Sommet du Carton (2614m) avec des skis

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1200m
Durée :
2 jours
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Carton... pas celui là, l'autre !! Un sommet d'une certaine envergure dans le cadre méconnu et pourtant gigantesque du massif du Coyer. Sa face sud est souvent bonne à skier et permet d'enchaîner par la pointe 2565, voire plus si l'on est de taille à se mesurer avec le grand Coyer.

Accès

Ici est décrit l’itinéraire par le Courradour et donc en versant sud. À compter de mars, on pourra facilement préférer le versant nord par Colmars pour un meilleur enneigement.

  • Accès par la N202, soit par St-André-les-Alpes, Thorame-Haute, la Colle St-Michel ou par Annot, Méailles.

Départ du hameau de Peyresq (1525m). Parking obligatoire à l’entrée du village.

Itinéraire

  • Carte : IGN 1/25000 3541 OT Annot - Saint-André-les Alpes
  • Lien IGN : Sommet du Carton

Matériel : habituel pour le ski de rando. Les couteaux sont souvent utiles en face sud. Un duvet pour la nuit si l’on fait étape à la cabane du Pasquier (conseillé).

Remarque

Pour disposer du temps nécessaire à la contemplation, et au choix du meilleur parcours, je conseille de faire cette course en deux jours avec une nuit à la magnifique cabane du Pasquier.
Il y a en effet beaucoup de possibilités sur ces montagnes (crêtes du petit Coyer au grand Coyer, passage en versant nord sur les lacs de Lignin, plusieurs itinéraires pour l’ascension du grand Coyer...).
Partir sur plusieurs jours en bénéficiant des cabanes disponibles est donc une belle aventure, dans cet univers éloigné des flux et même des esprits communs, si je puis me permettre.

Le parcours

Dans le village de Peyresq - déjà sujet de contemplation - on suit le tracé jaune, direction Plan du Rieu.
Compte tenu de la faible amplitude du premier jour, 700m et environ 10km, on peut gravir au passage le sommet du Courradour (2157m).
Il y a deux brèches possibles pour descendre la petite barre et chausser les skis pour la descente.
On peut traverser le Plan du Rieu sans les peaux, et laisser à gauche la Cabane Vielle, où juste un abri reste ouvert -terrasse agréable-. On descend vers le ravin du Serre où l’on repeautera pour suivre le tracé jaune dans une forêt dense et une ambiance très sauvage.
L’aigle royal tourne au dessus d’un éperon, dans le silence total.
Une bosse un peu raide cache les cabanes forestières du Pasquier (2112m).

Il y a deux cabanes, ouvertes toutes les deux, ce qui est rare - et donc à préserver -. Dans la plus grande, il y a un poêle et une réserve de bois en hiver. Il tire bien, sauf quand le vent se lève... C’est alors l’enfumage total !
Un lit au RCH et des matelas à l’étage. C’est plutôt charmant et bien exposé.

Jour 2 : on monte au-dessus de la cabane du Pasquier dans une ambiance sauvage et sympathique pour rejoindre un "replat" vers 2280m. Ensuite, on peut composer son itinéraire selon l’enneigement.
Pour aller à la baisse du Détroit, le versant nord du pré des Brousses semble préférable (corniche possible au col).
Pour le Carton, nous sommes restés sur l’éperon en visant le point 2485, dans une pente déjà un peu expo en neige dure (couteaux très utiles).
On continue ensuite plus facilement sur la crête jusqu’au sommet du Carton en faisant attention aux corniches éventuelles - 2614m, parcours esthétique et ambiance remarquable. La solitude est totale. Le couloir nord du Grand Coyer se dévoile et semble assez tentant, mais un peu raide sur les 50 derniers mètres.

Nous avons skié la pente sud - neige dure assez bonne - et rejoint la baisse du Détroit pour gravir la pointe 2565m. Beau belvédère et première loge pour observer la face ouest du grand Coyer.

J’avais pris un piolet, un casque et des crampons pour l’ascension de ce sommet, mais le couloir ouest semble un peu difficile cette année. Le ressaut à 40/45° est surélevé par une corniche et la descente nous a paru problématique à peu près partout sur la face ouest, bien raide et déjà caillouteuse.

Nous sommes ensuite descendus par la rive gauche du torrent du Pré des Brousses. Un de mes meilleurs souvenirs de ski, en neige dure, mais dans un décor admirable.

Arrivé au ravin, on repeaute et revoilou le Plan du Rieu où ça dépeaute à nouveau. Nous revenons à Peresq en contournant le Courradour par le nord (tracé jaune - tour du Courradour). Petite trace qui réserve quelques émotions de bobsleigh au milieu des mélèzes. Nous skions jusqu’à 1700m environ. 150m de portage plus bas et nous voici à l’entrée du Hameau. Une belle boucle !

Dernière modification : 16 mars 2015

La carte du topo « Sommet du Carton (2614m) avec des skis »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Sommet du Carton (2614m) avec des skis »

 Traversée de Peyresq Dépeautage au Courradour Cabane du Pasquier Cabane du Pasquier La cabane Beau temps pour demain En vue du col Arête du Carton Sommet du carton 2614m Couloir N du Gd Coyer Plateau des lacs de Lignin Gd Coyer depuis 2565 Pointe 2565 Notre descente terrasse cabane vieille cabane du Pasquier descente face sud passage caillasseux descetnte face sud