que cela t’a plu !
    Oui ce passage en fin de parcours est très sympa et comme je l’avais indiqué, il reste assez facile.
    Merci d’avoir confirmé que l’estimation du temps de trajet est correcte.

  • par Le 3 octobre 2015 à 11h04

    Pour répondre à Fabien et à Michel concernant les chiens, ceux-ci sont tolérés dans les calanques.
    Attention quand même, de nombreuses randonnées nécessitent l’usage des mains et nos amis à 4 pattes, s’ils sont plus forts que nous dans de nombreux domaines, en escalade, ce n’est pas le cas...

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !