Montagne Durbonas (2086m) en boucle par Plate-Bansi, le col de l’Eschaup et le col de Recours

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
880m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Alternative à l'aller-retour « classique » par Plate-Bansi, avec comme fil rouge de sauvages et délicieux alpages en perdition, créant un surprenant décor.

Accès

À Saint-Julien-en-Beauchêne, quitter la D 1075 pour une petite route menant à Durbon (colonie de vacances). Elle se poursuit jusqu’à une barrière nous obligeant à nous garer à un petit parking à 1260m (panneau informatif sur la forêt domaniale de Durbon).

Itinéraire

  • Durée : 5 à 6h.
  • Difficulté : Parcours demandant par endroit un certain sens de l’orientation entre Plate-Bansi et le col de Recours. La descente directe et hors-sentier entre le sommet et le col de l’Eschaup est raide mais aisée.
  • Carte : IGN TOP25 3337OT et 3338OT.

Descriptif

Pour la montée à la Montagne Durbonas, se référer à ce topo d’Alain très complet.

Jalonné d’un cairn et d’une inscription jaune peu discrète sur une dalle rocheuse (mais dont l’usure du temps commence à faire ses preuves), cette cime offre des vues magnifiques sur les Préalpes du Sud, les hauts sommets du Dévoluy et le Diois. Son discret antécime à 2055m vaut également le détour pour sa vue plongeante sur le Rif de Baumugne.

Du sommet, dévaler sa pente orientée nord-est tout en s’éloignant de sa crête virant à l’est. Entre clairières et pins elle devient escarpée, avec en ligne mire le large col de l’Eschaup dominé par une dent rocheuse. De multiples traits blancs, délimitant les communes de Saint-Julien-en-Beauchêne et d’Aspres-sur-Buëch, servent également de points de repère.
Ne pas non plus se laisser distraire par de nombreuses traces de bêtes transversales pour arriver sans encombre au replat sauvage de l’Eschaup.

De ce col peu individualisé (1750m), bien repérer le départ d’un bon sentier balisé rose fluo filant vers l’est. En légère montée, il nous amène au magnifique alpage des Ossaries.
Ne pas être tenté de rejoindre sur la droite un collet en contrebas d’une barre rocheuse caractéristique, mais grimper en face une pente herbeuse (cf. fléchage sur cette photo). Un cairn nous indique de remonter des traces vers l’est à proximité d’une crête (et de la côte 1782m), nous amenant rapidement à une clôture. La franchir par une chicane puis descendre une sente sur une croupe débouchant au col de Recours (panneau - 1698m).

On retrouve alors le GR 94c. Descendre peu de temps un talweg pour ensuite emprunter un sentier sur la gauche. Il finit par rejoindre une vieille piste forestière nous ramenant au départ du chemin de Plate-Bansi.

Lien

Ce billet de Gérard Barré dans "Sentier de Pleine Nature".

Dernière modification : 16 mai 2018
Montagne Durbonas (2086m)

La carte du topo « Montagne Durbonas (2086m) en boucle par Plate-Bansi, le col de l’Eschaup et le col de Recours »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Montagne Durbonas (2086m) en boucle par Plate-Bansi, le col de l’Eschaup et le col de Recours »

En montant à Plate-Bansi. Plate-Bansi. Points de repère Arrivé au Grand Clot Arrivée sur la crête ouest de Durbonas. Sur la crête ouest de Durbonas. Du Grand Ferrand à la Tête de Garnesier. Chamousset. En direction de la cote 2055m. Les Escaliers La Montagne de Bure. Le cairn de la Montagne Durbonas. Dégringolade En descendant au col de l’Eschaup. En s’approchant du col de l’Eschaup. En arrivant aux Ossaries. La Montagne Durbonas Veau, vaches égayant le col de Recours.