Pointe des Râtissières (2865m), hivernale

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1220m
Durée :
1 jour

Une des ascensions phares du secteur des Aiguilles d'Arves lors de la période hivernale. Ses belles pentes, qui se prêtent parfaitement au ski de rando, donnent envie d'y faire un détour... – Auteur :

Accès

Parking de Bonnenuit, sur la route du col du Galibier, Entre Valloire et le col.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : R3/Ski 2.2 (pentes de 30° max).
  • Attention aux éventuelles corniches sur la crête finale entre l’antécime et le sommet.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3435 ET
  • Altitude minimale : 1660m - Bonnenuit
  • Altitude maximale : 2865m - Pointe des Râtissières
  • Période : de novembre à avril

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préface

La Pointe des Râtissières est un superbe sommet au-dessus de Valloire dans le secteur des Aiguilles d’Arves. C’est une grande classique de ski de rando. Et pour cause, ses pentes se prêtent parfaitement à cette pratique !

Description de l’itinéraire

Au départ de Bonnenuit (1660m), emprunter le sentier menant au Refuge des Aiguilles d’Arves (2260m).

On passe dans une sublime forêt de mélèzes avant d’atteindre, 200m plus haut, le Hameau des Aiguilles.

De ce hameau abandonné, les Aiguilles d’Arves se dévoilent fièrement ! Ainsi que la face Sud-Est de montée aux Râtissières !

De là, suivre les nombreuses traces de ski de rando (itinéraire très fréquenté !) et gravir au mieux ce vaste versant formé de belles croupes.

NB : La pente n’excède jamais les 30° ici ! C’est pour cela que cette course reste assez protégée des avalanches...

Après une bonne montée, on rejoint logiquement la large crête Sud-Est fermant le Vallon des Aiguilles d’Arves.

Un bon replat se trouve ici (2500m environ), d’où l’on peut admirer les Aiguilles d’Arves et une bonne partie des sommets alentours !

L’antécime Sud-Est se dévoile aussi, on découvre alors une magnifique pente assez bosselée menant à cette antécime.

Depuis la zone de plat on reste à proximité de la crête tout en se dirigeant vers l’antécime.

Un peu plus en altitude, on se retrouve sous une belle pente à 30°, on peut alors soit passer à droite dans une combe puis dans une pente (orientée Sud-Est) menant à l’antécime ou rejoindre celle-ci par la pente directe puis la crête...

On se trouve alors au sommet de l’antécime (2830m) avec un petit plateau.

C’est là que se dévoile l’arête menant au "vrai" sommet...

NB : Cette arête peut-être cornichée ou plaquée suivant les conditions. Dans ce cas là, mieux vaut rester à l’antécime (c’était le cas pour nous, il nous a fallu rester à l’antécime…) car même si elle n’est pas impressionnante, on ne sait jamais. Dans le cas contraire, elle se traverser aisément.

Pour la partie entre l’antécime et le sommet, on suit la crête. Bien faire attention aux corniches, comme mentionné ci-dessus ! On redescend une dizaine de mètres pour rejoindre un collu et on termine l’ascension par une pente à 30-35°...

Le point de vue du sommet des Râtissières

Du sommet, la vue est vraiment splendide avec d’un côté la Maurienne (Belledonne, Encombres, Vanoise), le Mont-Blanc, les Cerces et de l’autre, les Aiguilles d’Arves et les Écrins qui se dévoilent tout juste derrière l’Aiguille d’Argentière (3237m) !

Le retour

Le retour se fait en mode ski. On peut chausser dès le sommet. Inutile de regagner l’antécime (ce qui exigerait une remontée) mais on prend une rampe (plein Sud entre les deux sommets), en retournant dans les pentes de montée et puis on descend ces belles pentes peu raides.

Dernière modification : 16 février 2019
Aiguille de l’Épaisseur (3230m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 9 février

Topo publié le 16 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !