Refuge de Plan Glacier (2730m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1760m
Durée :
1 jour

Un bien sympathique petit refuge de haute-montagne, accessible au randonneur bien entraîné avec en toile de fond les Dômes de Miage. – Auteur :

Accès

Haute-Savoie, Pays du Mont Blanc, Commune de Saint Gervais les Bains. Prendre la direction des Contamines Montjoie. Peu avant la limite des Communes St Gervais – Les Contamines, prendre à main gauche sur le hameau de La Villette. Pas vraiment de parking pour stationner dans le hameau. La balade débute au bassin du village. Un autre départ possible au hameau du Champel une centaine de mètres de dénivelé plus haut.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Nous avons effectué cette balade le 22 septembre 2011, par un doux été indien et l’omniprésence du ciel bleu.

Durée  : 7 h 45.

Carte IGN  : 3531 ET Saint Gervais les Bains – Massif du Mont Blanc.

Difficulté  : La principale difficulté est le dénivelé important. Il faut néanmoins avoir le pied sur en certains endroits. Quelques passages câblés.

Plan Glacier (2730 m) est un très sympathique tout petit refuge de montagne dans un cadre de haute montagne. Il est implanté sur la moraine du Glacier de Miage, au pied de l’Aiguille du Tricot.

Pour nous, la balade débutera donc au hameau de la Villette (1070 m) car je peux me stationner sur un parking de connaissance à proximité du bassin.

Du bassin, suivre la route à main droite. Après environ 300 mètres (Le Quart) prendre à gauche une sente montante, direction Le Say et Chalets de Miage. L’échauffement est rapide car la montée est soutenue.

Après avoir contourné Le Say par une nouvelle sente, on arrive au Tranchet (nom de la carte IGN, mais sur terrain, panneau Le Say qui en réalité est un peu plus bas), on rejoint la sente venant de Champel à notre gauche. On continue la montée en forêt.

Vers 1500 mètres la pente s’adoucit en sortie de forêt. Dans cette partie, les bouquetins sont très souvent présents, même si, ce jour, nous ne les verrons point. Avant d’atteindre le village de Miage, bien regarder dans la pente sous nos pieds, les marmottes sont bien implantées dans ce secteur.

Juste avant le village de Miage, on oblique à gauche pour attaquer la rude grimpée du Col de Tricot (2120 m).

Il est à préciser, que pour atteindre ce Col de Tricot depuis Champel, on peut aussi y accéder par le chalet de Presbert L’Ormeychalet du Chalère les ruines du chalet de Tricot et la Combe de Tricot, c’est-à-dire en faisant le tour du Mont Vorassay.

A ce col de Tricot se trouvent les ruines des Deux Frères, avec à droite (à gauche pour ceux arrivant de la Combe de Tricot) un portail de pierres. C’est la sente passant sous ce portail que nous prenons, sous la Pointe Inférieure de Tricot, sente d’accès aux sources des deux frères datées de 1877.

Après la source continuer sur cette sente bien visible. Quelques petits passages câblés et enfin, on atteint la moraine du Glacier de Miage, puis le petit refuge de Plan Glacier, adossé au rocher, sous l’Aiguille de Tricot (3665 m). Si vous effectuez cette balade en période d’ouverture du refuge et, même si vous n’êtes pas consommateur, allez tout de même jusqu’au refuge dire bonjour au gardien des lieux. Parfois les journées sans visiteur y sont bien longues. De plus c’est un refuge comme il n’en existe plus beaucoup.

Pour le retour ce sera la sente tracée sur la moraine jusqu’aux pâturages de Miage, puis le hameau de Miage (1559 m).

C’est là que nous rejoignons notre itinéraire aller. Il ne reste qu’à l’emprunter en sens inverse.

Cette balade a le mérite de nous emporter dans un cadre de haute montagne tout en restant accessible au randonneur sous réserve d’avoir une bonne condition physique. Les Dômes de Miage (point culminant 3670 m) sont omniprésents tout au long de la journée dès l’approche du village de Miage.

Dernière modification : 16 mai 2018

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Le Blog du Mich

Veuf, retraité et heureux de l'être, qui, à chaque occasion parcourt nos belles montagnes, seul ou avec ma compagne. Si je ne suis pas en montagne, c'est que je suis occupé avec mes petits enfants, tâche bien agréable.

Topo publié le 14 octobre 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Jean Pierre RudigozLe 15 septembre 2014 à 22h51

    Nous sommes montés à trois mercredi 10/09/14 en partant du parking de Champel à 9 h 25, 1 h 10 après nous étions aux chalets de Miage, après un arrêt de 30’ pour pique niquer nous sommes arrivé à 15 h 30 au refuge très bien accueilli par Olivier. Le dîner excellent et le lendemain matin nous sommes partis sur le refuge du Nid d’Aigle. le vendredi monté au Refuge de Tête Rousse pour redescendre par le tramway jusqu’au Col de Voza et rejoindre le parking de Champel. belle troisième journée de 9 h. Précision la moyenne d’âge des tris étant de 68 ans !

  • par Christophe LaurentLe 22 décembre 2014 à 23h59

    Elle ne doit pas être bien difficile cette randonnée si c’est un "must" pour les retraités !

  • par Le 23 décembre 2014 à 12h23

    Que voilà une affirmation fort péremptoire. Il faut peut-être effectuer la randonnée avant de commenter ainsi. Et "retraité" ne préjuge en rien de l’âge et de la condition physique des intéressés.
    Serez-vous capable de réaliser la même chose au même âge ?

    Et Mich précise bien "... accessible au randonneur sous réserve d’avoir une bonne condition physique ...".

    Pierre Gaspard doit se retourner dans sa tombe, lui qui a emmené sa dernière cordée au grand pic de la Meije à 76 ans, et conduisait encore des clients en 1913 à 79 ans.

  • par Le 23 décembre 2014 à 16h51

    Entièrement d’accord avec Christophe Laurent, notre nouveau consultant en randonnée. Il est bien connu que des retraités de 68 ans ou plus sont incapables de se tenir debout. De plus, quand on regarde la dénivelée ridicule de 1760m de la randonnée, c’est juste 5 fois et demi la hauteur de la Tour Eiffel, une bagatelle ! Quant à la montée câblée au-dessus du vide entre le col de Tricot et la moraine du glacier de Miage, elle se fait bien entendu les mains dans les poches.

    Bienvenue, Christophe Laurent, sur Altitude Rando, et à bientôt pour d’autres promenades digestives !

  • par IsabelleLe 25 janvier 2016 à 11h02

    Bonjour, j’ai commencé mes premières ascensions de Plan glacier à l’âge de 30 ans. Je partais de la Gruvaz en direction des Chalets de Miage, puis depuis Miage directement sur Plan glacier en empruntant le sentier qui longe le glacier. Avec les ailes de la jeunesse, 1700 m environ de dénivelés en quatre heures, la montée est raide. Je dormais au refuge pour redescendre le lendemain. J’ai également emprunté les itinéraires Champel - Miage, et Miage - Col du Tricot - Plan glacier, qui rallongent, sont plus doux, offrent de magnifiques paysages.

  • par MickiLe 28 décembre 2016 à 23h04

    Bonjour à tous, la randonnée est-elle faisable en conditions hivernales (avec raquettes ou crampons) ? Merci d’avance.

  • par Maxime 9.81Le 2 octobre à 19h17
  • par Maxime 9.81Le 2 octobre à 19h17
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !