Pointe d’Areu (Pointe des Arbennes, 2478m), par le passage de Saix

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1450m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le magnifique promontoire de la Pointe d'Arbennes est accessible depuis le versant côté Magland par un improbable chemin franchissant l'impressionnante falaise de la face est de la montagne de Chérente : Le passage de Saix. Ce chemin, par endroits étroit et exposé, n'est pas vraiment difficile. Il permet de faire l'ascension de ce sommet par un itinéraire beaucoup plus varié que celui depuis Romme.

Accès

Cluses ou Sallanches - Magland - Piste en direction des chalets de Mont Ferron, parking à la jonction avec le GR 96.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1060m
  • Altitude sommet : 2478m
  • Durée : 7h
  • Carte : IGN TOP25 3430 ET La Clusaz - Le Grand Bornand

Période

Praticable par terrain sec, lorsque la neige a entièrement libéré les terrains raides du passage de Saix (en général, début juin).

Difficulté

Le passage de Saix est parcouru par un étroit sentier assez commode mais exposé, rocheux et par endroits un peu gravillonneux, en partie protégé par un câble par endroits douteux. Ailleurs, cheminement sur sentiers et sur alpages débonnaires. La descente par les chalets de Doran se fait rapidement par des pierriers, puis par un sentier commode mais par endroits exposé en traversant des ravines.

Ascension

Depuis la piste, rejoindre le GR 96 et les chalets de Mont Ferron. Poursuivre le GR qui bifurque vers la droite et monte en traversée en direction de la falaise et du passage de Saix. Au premier coup d’œil, impossible de croire qu’en sentier, et qui plus est un GR, puisse traverser cette muraille...

Le sentier aborde et parcourt une vire horizontale sous la falaise, puis entreprend l’ascension du passage... C’est étroit, en général rocheux, exposé, mais facile, et il n’y a pas besoin des mains, si ce n’est pour se rassurer en tenant en main courante par endroits un câble, de qualité douteuse... Le parcours utilise au mieux des petites vires et ressauts herbeux qui lui permettent de se frayer un passage dans un terrain bien moins vertical qu’il ne semblait vu d’en bas.

On finit par déboucher dans le coin sud-est des alpages de Chérente. Le sentier, maintenant en terrain herbeux et débonnaire, aborde une large combe puis bifurque à droite (nord) vers les chalets de Chérente.

Quitter le sentier à cette bifurcation, et monter au mieux dans l’herbe en direction de la crête herbeuse à l’aplomb des chalets de Chérente, en contournant facilement des petits ressauts rocheux. Remonter ensuite cette crête débonnaire vers la gauche (sud) en direction du Champ Fleuri, puis de la Tête du Château.

La Pointe des Arbennes est juste là, à gauche. Redescendre sur le collet herbeux, monter la bosse herbeuse (panneau) puis la bosse sommitale caillouteuse. Panorama sur les Aravis, les Bornes, la vallée de l’Arve, le massif de Platé, le Mont Blanc, la vallée de Mégève... Vers l’est se trouve la "vraie" pointe d’Areu, plus basse de 16m, inatteignable par l’arête, mais plutôt par un itinéraire totalement différent qui pourra être l’objet d’une autre rando...

Descente

Le retour peut très bien se faire par le même itinéraire, en ayant bien repéré comment rattraper le sentier descendant au passage de Saix. Au pire, descendre à vue vers les chalets de Chérente et prendre le sentier horizontal vers la droite (sud).

La descente vers le haut du passage de Saix est impressionnante et fait douter de l’itinéraire. On a plutôt l’impression de descendre vers un déco de base-jump ! Le passage lui-même se descend assez facilement, avec les précautions qui s’imposent...

Un autre itinéraire de descente, plus court en temps, permet de faire une jolie boucle en passant par les chalets de Doran. Pour cela, revenir au panneau de la bosse herbeuse sous le sommet, et traverser vers le sud, presque horizontalement dans herbe et pierriers, vers la large échancrure du col de la Forclaz.

Juste derrière le col, un névé peut parfois être problématique jusqu’en début d’été. Plus bas, un long pierrier se laisse dévaler en direction des chalets de Doran. Ce pierrier, qui accélère vraiment la descente, rend aussi le parcours dans l’autre sens très pénible !

Juste avant les chalets, bifurquer vers la gauche (nord-est) sur un sentier assez horizontal qui traverse les ravines du Saix Noir (par endroits un peu exposé) puis descend vers les chalets de Mont Ferron, et au point de départ.

Détails de la sortie

Fin juin 2010, beau estival, un peu brumeux, parsemé de quelques cumulus inoffensifs... Belle journée pour un beau sommet, alors que la verdure des alpages est proche du maximum...

Départ 14h, montée dans les prés fleuris puis la forêt en direction du passage de Saix, qui vu d’en bas me faisait me demander si je n’aurai pas dû emporter mon materiel de via ferrata... Mais non, la montée fut en fin de compte facile !

Arrivée vers 15h30 sur les alpages de Chérente. Parcours à vue (je n’avais pas lu de topo) et quelques détours avant d’arriver au Champ Fleuri puis à la Tête du Château. 16h30. La Pointe d’Arbennes est finalement atteinte à 17h. Une heure de pause, joli tout autour, même si le panorama distant était assez délavé par la brume...

Tentative de descente par les chalets de Doran. Cependant, juste derrière le col, un raide névé "béton" m’interdisait tout passage sûr... C’est pas grave, le détour n’aura pas été inutile grâce à la multitude de bouquetins, totalement placides, qui occupaient les lieux...

Retour à la Tête du Château à 18h30, aux chalets de Chérente à 20h, en bas à 21h sans se presser, profitant du calme frais du crépuscule...

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe d’Areu (Pointe des Arbennes, 2478m)

La carte du topo « Pointe d’Areu (Pointe des Arbennes, 2478m), par le passage de Saix »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe d’Areu (Pointe des Arbennes, 2478m), par le passage de Saix »

Départ au chalets de Mont Ferron. Prairies du début de l’été. Dans la montée vers le passage de Saix. Le passage de Saix... Si, si, il y a bien un GR qui traverse d’en bas à gauche jusqu’en haut à droite ! Dans le passage... Finalement, c’est pas si vertical que ça ! Mais un peu exposé quand même... Dans le passage, regard arrière. On débouche sur les alpages de Chérente. Le passage de Saix vu d’en haut... Passage de sentier ou déco de base-jump ? Regard arrière en direction du passage de Saix. Les contreforts de la Pointe d’Areu. Regard sur les chalets de Chérente, en face des aiguilles de Varan. La Pointe d’Areu à gauche et la Pointe des Arbennes à droite... Ne pas confondre ! Vue sur les alpages vers la Tête des Muets et les chalets de Vormy. Par les crêtes vers la Tête du Château et la Pointe des Arbennes. Depuis la Tête du Château, la montée finale vers la Pointe des Arbennes. Regard arrière vers la Tête des Muets et la vallée de Cluses. Depuis la Pointe des Arbennes. La «vraie» Pointe d’Areu est à gauche. Vue sur les alpages de Chérente et, au fond, le Chablais. Vue sur la Pointe Percée, les Quatre Têtes, et la vallée de Mégève. En direction de la vallée des Bornes. Traversée vers le col de la Forclaz. Les habitants du coin... Descente vers les chalets de Doran, bloquée par un névé. Vue sur Sallanches, en face du Mont Blanc. Les bouquetins se sont appropriés le col. Regard arrière vers le col durant le retour vers la Tête du Château. Vue sur la chaîne des Aravis. Descente de la crête herbeuse. Coup d’oeil sur la Pointe d’Areu. l’Aiguille d’Aujon, la Tête du Colonney, les Aiguilles de Varan. Descente du passage de Saix. Retour tardif aux chalets du Mont Ferron.