Yzeron (Châteauvieux) - La Marmite du diable et le Dolmen de Châteauvieux, en boucle

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
460m
Durée :
demi-journée

Belle randonnée dans les vallonnements des monts du Lyonnais, au départ de la vieille chapelle de Châteauvieux. De nombreuses roches sont situées sur le parcours. Les plus remarquables sont la Marmite du diable (ou Roche Saint-Nizier) située sur la commune de Thurins et le Dolmen de Châteauvieux (ou Dolmen de la Roche des Fées) situé sur la commune de Saint-Laurent-de-Vaux. – Auteur :

Accès

Dans le village d’Yzeron, prendre au sud-est la D25 en direction de Thurins.

À la sortie d’Yzeron, prendre à gauche, sud-est, une petite route, direction Châteauvieux.

Dans le hameau, à un carrefour, croix, prendre à gauche et passer devant la chapelle, balise. Parking et point de vue à l’est de cette dernière.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2931 ET
  • Distance : 11km
  • Altitude de départ : 670m
  • Point Bas : 440m
  • Point Haut : 720m
  • Horaire : 3h30 env.
  • Sortie du 28/12/2016

Balisage

  • Trait jaune (au top) sur tout le parcours
  • Panneaux indicateurs à certaines intersections

Difficulté

  • Randonnée sur sentiers, chemins et petites routes de desserte de hameaux et fermes isolées
  • Sentier raide pour remonter sur la chapelle
  • On longe brièvement la déserte D666

De Châteauvieux à Piragoy

Du parking, revenir vers la chapelle, prendre la direction Châteauvieux et atteindre le carrefour avec la croix, balise.

Prendre en face, sud, une petite route direction Fontrobert.

Dépasser une propriété sur la gauche et prendre de suite, à gauche, sud-est, un sentier qui descend, balise, direction Grand Croix.

Au carrefour de Grand Croix, cote 657m, balise, prendre le second sentier à droite, sud-est, direction Plat de St Romain.

Passer sous le Crêt du Châtelet, non nommé sur IGN, alt.703m.

  • Le sommet du crêt est accessible mais ne présente que peu d’intérêt

Perdre une quarantaine de mètres de dénivelée.

Repérer à droite une sente avec un tas de pierres au pied d’un tronc.
Cette sente mène à la Marmite du Diable qui n’est pas visible du sentier.

Revenir sur le sentier et le continuer jusqu’à la jonction avec la D666. La longer à droite, est, sur 200m, carrefour cote 601m, croix.

Prendre la petite route de droite, est, direction Thurins. 300m plus loin, prendre un sentier descendant à gauche, sud-est.

Atteindre le carrefour de la Croisée des Chemins, balise.

Prendre à gauche, nord, direction Haute Bruyère.

Rejoindre une petite route et la descendre à droite, nord, jusqu’au carrefour à l’entrée du hameau, balise.

Prendre le Chemin de Piragoy à gauche, nord-est, direction Saint-Laurent-de-Vaux.

Longer l’arrière d’une ferme et, à mi-bâtiment, prendre à gauche, nord-ouest.

Rejoindre une petite route au Belvédère de Piragoy, alt. 532m.

  • Table de pique-nique, panorama, table d’orientation manquante le jour de la randonnée

De Piragoy à Châteauvieux

Traverser la petite route et prendre le sentier, nord-ouest, qui coupe une courbe.

Revenir sur la route, la longer sur 50m et prendre un sentier à droite, ouest, qui traverse le Bois de Bel-Air et descend vers le carrefour de Goutte Laïs, balise.

Continuer en face, nord-ouest, direction Saint-Laurent-de-Vaux et Pierre Folle.

Rejoindre une petite route à l’intersection de Pierre Folle, balise. La longer à gauche, ouest, direction Chapelle de Châteauvieux.

La petite route remonte jusqu’à un carrefour, balise.

Prendre en face, ouest, la Route de la Mitonnière, direction Chapelle de Châteauvieux.

Après la dernière habitation, un sentier prolonge la petite route.

Atteindre le carrefour du Bois du Faix, balise.

Prendre à gauche, sud, direction Chapelle de Châteauvieux.

Au sommet de la cote, alt. 592m, se situent sur la droite les Roches aux Fées et le Dolmen de Châteauvieux.

Poursuivre le sentier jusqu’à la chapelle toute proche.

Informations

Dernière modification : 19 juillet 2018
Yzeron - Le crêt de Py Froid (849m) en boucle

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 4 janvier 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 6 janvier 2017 à 09h50

    Joli ! C’est par-la qu’on va ramasser les châtaignes (presque) tous les ans !

  • par Le 8 janvier 2017 à 19h22

    Bonsoir Alain. Curieusement, tu mets des liens vers les sites "ulyne ...", concernant les mégalithes et la "science" druidique, alors que depuis deux mois je me penche vers l’étude des vestiges mégalithiques du Royaume-Uni, en commençant bien sûr par Stonehenge et le complexe d’Avebury ?

    Malheureusement, hormis l’aspect énumératif, il y a beaucoup d’à peu près et de n’importe quoi. Vu l’abondance des sites, on arrive toujours à aligner des lieux. Le scientifique observe, essaie de déduire des lois, et évidemment fait ensuite l’opération inverse, à savoir vérifier que lesdites lois correspondent bien aux observations et les expliquent parfaitement.
    Ici, on établit d’abord des règles, et ensuite on fait tout pour que cela corresponde à ce que l’on veut obtenir. Pour ce faire, n’hésitons pas à "arranger" les mesures" en faisant évoluer les traits tracés, tant dans l’origine que dans la longueur et la direction.
    Donner des valeurs au centimètre près d’une mesure d’une distance dont il est difficile d’en définir le début ét la fin, d’autre l’ont déjà fait pour les pyramides sur des pierres inégales usées par les vents de sable et la désagrégration de la matière, allant même jusqu’à utiliser le millimètre.
    Ici mieux que ça, on parle d’un "yard mégalithique", qui a fait long feu depuis longtemps, défini au 1/10 de millimètre près !. On parle de coudée, certes il s’agit d’une mesure pratique utilisée dans nombre de contrées, mais extrêmement variable puisque basée sur le corps humain (exemple : le pouce et le pied redéfinis à chaque changement de souverain en Angleterre).
    On arrive à trouver une relation entre Pi et le nombre d’or (un petit contrôle montre qu’ici cela n’est que fortuit). Mathématiquement cette relation existe effectivement, mais n’est pas vraiment accessible à tout le monde ( http://trucsmaths.free.fr/nombre_d_or.htm#pi)
    Même Euclide est malmené : on arrive à faire passer par deux points distincts DEUX droites distinctes.
    Dommage que les druides n’aient pas laisssé de traces écrites, comme le papyrus de Rhind par exemple.
    Les Anciens était-ils de bon géomètres ? Oui. Etaient-ils de bons astronomes ? Oui. Etaient-ils de bons constructeurs ? Oui. Ce sont des notions que l’on retrouve dans diverses parties du monde, de l’Inde à l’Europe occidentale ou de l’Egypte à l’Amérique du Sud.
    Il suffit pour s’en convaincre d’admirer les merveilles que sont les grandes cathédrales gothiques par exemple.

    A part ça continue avec tes topos souvent très riches en histoire ...

  • par Le 25 mars 2017 à 23h11

    Passé aujourd’hui, la table d’orientation de Piragoy est toujours manquante, je l’ai pourtant vue à la fin de l’été ....dommage

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !