Abonnez-vous à notre newsletter !

Tour de l’île d’Arz

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
35m
Durée :
4h

Selon la légende, des fées, chassées de la forêt de Brocéliande, versèrent tant de larmes qu'elles créèrent le Golfe du Morbihan ("petite mer" en Breton). Elles y jetèrent leurs couronnes de fleurs, formant ainsi trois cent soixante-cinq îles, une pour chaque jour de l’année... Au delà de la légende, il y a une très belle perle à découvrir parmi les plus de quarante véritables îles : Arz. – Auteur :

Accès

Embarcadère au port de la presqu’île de Conleau à Vannes ou embarcadère de Barrarach à Séné (20mn de traversée). Traversées possibles toute l’année.

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté, bon sentier du début à la fin.
Cependant, présence de passages assez humides en période hivernale notamment.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 0921 OT "Vannes, Golfe du Morbihan"
  • Altitude minimale : 2m
  • Altitude maximale : 12m
  • Distance : environ 16km
  • Horaires : comptez entre 4h et 4h30
  • Balisage : pas de balisage mais difficile de se tromper. Il suffit de longer la côte.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du débarcadère à la Pointe du Béluré, suivre la route menant au bourg, dépasser un ancien moulin à vent à gauche et longer la grande plage de la Falaise. Dépasser le camping "Les Tamaris" à gauche puis poursuivre sur le sentier côtier jusqu’au Moulin à Marée de Berno.

Construit au XVème siècle, le petit moulin de Berno (digue de 320 mètres, la plus grande des moulins à marée du Golfe), a servi à la fabrication de farine sur l’île jusque dans les années 1910. Abandonné, restauré puis remis en état de marche il est l’un des deux derniers en Bretagne (avec celui de l’île de Bréhat) à pouvoir fonctionner encore grâce aux marées.

Emprunter la digue, dépasser le moulin et poursuivre jusqu’à la Pointe du Berno. Vue sur la Pointe d’Arradon, l’île Piren à gauche et Mouchiouse à droite. Continuer sur le sentier, retrouver l’Étang du Moulin et le longer. Laisser la route partant à gauche vers le bourg et suivre le sentier côtier jusqu’à la cale du Mounien. Vue sur la Pointe de Brouel (Île aux Moines). Longer la plage du Mounien et poursuivre jusqu’à l’étroite Pointe de Brouël.
Rejoindre la Pointe de Liouse où un quelques pierres dressées d’un dolmen du Néolithique sont visibles.

Il s’agit là d’un ensemble mégalithique (entre 5000 et 2500 avant JC) de trois dolmens ruinés, enchâssés dans un grand talus de pierre. Fouillées en 1884, ils ont livré des poteries, des fragments de silex et des haches. Le dolmen le mieux conservé présente quelques gravures discrètes.

De cette pointe sud de l’île, rocheuse et boisée, vue sur la presqu’île du Rhuys (fermant le Golfe du Morbihan) et l’Ile aux Moines. Poursuivre sur le sentier littoral puis dépasser les bassins de la station d’épuration où il est possible d’observer quelques oiseaux des étangs. Passer devant le centre nautique des Glénan puis se rapprocher du bourg qu’il est possible de visiter. Ne pas manquer le logis prieural et l’Église Notre-Dame de la Nativité.

La mairie et l’école occupent désormais l’ancien prieuré, reconstruit au XVIIIème siècle et inscrit Monument Historique depuis 1979. Son histoire est liée à celle de l’Église Notre-Dame de la Nativité, juste à côté.

Longer la plage de Pen Raz et sa cale. Le sentier quitte ensuite le bord de mer sur une courte portion avant de passer près du Manoir de Kernoël (XIIIème siècle) et son pigeonnier.
Rejoindre le bord de mer, longer à nouveau la plage puis traverser Rudevent, au nom évocateur. Atteindre la digue qui permet de rejoindre la presqu’île de Bilhervé, totalisant 4 km et relié par un isthme étroit au reste de l’île. Emprunter la digue longeant les anciens marais salants et pénétrer sur la presqu’île.

Prendre le sentier côtier à droite et le suivre jusqu’à la Pointe de Bilhervé (vue sur l’île d’Ilur). Poursuivre jusqu’à la Pointe de Nénézic (vue sur l’île de Lern, l’île de Boëd à gauche et la presqu’île de Séné au fond). Continuer jusqu’à retraverser la digue en longeant les anciennes salines. Poursuivre sur le sentier côtier à droite et terminer ce tour de l’Île en longeant parcs ostréicoles et vasières où oberserver de nombreux petits échassiers et des colonies d’oies bernaches en période hivernale.
Rejoindre l’embarcadère et le point de départ de la randonnée.

Détail de la sortie (novembre 2015)

Je connaissais déjà le Golfe du Morbihan et avais eu l’occasion de me rendre sur l’île aux Moines à plusieurs reprises... Celle d’Arz me faisait donc de l’œil depuis un bon moment. À l’occasion de nos vacances dans le Morbihan, avec mon mari, nous avons décidé de la découvrir... Et quoi de mieux pour cela que d’en faire le tour !

Nous sommes arrivés de bonne heure sur la presqu’île de Conleau, histoire de commencer cette belle journée sur l’île le plus tôt possible. Après la courte traversée et le lever de soleil sur le Golfe, nous avons entamé la randonnée dans un calme absolu. Les curiosités et choses intéressantes à voir sont nombreuses... Nous avons beaucoup apprécié le Moulin de Berno et son étang. Un véritable paysage de carte postale !

Les différents points de vue sur le Golfe et ses îles représentent réellement un point fort de cette randonnée... Sans compter les 9 petites îles "satellites" d’Arz, la principale de l’archipel. Nous avons enchaîné plages paisibles, marais et pointes dans un total émerveillement. Nous avons trouvé celle de Liouse vraiment singulière avec ses ruines mégalithiques... Il y règne une belle ambiance.

Nous avons fait le crochet vers le petit bourg, histoire de jeter un coup d’œil à l’ancien prieuré et à l’église, monuments remarquables... Passage près d’un autre avec le Manoir de Kernoël puis tour de la petite presqu’île de Bilhervé où nous avons pique-niqué. Après un passage plus humide, nous avons réemprunté la digue avant de boucler puis conclure ce tour par une boisson bien fraîche dans un petit bar à Béluré ! Enfin, nous avons retrouvé le continent où nous avons terminé cette très agréable journée dans la belle ville de Vannes.

Dernière modification : 18 mai 2019
Pointe de Kerpenhir et Pointe er Hourél par Locmariaquer

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

" Partir, fuir, échapper au cercle du compas dont le centre est moi : vœu d'éternel retour impossible à délier. " Yann Queffélec

Crédits :

Merci à Mik pour ses belles photos.

Randonnée réalisée le 10 novembre 2015

Topo publié le 19 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 20 mai à 20h00

    L’île d’Arz (l’île des capitaines), c’est Jean Bulot (1939-xxxx). De la lecture pour les longues soiréed d’hiver :
    L’île des capitaines : Chronique maritime et sociale d’une île du Ponant du XVIIe au XXe siècle, 1988
    Remorqueurs de haute mer et de sauvetage, 1989
    Le Drame de l’Amoco Cadiz, 1990
    Capitaine Tempête : souvenirs d’un capitaine de remorqueur de haute mer et de sauvetage, 2006
    Erika : plus jamais ça ! : Histoire d’un naufrage de complaisance, 2007
    Petit dictionnaire farfelu de la mer et des marins, 2010

    Jean Bulot est également fondateur de l’Association du Moulin Berno, qui a restauré le moulin et la digue de 1994 à 2000.

    http://arz.fr/wp-content/uploads/2018/09/Association-du-Moulin-de-Berno.pdf

  • par Le 20 mai à 20h08

    Merci pour ces intéressantes références hereme ! Voilà de quoi en apprendre davantage sur le sujet ;)

  • par ANGÉLIQUELe 22 mai à 09h50

    bonjour.... je voulais savoir si ce tour peut ce faire en VTT car mon mari, suite à un accident, à de gros difficultés à marcher : le vélo le faite qu’il ne ce porte pas, c’est plus facile. il est vrai personnellement je préférais le faire à pied, mais pour l’instant c’est ainsi tant qu’il ce rétablisse complètement. Merci d’avance pour votre réponse. Cordialement .

  • par Le 22 mai à 10h20

    Bonjour Angélique,
    Le sentier côtier en lui-même n’est pas accessible aux cyclistes. Le passage des roues l’abîme...
    Mais il existe sur l’île des parcours pour les cyclistes permettant de découvrir les maisons de caractère, les monuments mégalithiques, le patrimoine historique du bourg ainsi l’accès à toutes les plages.
    Cela peut permettre de profiter autrement mais de façon intéressante en attendant le rétablissement de votre mari et le tour de l’île à pied le moment venu ! :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !