Pointe de la Québlette (1915m) par les Glières et le col de l’Ovine

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
500m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un accès plus court que par le Crêt, mais offrant des paysages très variés et un parcours de crêtes bien dégagé sur la fin, avec de vastes perspectives très reposantes.

Accès

De Thorens-Glières, prendre la D55 jusqu’au plateau des Glières. Stationner au premier parking, près de la Maison du Plateau, au lieu-dit la Métralière.

Itinéraire

  • Carte : IGN Top 25 3430 ET - La Clusaz / Le Grand-Bornand
  • Altitude départ : 1425m
  • Altitude arrivée : 1915m
  • Horaire total : 4h30
  • Balisage : oui, sauf sur la fin, mais itinéraire évident.
  • Recommandation : prendre de bonnes chaussures montantes et imperméables pour franchir les zones marécageuses entre les Glières et le plan du Loup.
  • Site de l’IGN : Pointe de la Québlette

Monter au plan du Loup, puis au col de l’Ovine en suivant les panneaux. On traverse plusieurs zones marécageuses où le cheminement peut être difficile.

Au col de l’Ovine, prendre la direction du chalet de l’Ovine : le sentier entame une traversée en contrebas d’une crête rocheuse à droite. Quand la crête devient herbeuse, quitter le sentier pour la rejoindre au niveau d’un petit col, en montant à travers des pentes d’herbe faciles. Suivre ensuite l’arête herbeuse à gauche jusqu’au sommet ; la fin est un peu vertigineuse, mais facile.

Descente  : par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe de la Québlette (1915m) par le Crêt

La carte du topo « Pointe de la Québlette (1915m) par les Glières et le col de l’Ovine »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe de la Québlette (1915m) par les Glières et le col de l’Ovine »

Le départ Le départ à travers prés, face à la pointe de Puvat. Traversée d’un ruisseau. Les prairies des Mouilles, avec la pointe de la Québlette au fond. Traversée du pâturage des Mouilles. Vers le haut des Mouilles, une zone marécageuse où chacun trouve son chemin comme il peut... Depuis les Mouilles, vue en arrière sur les montagnes des Frêtes et de Sous-Dîne. Traversée aménagée d’une zone humide. Prendre la direction du col de l’Ovine. La pointe de Puvat domine le plan du Loup. Le plan du Loup, joli décor d’herbe et de rochers. Traversée vers le col de l’Ovine, dans une végétation typique des éboulis calcaires. Traversée vers le col de l’Ovine. Traversée vers le col de l’Ovine, que l’on aperçoit à gauche. Vue en contrebas sur la plaine de Dran. Dans le fond, à gauche, la tête Ronde et la Tête Noire ; à droite, le plateau du Parmelan. Montée au col de l’Ovine. Montée au col de l’Ovine. Du col, vue sur le plateau des Glières et les montagnes des Frêtes et de Sous-Dîne. La traversée vers le chalet de l’Ovine, face à la Tournette. Vue à l’est sur le Suet et les Aravis. Cheminement vers la pointe de la Québlette. Le chalet de l’Ovine et la Tournette. Le versant nord-ouest du mont Lachat. Vue en arrière sur la pointe de Puvat. La montée finale Le mont Lachat vu du sommet, avec la Pierre à la Dame, rocher blanc isolé bien visible au sommet de la crête herbeuse. Vue au nord-est sur les crêtes en direction de la pointe de Puvat. Plus loin et un peu plus à l’est, le Jallouvre. Au sud-ouest, la pointe de Dran. Tout au fond, les dents de Lanfon et un petit bout du lac d’Annecy. Au nord, le plateau des Glières et les montagnes des Frêtes et de Sous-Dîne. Les rochers des Traversiers et les Aravis. Le chalet de l’Ovine et le mont Lachat. Vue vers le plateau des Glières et le Crépon de Montoulivert tout au fond. La descente La descente La descente, en direction du col de l’Ovine. On quitte la crête pour rejoindre le sentier en traversée. Gros plan sur le sommet du mont Lachat, avec la Pierre à la Dame en bas et à droite. Vue en arrière sur la pointe de la Québlette. Sur la traversée entre le col de l’Ovine et le plan du Loup. Descente sur le plan du Loup. Dernier regard sur la pointe de la Québlette depuis les Mouilles. Retour aux Glières. Au fond, les rochers de Leschaux, le monument de la Résistance et le Jallouvre.