Punta Percià, sommet nord (3212m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1617m
Durée :
1 jour

Le Val d'Aoste comprend 350 sommets de plus de 3000m, la Punta Percià fait partie de ceux qui peuvent se gravir sans difficultés techniques, et qui offrent une fois le sommet atteint, des panoramas saisissants sur cette partie du parc du Grand paradis Le gravir côté Valsavarenche permet d'avoir toujours le Grand paradis en vue et aussi d'admirer les beaux lacs de Djouan et Néro – Auteur :

Accès

Acceder au Val d’Aoste soit par le tunnel du Mont Blanc, les cols du Petit et Grand Saint Bernard.
Sur l’autoroute sortie Aoste Ouest, remonter en direction de Courmayeur sur 6km et prendre la bifurcation direction Valsavarenche, remonter cette vallée sur plusieurs km et apres avoir dépasser Dégioz, après 2km prendre une route à droite au niveau du camping Grivola pour accéder au hameau de Créton.
Parking en haut du village sur une petite place à coté d’un petit bâtiment technique en pierres. Si il n’y a plus de places (2/4) continuer 100m et des places à gauche de la route.

Précisions sur la difficulté

Cette randonnée n’a aucune difficulté technique, si ce n’est le dénivelé et la longueur ; bien évidement avec cette altitude au début de saison un piolet et des crampons permettent de franchir aisément la dernière pente si elle est en neige.
Cotation Italienne : E (excursionnista)

Les infos essentielles

  • Carte au choix :
    • l’ESCURSIONISTA N°9 : Valsavarenche/Gran Paradiso au 1 : 25 00
    • IGC N° 101 : GRAN PARADISO - LA GRIVOLA - COGNE au 1 : 25 000
  • Altitude minimum : 1595m
  • Altitude maximum : 3212m
  • Distance : environ 22km
  • Horaires : compt:ez entre 4h30 de montée et 3h de descente
  • Balisage : jaune : n°7 et n°2

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, remonter à l’est la route goudronnée sur 200m environ.

Au niveau du réservoir d’eau prendre le petit sentier qui part à gauche avec une pancarte "Orvielle".

Monter sur ce sentier jusqu’à l’altitude 2026m au croisement du sentier n°2 qui vient de Eau Rousse, c’est ce sentier n°2 ( qui est celui de l’Alta Via n°2) qu’il faudra suivre jusqu’au col de Entrelor (3007m) en passant par la cabane de chasse du Roi (maintenant PNGP) de Orvieille (2168m) (nombreuses marmottes), puis les alpages de Arp de Djouan, Chauplanaz, Tramouail, les laghi Djouan (2516m) et Néro.

A partir du col il n’y a plus de balisage mais la sente est bien marquée.
Suivre l’arête au sud sur 50m et trouver la sente qui monte sur la première bosse par une pente régulière, en suivant cette sente vous arrivez sans difficultés au sommet (205m de dénivelé depuis le col)

La descente s’effectue par le même itinéraire.

Il existe d’autres itinéraires pour accéder à ce sommet :
Du Valsavarenche le départ peut s’effectuer de Dégioz par le chemin du Roi sentier n°8 (un peut plus long) ou de Maisonnasse, départ du sentier n°2. Ces 2 variantes débouchent de toute façon à la cabane de Orvieille, le suite est commune au topo.
De val di Rhêmes, par le vallon d’Entrelor et arrivée au col d’Entrelor, plus court (1485 D+), mais plus monotone.

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Chandelly (2809m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : lumieres du val d’aoste

Bonjour à tous Il y a maintenant plusieurs années que je me rends régulièrement dans le Val d’Aoste pour effectuer des excursions en toutes saisons. J’ai donc tout naturellement eu le désir de partager autant que possible des informations sur le Val d’Aoste, des photos et vidéos, ainsi que différents articles sur mes sorties en montagne ou autres. J’essaie de faire partager tout ces instants, et (...)

Randonnée réalisée le 29 août 2017

Topo publié le 30 août 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 5 septembre 2017 à 09h14

    Super. J’adore le Val d’Aoste. Dommage que ce soit si loin !

    Sur le premier panneau on voit l’indication pour la Punta Bioula. A quand un topo, elle me tente bien celle-là ! Déjà le Taou Blanc c’était exceptionnel, mais la Bioula étant plus au Nord, elle doit offrir une vue plus dégagée sur les massifs de la frontière Suisse.

    Toi qui a l’air de bien connaitre le Val d’Aoste, je m’interroge sur la difficulté de la via ferrata de la Punta Valletaz au dessus de Pila. Si quelqu’un qui lit a des indications, je suis preneur. Pas trop l’habitude des via ferrata (avec le Charvin et celle du Jallouvre sont les seules que je connaisse), mais avoir une échelle de comparaison.

  • par Le 5 septembre 2017 à 17h59

    salut Yann, la Punta Bioulaz est un gros morçeau à la journée mais l’ambiance est fantastique, je vais essayer de mettre le topo complet avant fin de semaine, tu peut deja voir quelques photos sur mon site : https://www.valdaoste.fr/punta-bioula-3414-m/.

    Pour la via ferrata de la punta valletta, je ne l’ai pas parcourue, mais si il y a une via ferrata à faire c’est celle du Mont émilius, tout à coté ; en 2 jours avec nuit au refuge Arbole ou au Bivouac Federigo au pied de la voie

  • par Le 5 septembre 2017 à 19h48

    Merci. J’attendrai patiemment le topo de la Punta Bioula.

    J’avais vu pour l’Emilius. Ça à l’air d’être un sacré morceau ! D’après les cotations italiennes que j’ai trouvées, celle de la Valletaz est "rando" à côté. Le problème c’est que je n’ai pas de comparaison pour les via ferrata (c’est quoi le pluriel ?) . Donc Emilisus dur (très dur ?) Valletaz facile mais c’est quoi facile ? Les seules que j’ai faites sont celles du Jallouvre et celles du Charvin (facile, si on peut appeler celles-la via ferrata).

  • par Le 5 septembre 2017 à 20h06
  • par Le 5 septembre 2017 à 20h17

    Une via ferrata reste une via Ferrata, je ne suis pas spécialiste en ce domaine , mais j’ai quelques décennies de pratique de la montagne, et j’ai parcourue quelques via ferrata, notamment celle du Jalouvre avec une continuation au sommet par l’arete des bouquetins. J’ai vu à tes randonnées que tu a faites, certaines ne sont pas faciles/faciles (Blonniere par exemple). A l’Emilius la difficulté vient de la longueur +- 1,5KM, le dénivelé +500M et l’altitude sommet 3550m, certains passages ne sont pas câbles et il faut suivre la sente par endroit expo, la descente par la voie normale, est un peut compliquée si on ne l’a pas parcourue à la montée (rester le plus possible sur l’arête, ne pas trop descendre dans les couloirs), En résumé, avoir un peu d’expérience en montagne et une bonne condition physique, pour pouvoir profiter de ce magnifique sommet.
    http://www.gulliver.it/itinerario/6177/

  • par Le 6 septembre 2017 à 14h05

    @Alain -> Oui j’avais bien vu cette cotation. Au vu des photos, ça n’a effectivement pas l’air bien méchant. D’ailleurs la voie de l’Emilius est coté D - Difficile. Étant novice en via ferrata, je cherchais une comparaison avec quelque chose de connu. Le plus simple c’est d’essayer la "facile", je suppose et puis de me faire ma propre idée. Mais faut trouver un compagnon et ça c’est pas gagné. Malheureusement aussi les vacances sont finies.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !