Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand soleil, mais beaucoup de vent.

Récit de la sortie

Désirant faire une belle randonnée glaciaire mais étant seul, je suis parti en direction du Pic de l’Etendard car c’est un secteur que je connais plutôt bien.

Sur le parking, peu de voiture, cela change d’être hors saison, je commence ma sortie et là je suis surpris par le fort vent.

Arrivé au col Nord des lacs, j’aperçois quelques pêcheurs au bord du lac, je continue ma longue approche et parviens au pied du glacier en moins de 2 heures : aujourd’hui j’ai la forme.

J’attaque alors le glacier, il est bien en glace, ce n’est que vers 3000m qu’il est recouvert de neige.

Je croise plus haut 2 personnes qui ont abandonné sous le sommet à cause de l’épaisseur de neige dans les dernières pentes (les plus raides).

Je continue quand même et arrive rapidement au sommet. Toujours le même plaisir que ce panorama à 360°.

Je pars alors en direction de la cime de la Barbarate mais j’échoue dans une traversée sous l’antécime.

Je descends alors par l’autre côté et retrouve les 2 personnes à la jonction des "deux" glaciers.

Ayant encore la forme au retour, je monte à l’aiguille Rousse, puis une fois au parking je décide d’aller faire la via ferrata de Saint Sorlin d’Arves.

Dernière modification : 16 octobre 2014

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 9 octobre 2014

Publiée le 16 octobre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 17 octobre 2014 à 16h30

    Bravo, tu as du bien dormir le soir avec une journée comme celle la !

  • par Le 17 octobre 2014 à 20h45

    Merci, effectivement ça a été une bonne journée. J’espère pouvoir encore faire une ou deux grosses sorties ces prochains jours avec le beau temps qui est de retour.

  • par Le 15 décembre 2014 à 14h24

    Bravo pour l’ascension en solo. Cependant, e déconseille quand même fortement de la faire seul. Dans la pente terminale, il y a des crevasses, et si elles sont bouchées par la neige, rien, absolument rien ne peut garantir la consistance et l’épaisseur des ponts. On peut supposer que le risque est moins élevé en juin et début juillet.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !