Pic de l’Étendard (3464m) par le glacier de Saint-Sorlin

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1600m
Durée :
2 jours

Grande classique en alpinisme ou à skis de randonnée. C'est presque le point culminant du massif des Grandes Rousses (moins 1m par rapport au Pic Bayle).

Accès

Au printemps ou en été, le départ se situe au col de la Croix de Fer (2064m). On le rejoint depuis la vallée de la Maurienne ou alors par la vallée de l’Eau d’Olle et le col du Glandon.

Quand le col de la Croix de Fer est fermé, le départ se fait depuis Saint-Sorlin-d’Arves (1490m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Présentation de la course

Le Pic de l’Étendard, grâce à sa situation isolée et à son altitude élevée permet de profiter d’un panorama superbe entre Alpes du sud et Alpes du nord.

Par temps clair, on peut apercevoir au nord le Mont Blanc, La Grande Casse, les glaciers de la Vanoise, la Haute Maurienne...au sud le massif des Ecrins, le Mont Viso, le Taillefer, le Vercors, le Dévoluy...

Son ascension est trés longue en distance mais relativement aisée. Elle peut être considérée comme une course d’initiation en alpinisme. C’est également une classique de skis de randonnée, on peut donc y rencontrer du monde au mois d’avril et mai !

Le refuge de l’Étendard permet heureusement de couper la course en deux.

Renseignements pratiques

  • Carte : IGN TOP25 3335 ET Le Bourg-d’Oisans - L’Alpe d’Huez.
  • Altitude de départ : 2064m ou 1490m.
  • Dénivelé : environ 450m pour le refuge, puis 1050m pour le sommet. Quelques petites remontées en plus à la descente. En hiver compter environ 500m en plus.
  • Horaire : pour le refuge de 1h30 à 2h, 2h supplémentaires pour le bas du glacier, plus encore 2h sur le glacier pour le sommet. L’horaire global est d’environ 10h. L’hiver, la montée au refuge est plus longue par les pistes de ski de Saint-Sorlin-d’Arves mais si l’on désire, les remontées mécaniques s’arrêtent juste au dessus du refuge.
  • Orientation : NE.
  • Période : dépend de l’enneigement. En général de mars à juin cette course est faisable à skis, puis en juin et juillet en crampons et piolet.

Trop tôt en hiver, le glacier peut être insuffisamment bouché, trop tard en été, le glacier peut être en glace vive ce qui augmente considérablement la difficulté.

  • Difficulté : course cotée 1/F. Pente courte à 30/35 degrés sous le sommet, sinon pas de difficultés. Le glacier supérieur est crevassé.
  • Matériel : crampons, piolet, corde de 30m.

Description de l’itinéraire

Pour le refuge, suivre le sentier balisé au départ du col de la Croix de Fer. Il s’élève en lacets jusque vers 2500m avant de redescendre légèrement jusqu’au refuge (2430m).

Continuer ensuite sur la longue partie plane au bord des lacs. C’est plus commode rive gauche si il reste de la neige. On passe le lac Bramant, le lac Blanc puis la perte tournant pour arriver au pied du glacier vers 2700m.

Le remonter jusqu’au sommet en 2h environ.

La descente s’effectue par le même itinéraire.

Détails de la sortie

En cette année 2013 ou l’enneigement a été abondant, cette sortie a été réalisée le 2 juillet à skis de randonnée. J’ai chaussé vers 2250m, déchaussé vers les lacs puis rechaussé jusqu’au sommet.
Le glacier était trés bien bouché.
Six personnes au sommet, en crampons et piolet avec une bonne neige portante pour la montée.
Course réalisée à la journée mais que c’est long !!

Malheureusement, malgré une arrivée au sommet à 9h45, les nuages bourgeonnants ont un peu gâché le panorama, surtout vers le nord.

Dernière modification : 16 mai 2018
Au pied du Glacier de Saint-Sorlin (2707m) - Cabane des glaciologues

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 8 juillet 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par NicoLe 9 août 2014 à 15h37

    Un nouveau chemin balisé (à profusion) en orange permet de faire une boucle, le retour depuis le glacier s’effectuant sur la crête au Sud-Est des lacs avant de les rejoindre. Personne ne prend ce sentier (il implique quelques montées/descentes), qui est pourtant superbe (nombreux petits lacs, superbes vues, et marmottes, plutôt absentes du reste du sentier classique). Pratique, surtout que le sentier aller entre la fin des lacs et le glacier a un névé assez malcommode (à l’heure où j’écris ces lignes en tous les cas), plutôt long et qui ne permet pas le passage de deux personnes.

  • par Le 20 septembre 2014 à 21h10

    salut,
    je vais me lancer sur cette sortie et je voudrais savoir si il est nécéssaire de s"encorder ? le glacier a l’air asse plat (sans crevasse).
    merci

  • par Le 20 septembre 2014 à 23h50

    Peu de crevasses sur la partie basse et plate et nombreuses quand la pente se redresse. Encordement obligatoire.

  • par Le 21 septembre 2014 à 09h53

    Salut Alex, je suis d’accord avec Alain. Il y a également une rimaye à franchir plus ou moins importante en fonction de la saison.
    Les gens ne s’encordent pas sur cette sortie à ski de randonnée (plus de portance) et en avril, mai, juin quand le glacier est bien bouché. L’été, l’automne par contre l’encordement est plus que conseillé !

  • par Le 21 septembre 2014 à 21h28

    salut, merci pour l’info je ne savais pas pour la rimaye.
    elle peu se contourner ? sinon, j’espère pouvoir la franchir a pied (sans escalader ?)
    Bonne soiré.

  • par Le 22 septembre 2014 à 16h05

    Oui, elle se peut sans doute se franchir à pied sans escalader, il faut simplement choisir l’endroit ou elle est la moins large.
    Après la rimaye dépend de l’enneigement, je n’ai pas d’info la dessus mais vu que l’été n’ a pas été spécialement sec, c’est possible qu’elle passe sans trop de problème.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !