Tussac (1560m) et ses cabanes privées

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
570m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Petit coin de paradis des hauts plateaux sud du Vercors. Le randonneur ne sera pas le bienvenu en ces lieux, s’il ne respecte pas la tranquillité des troupeaux. A l’estive, suivre conformément les recommandations sur les pastous, à l’entrée du Domaine de Tussac.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, au hameau Bénevise.
  • Sur la D.1075 en venant de Grenoble, prendre à droite la D.7 au niveau de Clelles, pour la direction du Col de Menée et Châtillon-en-Diois. Franchir le Col de Menée, puis, peu avant d’atteindre Les Nonnières, dans l’épingle au point 939m prendre la D.515 en direction de Bénevise à 1 km. Se garer au-dessus d’un poteau de direction « Bénevise 992m ».

Précisions sur la difficulté

  • Aucune pour le Domaine de Tussac.

PRÉCAUTIONS

  • Respecter ces lieux, le silence est de mise, toutes ces cabanes sont privées.
  • Suivre les conseils sur les pastous à l’entrée du domaine.
  • Si vous êtes désireux de prolonger votre aventure au-delà du Domaine de Tussac, prévoyez de l’eau en conséquence, elle est rare sur les hauts plateaux et réservée aux troupeaux. Carte, boussole, sont nécessaire, GPS recommandé.
  • Le mauvais temps, pluie et brouillard sont déconseillés.
  • Prenez soin de refermez les barrières derrière vous.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 24/10/2015.
  • Participants : Christine, Marine, Thierry, Michel, et moi-même.
  • Carte : IGN TOP 25 3237 OT Glandasse - Col de la Croix-Haute
  • Altitude de départ : 992m
  • Altitude atteinte : 1560m
  • Horaire : à peu près 3h00
  • Distance : environ 7/8 km
  • Dénivelé : environ 570m
  • Position GPS : de Tussac
    • Longitude : 5.530°
    • Latitude : 44.743°
  • Balisage :
    • aucun

Itinéraire

LES BERGERIES DE TUSSAC

Dans le hameau Bénevise, laisser fuir à gauche le GR.93 en direction d’Archiane, pour plutôt suivre la petite route vers le nord, en direction du Vallon de Combau.

Peu après la sortie du village, saisir à gauche un chemin montant dans une prairie, peu marqué, il longe cette dernière et devient alors bien visible.

Il longe à son tour un champ de lavandes, et parvient dans un virage de la piste menant au Domaine de Tussac. S’engager sur cette piste, qui remonte vers l’ouest, en effectuant de nombreuses boucles.

Repérer en passant la boucle au point IGN 1332m, un gros cairn signalant le départ d’un sentier pour le retour.

RETOUR

Redescendre jusqu’à l’épingle, proche du point IGN 1332m où le gros cairn signale le départ d’un sentier. Il descend les prairies de genêts, cairn, et s’infiltre sous les buis et pins. Il arrive sur un chemin montant, le suivre dans la pente à gauche, cairn.

A l’altitude de 1100m, il trouve dans un coude, le GR.93 montant de Bénevise. Le suivre dans la pente à gauche une seconde fois, il vous ramène en 10 minutes au Gîte d’étape de Bénevise, et le parking.

JOURNÉE DU 24 OCTOBRE 2015

Nous sommes 4 à prendre la route du Col de Menée, nous avons rendez-vous à 8h30 à Bénevise, avec Marine ma nièce qui vient de l’Ardèche. Nous sommes juste à l’heure, prêts dans nos pompes, sacs à dos enfilés. On quitte la petite route menant au Vallon de Combau de suite après le hameau, pour prendre un chemin à gauche qui entre dans une prairie. De suite, la vue sur la face sud du Rocher de Combau est saisissante, au loin le Serre de Beaupuy réalisé jadis raquettes aux pieds me donne des idées.

Bientôt, nous avalons les lacets, le panorama se découvre au fur et à mesure de l’ascension. Le Mont Barral et sa Crête de Jiboui, l’Archat et le Jocou derrière la Montagne de Belle Motte. Puis les sommets du Dévoluy apparaissent, le Grand Ferrand, l’Obiou et les Garnesier entre autres.

Nous voilà à Tussac devant la barrière fermant le domaine. Mon but, est d’atteindre dans un premier temps la crête à l’ouest du domaine pour la vue sur la Vallée d’Archiane et son rocher dominant le hameau. Et pourquoi pas, si la météo et le temps le permettent aller plus loin.
A ce moment là, je n’avais pas trop d’idées sur le but de cette sortie, je fais avec mes invités suivant l’envie et le désir de chacun d’entre eux.

Nous prenons vers l’ouest, le chemin d’alpage, qui se termine devant un beau chalet privé. Nous apercevons, sur les hauteurs, le troupeau de moutons. A travers pins, une sente se dirige toujours vers l’ouest et nous emmène sur le rebord du ravin pile poil en face du Dôme du Glandasse en 2 mn. Je regarde cette Combe de Veyranche, qui se découvre entièrement, d’ici c’est sacrement raide.

Nous poursuivons vers le nord, et c’est le Rocher d’Archiane qui apparaît. Et ce qui arriva, arriva. Nous nous trouvons nez à nez avec un pastou énorme. Il reste à une dizaine de mètres, nous restons immobile un instant, il guette notre réaction. Nous avançons d’un pas, voilà qu’il fait de même en grognant. Il veut nous interdire d’approcher le troupeau qui doit être proche mais pas visible. Il appelle ses deux congénères qui arrivent en hurlant. Nous ne bougeons pas, ne crions pas, nous suivons les recommandations inscrites sur le panneau à l’entrée du domaine.

Les pastous, 5 mn après nous laissent tranquille et retourne vers leur troupeau. Nous poursuivons sur la crête, le décor est sauvage et d’une beauté unique. Nous arrivons, sur un plateau déboisé, au-dessus du hameau Archiane, les pins à crochets sont foudroyés pas la foudre. Nous apercevons le troupeau sur la barre rocheuse qui fait suite, là haut un deuxième plateau suspendu est propice aux pâtures. Nous nous posons là, pour casser la croûte.

Nous continuons, et dominons des apiques impressionnant sur la vallée. Ça a l’air calme, mince j’ai parlé trop vite, nous entendons au loin les aboiements des chiens. Tans pis on verra bien, nous arrivons au large col, au-dessus de la Combe du Coureau. Et là, sur le flanc sud de la Tête de l’Agnelet, un pastou est aux aguets, le troupeau est au pied de la butte avec les deux autres pastous.

L’un deux, toujours le même, vient en éclaireur, les deux autres rappliquent également un instant après. Ils nous tournent autour, comme pour nous dirent de ne pas avancer, décidément la Tête du Jardin est compromise aujourd’hui. De plus, je suis invité ce soir pour un repas à Sassenage.

Je fais un pas en avant, pour voir la réaction du pastou, mal m’en a pris, voilà qu’il me montre ses crocs et en un quart de seconde met un coup de croc sur le bas de mon sac à dos. Houla ! la Tête du Jardin est vraiment compromise pour aujourd’hui. Nous reculons, voilà qu’ils nous laissent tranquille. Nous revenons sur Tussac, et descendons la piste jusqu’à l’épingle au point IGN 1332m. Nous rentrons à Bénevise par le GR.93.

  • Aperçu un randonneur photographe, sur un promontoire avant le domaine qui s’enfuit de notre approche. Pas vu de berger, mais bien vu 3 pastous, qui assurément font très bien leurs travail.
Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Tussac (1560m) et ses cabanes privées »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours