Le Triglav (2864m) par la Vallée des 7 Lacs et les vires du Kanjavec

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2300m
Durée :
3 jours et plus

Impossible de passer par la Slovénie sans monter au sommet du Triglav. Le mythique sommet aux trois têtes est le fier symbole d'un pays tout entier tourné vers ses montagnes. Son ascension se mérite, mais quelle splendeur dans ces paysages ! – Auteur :

Accès

Depuis Ljubljana prendre l’A2 en direction de l’Autriche.

Sortir à Bled puis poursuivre la route en direction du Lac de Bohinj.

Longer le Lac jusqu’au parking (payant) de Dom Savica.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations générales

  • Altitude de départ : 653m
  • Altitude d’arrivée : 2 864m
  • Carte : WK 5141 1:35 000 Freytag & Berndt
  • Balisage : blanc cerclé de rouge et blanc cerclé de rouge annoté "1" pour la partie finale de l’ascension
  • Hébergement : bivouac interdit dans le Parc National et il serait dommage de passer à côté de l’ambiance très sympathique des refuges et de la cuisine montagnarde locale. Tous les renseignements pour les réservations sur le site de l’Association Alpine Slovène
  • Difficultés : les itinéraires sont très bien balisés et tous les passages délicats sont équipés. Ceci est valable pour toute la Slovénie. Néanmoins le casque est indispensable dans l’ascension du Triglav et l’équipement de via ferrata peut rassurer sur certains passages.

Jour 1 : Dom Savica - Zasavska koca

Dénivelé : +1400m

Du parking, prendre le sentier vers l’est. Il longe la Savica que l’on quitte rapidement pour prendre, sur la gauche, une montée raide en direction de Crno jezero, joli trou d’eau niché au milieu des arbres. Poursuivre le sentier la remontant la vallée jusqu’au refuge Zasavska Koca, perché sur un promontoire rocheux dominant la vallée de Trenta.

Jour 2 : Zasavska koca - Triglav - Vodnikov Dom

Dénivelé : +800m -1150m

Du refuge, prendre le sentier qui part vers le nord-est. Difficile à suivre au début (passage sur une dalle rocheuse), il devient rapidement plus aisé à suivre. Il contourne par le nord un petit lac et monte ensuite rapidement vers une brèche, invisible depuis le refuge.

Redescendre une centaine de mètres en versant Nord, puis partir vers la droite, en suivant toujours le sentier bien marqué.

On s’engage alors sur les impressionnantes et superbes vires du Kanjavec, à l’extrémité desquelles on rejoint le sentier qui monte de Trenta. De là, partir en direction du refuge Koca na Dolicu.

Peu avant le refuge, le sentier (rond blanc cerclé de rouge avec un 1 rouge inscrit à côté) part sur la gauche. On suivra ce marquage jusqu’au sommet.

Après une montée facile et la traversée d’un plateau lunaire, on arrive au pied de la face ouest du Triglav. Là, la montée devient aérienne et il faut se sortir les mains des poches. L’itinéraire est alors évident jusqu’au sommet.

La descente s’effectue par l’arête Est, équipée d’une main-courante sur toute sa longueur jusqu’au refuge Dom Planika. Poursuivre ensuite sur le sentier qui descend au sud (toujours balisé de blanc cerclé de rouge) jusqu’au refuge Vodnikov Dom.

Jour 3 : Vodnikov Dom - Lac de Bohinj

Dénivelé : +100m -1350m

Du refuge, l’option de descente la plus rapide consiste à emprunter le sentier qui descend en fond de vallée puis descendre la vallée de la Mostnica jusqu’au lac de Bohinj.

La version longue consiste à poursuivre vers le sud un sentier en balcon contournant le Tosc puis remonter vers l’est en direction de Studorski Preval. De là, redescendre vers Pl. Konjscica puis Planinska Koca.

Peu après Planinska Koca, on arrive à un parking. Suivre la route quelque temps. Celle-ci se met à descendre et dans le quatrième lacet, on la quitte pour prendre en face un sentier en sous-bois que l’on descend jusqu’à Stara Fuzina, puis longer la route jusqu’à Ribcev Laz.

On rejoint la voiture au choix en longeant le lac en rive droite par un sentier de randonnée, en stop ou en bus.

Dernière modification : 16 mai 2018
Trek dans le parc du Triglav (Slovénie)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 21 mars 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 21 mars 2017 à 08h31

    Bonjour et bienvenue sur le site Altituderando pour cette première contribution

  • par Le 21 mars 2017 à 10h03

    Merci !
    Un peu de mal à comprendre toutes les subtilités du fonctionnement de l’interface de rédaction au début, mais au final ça va.
    J’ai plein d’autres topo Slovènes et français à venir !!

  • par Le 21 mars 2017 à 13h11

    Bienvenue et merci pour l’enrichissement du site avec la Slovénie et les Alpes Juliennes !
    Les lacs verts (émeraude ou turquoise selon interprétation) sont magnifiques !
    Et les vires sont impressionnantes !

  • par Le 21 mars 2017 à 19h16

    Bonjour l’homme du Vercors.
    Quelques infos.

    • " Le Triglav n’est pas seulement une montagne, c’est un royaume. "
      (Julius Kugy, Iz mojega življenja v gorah, ("De ma vie dans les montagnes" - 1925).
      2 août1881 - Premier parcours de l’arête ouest du Triglav par Julius et Andrej Komac).
    • Histoire et légendes.

    Le chamois aux cornes d’or.

    Zlatorog était un chamois blanc aux cornes d’or qui vivait au milieu des sommets du Triglav dans un jardin paradisiaque. Ce chamois était le gardien d’un trésor caché dans le mont Bogatin. Ses cornes d’or servaient à ouvrir le trésor. Le chamois aux cornes d’or vivait dans le jardin avec des Dames Blanches qui connaissaient toutes les vertus des plantes.Grâce à leur savoir, elles aidaient les habitants dans le besoin.

    Un jour, des commerçants venus d’Italie firent une halte dans une auberge de la vallée. La jeune fille de la maison, d’une grande beauté, avait beaucoup de prétendants. Mais son cœur ne battait que pour une seule personne : un jeune chasseur très adroit. L’un des commerçants réussit cependant à séduire la jeune fille en se servant de ses richesses. Après avoir appris la nouvelle, le fiancé décida de s’emparer des cornes d’or du chamois pour s’emparer du trésor et devenir riche.

    Il repéra le chamois aux cornes d’or et lui tira dessus. Des fleurs rouges ont éclos de la blessure du chamois aux cornes d’or qui en mangea une et retrouva toute sa force. Le chasseur le poursuivit mais fut aveuglé par les cornes d’or du chamois qui brillaient au soleil. Il perdit son équilibre et tomba dans un précipice. Perturbé par ses cornes d’or, le chamois aux cornes d’or ravagea son paradis en laissant son empreinte dans les vallées de Triglav.

    L’avidité du jeune chasseur fit disparaitre à jamais le chamois aux cornes d’or ainsi que les Dames Blanches. Zlatorog, le chamois aux cornes d’or emporta avec lui le secret de son trésor. Personne ne trouva le trésor de Bogatin. Il existe une statue en bronze du chamois aux cornes d’or sur les bords du lac de Bohinj.

    Source (en anglais).
    Monika Kropej - Supernatural beings from slovenian myth anf folktales.
    Studia mythologika slavica - Suppletum 6 - 2012 ; p. 58sqq

    D’après une légende rapportée par Karel Dezman en 1868.

    • Peut-être as-tu bu après la course une bière slovène Zlatorog, le chamois aux cornes d’or ?
  • par Le 22 mars 2017 à 17h03

    Un sommet mythique et magnifique, merci de l’avoir partagé sur le site !

  • par Le 23 mars 2017 à 19h20

    Quelle ambiance ! Merci Vertacomicorien de cette belle contribution !
    On travaille sur la refonte compléte de l’interface de saisie des topos, cela devrait aller mieux d’ici quelques temps ;-) !

  • par NiCloLe 12 juillet 2017 à 22h32

    Bonjour,
    Nous nous apprêtons a partir au Triglav...mais question itinéraire, que faire ?
    Plutôt sportif, on aimerait faire l’aller retour en 3 jours et éviter si possible la horde de touriste... As-tu un itinéraire à nous conseiller ?
    Est-il possible d’effectuer l’arête qui mène au sommet de nuit afin de profiter du levé de soleil la haut ?
    Y a t-il plusieurs possibilités pour l’ascension finale ?
    Merci par avance.

  • par Le 13 juillet 2017 à 10h50

    Bonjour NiClo,
    La vallée des 7 lacs est très courue dans sa partie basse, moins lorsqu’on approche du haut de la vallée. La majorité des gens s’arrêtant aux 3 premiers lacs qui sont de beaux spot de baignade. C’est un peu le lac du Crozet Slovène quoi.
    La montée de la face ouest est relativement fréquentée quand à la descente par la voie normale jusqu’à Dom Planika elle est TRES fréquentée... En même temps difficile d’éviter la foule quand on fait le Triglav ! C’est un peu comme partir faire le Mont Blanc ou l’Aneto et espérer être seul...

    En revanche, sur les vires du Kanjavec, solitude garantie, surtout en partant tôt. De même pour l’itinéraire de descente choisi depuis Dom Planika, puisque nous avons volontairement pris le chemin le plus long.

    Globalement le PN du Triglav reste quand même très fréquenté. Les Slovènes adorent la montagne et les activités outdoor d’une manière générale et je pense qu’il est difficile de trouver beaucoup d’itinéraires vraiment isolés.

    Une multitudes d’itinéraires sont possibles pour monter au pied du Triglav, de difficulté variable, certains ont même des portions de via ferrata (voir le topo mis "en relation" avec celui-ci), mais à moins de faire le l’alpinisme, les 2 seules voies d’accès finales randonnables au sommet sont à ma connaissance celles que nous avons emprunté.

    Pour ce qui est de faire l’arête de nuit, difficile de juger sans connaître ton aisance en montagne.

    Pour ma part je m’engagerai pas dans la voie de la face ouest de nuit. La voie normale doit être réalisable mais il faut quand même être à l’aise sur un terrain rocheux et assez aérien (qui plus est de nuit donc) quoi que très bien équipé.

    Pour finir, nous avons découpé notre itinéraire comme suit :

    • J1 : départ 14h arrivée 19h, fait un peu au pas de course, car nous sommes partis beaucoup plus tard que prévu. Je conseille de prendre son temps pour cette partie : s’arrêter pour se baigner dans un des lacs etc... cette vallée est très belle il faut en profiter,
    • J2 : grosse journée départ 7h du matin arrivée 16h30 au refuge (avec une grosse pause au sommet quand même)
    • j3 : grosse demi-journée (départ 7h arrivée 14h). De mémoire, il est possible de rallonger encore en montant sur un des petits sommets secondaires dispachés le long de l’itinéraire de descente pour compléter la journée. ATTENTION il ne faut pas négliger dans le timing le temps nécessaire pour aller récupérer la voiture de l’autre côté du lac.
  • par JulieLe 16 novembre à 23h39

    Bonjour,

    Que pensez-vous de l’ascension du Triglav pour des enfants de 9 et 11 ans en bonne condition physique ? Quel itinéraire me suggérez-vous avec les enfants ? Ma fille aurait peut-être plus de craintes sur un itinéraire disons....très aérien. Merci beaucoup pour votre avis,

  • par Le 19 novembre à 09h20

    Bonjour Julie,

    Je ne conseillerai pas l’itinéraire fait sur ce topo avec des enfants : les vires du Kanjavec sont assez exposées et l’ascension finale requiert de la vigilance. Le tout sur une ascension qui est longue et assez physique.

    Alors certes il y a plus de monde, mais je vous recommanderai plutôt la voie normale (celle prise à la descente sur ce topo), en sachant que là encore il faut que vos enfants aient une certaine habitude de la montagne car il y a quelques passages "avec les mains".

    La belle arête finale est équipée d’une main courante sur toute sa longueur (de même que tous les passages difficiles). Une longe de via-ferrata peut être sécurisante. On voit la main courante sur la photo de titre du topo.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !