Rochers de Presles (1236m) par la rampe de Choranche

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
780m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Longer les falaises de Presles après avoir remonté la rampe de Choranche ? Si vous ne craignez pas les chemins raides, une certaine exposition, d'écarter et de s'accrocher au nombreux buis qui tapissent le secteur, de mettre les mains, de savoir faire un autobloquant pour passer un ressaut en III en escalade, de progresser sur des sentes peu tracées. Alors ce topo est fait pour vous ! Bref c'est du crapahutage assuré sur 70% du parcours. Vous aurez quand même un peu de tranquillité, de vues et de découverte en passant au hameau de la Goulandière (en cours de restauration) et par le belvédère du Ranc. La descente raide par le GR9 clôturera une belle journée bien exigeante.

Accès

Pont en Royans - D531 direction Villard de Lans - Prendre la route qui mène au site des Grottes de Choranche.

Se garer peu après la forte montée au petit café (Cabane Café) à droite (nombreuses places de parking prévues pour grimpeurs et randonneurs).

Itinéraire

IMPORTANT

Il a été signalé que le câble d’accès à la rampe aurait été enlevé !
Il y a peut être une alternative possible en allant chercher un passage moins pentu et avec plus de prises à droite du câble. Mais cela n’a pas été testé ! Donc bien réfléchir avant d’entreprendre cette course.


  • Carte : IGN TOP25 Villard de Lans 3236 OT
  • Temps de montée au sommet de la rampe : 2h00
  • Temps du cheminement en crête : 1h00
  • Temps de retour : 2h00
  • Kilométrage : 12

Matériel

  • Casque / Baudrier / 2 sangles (pour autobloquant) ou-et corde 20m si à plusieurs (le premier assurera les suivants).

Précautions

  • Attention aux possibles chutes de pierre /
  • Un pas de III sup
  • Savoir faire nœud autobloquant français et tête d’alouette
  • Attention aussi à la chaleur sur ces faces sud en été
  • Attention ! Ce n’est pas une via ferrata, les points d’ancrage du câble étant trop éloignés les uns des autres pour servir d’assurance efficace.

Descriptif

Du parking suivre la route en direction des Gorges de Choranche.

Après environ 750 mètres et avant un virage à gauche on aperçoit un départ de sentier raide et caillouteux sur la droite du talus.
On repèrera aussi un bidon en plastique jaune accroché à un arbre.

C’est le départ de la sente d’approche pour accéder au bas de la falaise et de la rampe (orientation nord-nord-est). La sente monte raide et les buis ne sont pas de trop pour aider à la progression. On tombe aussi sur quelques restes de cordes fixes.

On arrive à un ressaut dont le passage sera facilité par la présence d’une corde fixe à nœuds. On finit enfin par venir buter sur la falaise. On poursuit alors à droite en longeant cette dernière.

Lorsque la falaise ne se présente plus comme un obstacle infranchissable, il faut alors infléchir vers la gauche pour monter dans un pierrier malcommode.

On arrive alors en face de la rampe qu’il faut aborder par son bord gauche (rive droite en descendant). Repérer alors le câble (pas facile, bien chercher) qui est doublé d’une corde fixe à nœuds au départ.

On est alors devant un mur où l’on s’équipe (baudrier, casque et autobloquant sur le câble). C’est le premier ressaut et c’est aussi la difficulté de cette sortie (pas de III sup). Le franchir au mieux en s’aidant de la corde à nœuds et de nœuds autobloquants sur le câble (dont un servant d’assurage).

Une fois cet obstacle franchi, la progression est évidente : il suffit de suivre peu ou prou le câble sans avoir besoin d’être assuré. Quelques passages où les mains sont nécessaires, mais rien de très compliqué même si on se trouve par endroits dans une belle ambiance pentue.

Arrive le dernier ressaut qui ne présente pas de difficulté technique (nombreuses prises) même s’il y a une certaine exposition. Au vu de cette exposition on choisira (ou non) de s’assurer sur le câble avec un autobloquant.

On arrive sur la plate forme qui marque la fin de la rampe. Profiter des perspectives verticales tout autour puis poursuivre par un chemin caillouteux qui se faufile au travers d’une faiblesse dans la falaise (nord).

Après un dernier passage facile où on met les mains, on arrive en vue d’une prairie qui descend légèrement vers le nord-ouest. Repérer alors sur les rochers de droite un balisage bleu très discret marqué GR. C’est le début du sentier de crête.

Suivre ce sentier ponctué de discrets et espacés points bleus. Après avoir passé une chatière (je ne sais pas si elle s’évite), celui-ci longe quasiment toute la crête en passant par le point coté 1172,2 sur l’IGN. Après une zone plus dégagée, on finit par aboutir à un sentier qui part plein nord dans la forêt pour rejoindre le GR de pays du Tour des Coulmes.

Suivre alors le GR en sous-bois jusqu’à l’abri de la Goulandière.

A partir de là, la suite est évidente, il suffit de prendre le GR9 en direction du belvédère du Ranc et de Choranche (balises) et de suivre les marques.

Après le passage aux ruines de la petite Goulandière et au belvédère du Ranc, le sentier franchit la falaise par des escaliers et un passage aménagé. La descente et le retour au parking se fait ensuite par le GR9 raide mais bien tracé.

En faire (un peu) moins

Lors de l’arrivée en vue de la prairie, continuer sur un sentier qui traverse celle-ci en direction de Penon et du Charmeil. Là on rattrape la route qui mène à Presles. Là, on pourra récupérer une voiture laissée au préalable.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Rochers de Presles (1236m) par la rampe de Choranche »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours