Glaswaldsee (840m), Burgbach Wasserfall par Bad Rippoldsau ‒ Nordschwarzwald Sortie du 6 août 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Nombreux nuages qui ont pas mal masqué le soleil à la mi-journée. Mais comme nous étions en forêt au même moment, ce n’était pas trop frustrant. Et ce d’autant plus que le soleil a brillé de façon quasiment ininterrompue le restant de l’après-midi.

Globalement les températures étaient agréables et pas trop chaudes. Il faisait juste un peu frais en forêt, quand le soleil était caché, vers la mi-journée. Bref, c’était quasiment parfait !

Récit de la sortie

Remerciements à Alexandre

Jusqu’à ce début de mois d’août, nous n’étions allés randonner en Allemagne que 2 ou 3 fois alors que ça fait bientôt 19 ans que j’ai rejoint ma femme en Alsace !...

Et ce mois d’août, en l’espace de 3 semaines, du 6 au 26 août, j’y suis allé la bagatelle de 6 fois (4 fois seul, 1 fois avec ma femme et 1 fois avec les filles en plus) !
À noter que sur ces 6 fois, il y a 4 fois en l’espace d’une seule semaine, du 14 au 20 août, autour du Schloss Staufenberg et de Durbach. J’ai eu un véritable coup de cœur pour l’endroit. J’aurai d’ailleurs 2 topos à saisir mais je ne sais pas quand j’aurai le courage d’en publier un premier.

Et si j’ai pu faire toutes ces belles découvertes en Allemagne, c’est grâce à qui ? Grâce à Alexandre.

Merci à Alexandre pour ses nombreuses publications de randonnées en Allemagne, toujours précises et richement illustrées !
Merci aussi pour sa disponibilité quand on lui demande des précisions.
Et merci enfin pour les tuyaux avisés qu’il m’a donnés, après avoir commencé à cerner le genre de trucs que j’aimais plus particulièrement.

Certes, je n’emprunte pas fidèlement ses topos à 100%, même très loin de là.
D’une part parce que les parcours proposés par Alexandre sont souvent assez longs en kilomètres.
Et d’autre part parce que certaines parties proposées me séduisent moins que d’autres.
Mais grâce à ses photos toujours abondantes, on arrive bien à identifier les endroits susceptibles de bien nous plaire et ceux susceptibles de moins nous plaire.
J’espère d’ailleurs réussir à faire de même dans mes propres publications... sauf que je ne prends pas souvent le temps de publier des topos pour l’instant, préférant publier des sorties, ce qui me prend déjà beaucoup de temps ...

Variations par rapport au topo

Nous n’avons pas fait le parcours de 30km décrit par Alexandre dans le topo (cf. sur carte OpenTopoMap), loin de là.
D’après mon estimation, nous avons fait environ 11,5km, soit à peine plus du tiers (cf. sur carte OpenTopoMap ou sur carte Google Maps).
Mais c’est déjà proche de la limite que je m’autorise quand nous sommes tous les 4. Si on dépasse les 12-13km avec les filles, ça devient pénible sur la fin et ça gâche le plaisir de tout le monde ...

En fait, nous sommes partis du même parking qu’Alexandre. C’est déjà ça. ;o)
Et je nous ai fait faire deux boucles :

  • Une 1ère boucle à l’est du parking, en passant par le rocher du Kastelstein, en côtoyant la fin du parcours d’Alexandre.
  • Une 2ème boucle au nord-ouest du parking, en suivant le début du parcours d’Alexandre sur quelques centaines de mètres.

J’ai mis le cheminement ultra-détaillé que nous avons suivi sur ces 2 boucles à la fin du récit.
Je suis rentré dans les détails car comme c’est majoritairement en forêt, il y a de nombreuses intersections, donnant souvent lieu à des changements de chemin.
D’ailleurs, pendant la randonnée, nous avons hésité à beaucoup d’endroits car la réalité du terrain (chemins et intersections) est différente des cartes Google Maps et OpenTopoMap à plusieurs endroits.
Nous avons même dû faire demi-tour une fois en empruntant un chemin qui s’est terminé en cul-de-sac.
En tout cas, heureusement que nous avions imprimé les cartes Google Maps et OpenTopoMap du secteur. Grâce à l’expérience et la boussole, ça nous a permis de ne faire demi-tour qu’une seule fois.

La Rando en chiffres

  • Participants : 4 personnes (ma femme, nos 2 filles de 10 et 12 ans, et votre serviteur)
  • Distance : environ 11,5 km
  • Dénivelé : environ 430 m cumulés
  • Pente moyenne : environ 7,5%
  • Altitude au départ : 600m (parking situé au bord du ruisseau Absbach)
  • Altitude point bas : 565m (à la traversée du ruisseau Wolf, vers l’auberge Alte Tränke)
  • Altitude point haut : 830m (Dolly-Hütte)
  • Durée de ce jour : environ 7 heures (de 11h à 18h) avec le pique-nique et les différentes pauses (grignotages, crème solaire, séances de contemplation et photos à foison)

Autres détails sur notre sortie du dimanche 6 août 2017

Déjà en voiture, la première chose qui nous a frappé, c’est comme les maisons et les ponts étaient abondamment et joliment fleuris.
Et pourtant, en Alsace, c’est déjà pas mal le cas. Mais là je crois que c’était encore un cran au-dessus. C’était donc une belle entrée en matière.

Pour la 1ère boucle, nous avons suivi les indications pour aller au rocher du Kastelstein.
Ça ne nous a pas fait tout à fait passer par là où j’avais imaginé. Mais j’ai volontiers suivi les indications car ça faisait emprunter des chemins plus larges et moins directs, ce qui signifiait une montée en pente plus douce et avec moins de risques d’attraper des tiques.

Après le panneau "Firners Tobel - 710m", il a fallu emprunter un chemin qui monte un peu plus fort et que j’avais d’ailleurs prévu d’emprunter et qu’Alexandre a également emprunté en sens inverse pour redescendre du Kastelstein.
Pas de souci pour la pente. Par contre, ce chemin, bien que large (empruntable par des voitures) était enherbé sur toute la largeur.
L’herbe n’était pas très haute (apparemment tondue assez récemment) mais cela a suffi pour qu’on soit pris d’assaut par les tiques, comme on le craignait !
C’est d’abord notre aînée (12 ans) qui a réussi à repérer une nymphe sur sa chaussure.
Quel œil de lynx !
Puis c’est la cadette (10 ans) qui a repéré une tique adulte sur sa chaussette claire, qu’elle avait eu la bonne idée de mettre par-dessus son pantalon.
Heureusement, on n’en a plus vu après et on n’en a trouvé aucune à l’inspection rituelle du soir à la maison.
Mais après ces 2 tiques, nous avons redoublé de vigilance en faisant encore plus attention à enjamber ou piétiner la végétation (y compris les tiges d’herbes) plutôt que de passer à travers (puisque les tiques ne sautent pas mais se laissent tomber sur notre passage).
Quelles saletés ces tiques !

Nous avons pique-niqué au rocher du Kastelstein où il y avait 2 bancs et où nous sommes restés seuls pendant toute la durée du pique-nique.

Nous avons ensuite entrepris la redescente pour aller rejoindre le fond de la vallée du Wolftal.
En étudiant les cartes Google Maps et OpenTopoMap, j’avais bien anticipé que ça risquerait de ne pas être simple mais je me disais qu’on verrait bien une fois sur place.
Finalement, ça s’est avéré plus difficile que prévu de rejoindre le fond de la vallée mais nous avons fini par y arriver après une petite séquence "jeu de piste".
Merci à la boussole et aux cartes imprimées. Et aussi au sens de l’orientation que je commence à avoir à force d’enchaîner les sorties.
Nous avons rejoint le fond de la vallée au niveau de l’auberge Alte Tränke alors que je pensais la rejoindre plus au sud mais peu importe. À noter que la terrasse de l’auberge était bien remplie. Mais le temps invitait effectivement à s’y installer.

Pour rejoindre la Wald Kultur-Haus depuis l’auberge, nous avons emprunté un chemin qui longe le ruisseau Wolf et la route L96. Il s’agissait du Wolftalweg.
J’ai été très agréablement surpris par ce chemin car il était à bonne distance de la route et était très bien aménagé (bancs, panneaux explicatifs, etc ...).

Nous avons marqué une petite halte à la Wald Kultur-Haus pour regarder les choses intéressantes qui y étaient exposées à l’intérieur et à l’extérieur (sur les abeilles).

Puis nous avons retrouvé le parking mais au grand désarroi des filles, ce n’était pas pour rentrer mais pour entamer une 2ème petite boucle ... ;o)

Pendant cette 2ème boucle, sur une portion hors forêt ma femme aperçoit soudain un écureuil.
L’écureuil monte précipitamment sur l’arbre le plus proche.
Le problème pour lui (mais la chance pour nous), c’est que cet arbre est isolé et n’est pas très haut ...
Nous avons donc pu l’observer et j’ai pu le prendre en photos pendant plusieurs minutes.
Nous nous sommes d’ailleurs remis en route alors qu’on le voyait encore puisqu’il était comme piégé sur cet arbre ...
J’espère que le stress qu’on lui aura fait ressentir pendant ces longues minutes n’aura eu aucune conséquence sur lui ... ;oS

Un peu plus loin en forêt, nous avons surpris un 2ème écureuil mais celui-ci est monté très haut sur un grand épicéa, entouré par d’autres épicéas.
Je l’ai un peu pris en photo mais je n’ai pas insisté car il était plus loin et c’était plus sombre donc les photos rendaient forcément moins bien.

La 2ème boucle s’est terminée au milieu d’un nombre incroyable de maisons d’hôtes (Gästehaus), toutes situées dans un très bel écrin de verdure, le long d’un joli ruisseau.

Itinéraire détaillé de notre 1ère boucle (via le Kastelstein et Alte Tränke)

  • Depuis le Parking (Panneau "Parkplatz Holzwälder Höhe - 600m"), on a emprunté la Holzwaldstrasse vers l’est.
  • Puis on a rejoint la Fürstenbergstrasse (L96) qu’on a également empruntée vers l’est.
  • Au niveau de la pancarte "An der Förstereck", on a tourné à gauche à 90° dans une petite rue, vers le nord (balisage losange jaune).
  • Au niveau du panneau "Am Förstereck - 631m" (juste après une maison en grès rose), on a quitté la route goudronnée dans un virage en épingle, en continuant tout droit, vers le nord (balisage losange jaune - Kastelstein indiqué à 2,5km).
  • Au niveau du panneau "Im Rimbach - 670m", on a tourné à droite en épingle vers le sud (balisage losange jaune - Kastelstein indiqué à 2,0km).
  • Au niveau du panneau "Hochbehälter Holzwald - 710m", on a pris à droite vers l’est, en quittant le Rimbachweg pour le Sommerbergstrasse (balisage losange jaune - Kastelstein indiqué à 1,5km).
  • Au niveau du panneau "Firners Tobel - 710m", on a pris à gauche à 120°, en quittant le Sommerbergstrasse pour un chemin qui montait assez nettement (balisage losange jaune - Kastelstein indiqué à 1,2km et Dollyhütte à 0,8km).
  • Puis on est arrivé à la Dolly Hütte (830m) en traversant 2 chemins, le dernier en date quelques dizaines de mètres avant. Quelques dizaines de mètres plus loin, on a pris à droite vers le sud-est (balisage jaune - Kastelstein indiqué à 0,4km).
  • Au niveau d’une intersection 100m plus loin ( probablement Beim Kastelstein ?), on a continué tout droit (balisage losange bleu avec trait blanc mais en pratique on a trouvé des losanges bleus sans trait blanc - Kastelstein indiqué à 0,2km).
  • Puis nous sommes arrivés au Kastelstein (825m). Pour repartir, on a pris à droite entre le 2ème banc et le rocher, vers le nord-ouest (balisage losange bleu avec trait blanc).
  • On a débouché 60m plus loin sur un chemin plus important qu’on a pris à gauche en épingle, vers le sud (balisage losange bleu).
  • Environ 1km plus loin on a traversé le Kreuzkopweg en continuant tout droit, vers le sud-ouest (balisage losange bleu).
  • Au niveau du panneau "Grafenbühl - 680m", on a traversé un large chemin balisé losange jaune en continuant sur un petit sentier vers le sud-est au (balisage losange bleu - direction notamment Kurzentrum, indiqué à 1,2km et Grafenbach à 0,2km).
  • Au niveau du panneau "Grafenbach - 645m", là où le sentier débouche sur un large chemin, on a tourné à droite en épingle, vers le nord-est (balisage losange bleu - Kurzentrum indiqué à 1,0km et Holzwald à 3,0km).
  • Environ 250m plus loin dans un virage à droite, on a laissé le chemin qui commençait à remonter sur la droite. Au lieu de ça, on a pris un chemin sur la gauche dans le virage, qui continuait à descendre, comme l’indiquait une balise fléchée avec un losange bleu.
  • Au niveau du panneau "Scheffelweg", on a ignoré le chemin partant à gauche et continué tout droit (balisage losange bleu - Kurzentrum indiqué à 0,6km et Holzwald à 2,5km).
  • Environ 70m plus loin une balise fléchée avec un losange bleu nous disait de quitter le chemin pour un sentier plus étroit sur la gauche. Nous l’avons emprunté et nous nous sommes retrouvés dans une impasse. Nous sommes donc revenus sur nos pas pour continuer tout droit.
  • Nous sommes restés sur ce chemin 7 min. Puis à une intersection en Y, nous avons délaissé le chemin qui partait à droite en montant, au profit du chemin qui partait à gauche en descendant.
  • Et 4 min plus tard, nous sommes enfin sortis de forêt en rejoignant une route goudronnée au niveau où elle rejoint un petit pont de bois sur le Wolf, à peu près à la hauteur de l’auberge Alte Tränke (de l’autre côté de la route L96).
  • On a rejoint l’auberge Alte Tränke en traversant le pont de bois et la L96 et on a ensuite emprunté le Wolftalweg vers le nord-est, qui longe le ruisseau Wolf et la L96.
  • Au niveau du panneau "Wolftalweg", on a continué tout droit vers une maison avec une roue à aube, en ignorant le chemin qui partait à gauche en forêt (balisage losange jaune - Holzwald indiqué à 1,2km).
  • Sur la façade de la maison avec la roue à aube, il était écrit sur une pancarte : "zum Wald-Kultur-Haus 1,1 km -> ca. 15 Min."
  • Au niveau de la Wald Kultur-Haus et des panneaux "Wolftalweg" et "Holzwald Lagerplatz - 596m", on a continué sans suivre de direction particulière mais en reprenant la Holzwaldstrasse, mais cette fois vers l’ouest, jusqu’au Parking.

Itinéraire détaillé de notre 2ème boucle (au nord-ouest du parking)

  • Pour cette 2ème boucle, on est parti vers le nord-ouest (losange bleu avec trait blanc - direction "Am Wolfenberg" à 1,4km, "Hildahütte (Westweg)" à 3,0km et Alexanderschanze à 7,5km ...) sur les pas du début du topo d’Alexandre ...
  • Une centaine de mètres plus loin, on a pris un chemin à gauche en épingle en suivant une indication "Hildahütte 3,0km" (tiens pourquoi pas 2,9km ?...) assortie d’un losange bleu avec un trait blanc.
  • Le chemin s’est élevé en faisant plusieurs lacets successifs.
  • 1er virage en épingle, vers la droite, offrant une très belle vue dégagée hors forêt.
  • 2ème virage en épingle, vers la gauche, en forêt.
  • 3ème virage en épingle, vers la droite, en forêt, au niveau d’un banc avec belle vue.
  • Au niveau du banc dans ce 3ème virage, on a ignoré un chemin qui partait à gauche, direction ouest-sud-ouest. On est resté sur le chemin qui tournait vers la droite, direction nord-est, avant d’obliquer à gauche quelques mètres plus loin, direction nord-ouest.
  • Un peu plus loin, un balisage losange bleu nous a conforté dans notre choix.
  • Un peu plus loin, en sortant de forêt, un balisage losange bleu avec trait blanc nous a invité à prendre à gauche en épingle et à rester en forêt, juste sous une route (dans un virage).
  • Au bout d’une cinquantaine de mètres, le chemin s’est arrêté au niveau d’un lieu de stockage de bois, en lisière de forêt. On a alors rejoint la route qui était à quelques mètres sur notre droite.
  • Sur cette portion de route à découvert, on a trouvé un banc sur la gauche, adossé à un arbre avec un losange bleu.
  • Puis on a rejoint une pancarte "Am Wolfenberg 3 + 5", au niveau d’une intersection en patte d’oie. Contrairement au topo d’Alexandre, nous n’avons pas pris le chemin en face au milieu, plein ouest. Nous avons pris à droite (nord-ouest), en restant sur une route goudronnée.
  • La route évoluait en forêt et en descente. Un passage en lisière de forêt nous a ménagé une belle vue à droite sur la suite du parcours.
  • La route a tourné progressivement sur la droite jusqu’à sortir de forêt et rejoindre une route au niveau d’une maison. On a continué en prenant à gauche, vers le nord.
  • C’est un peu plus loin que nous avons eu la chance de pouvoir observer longuement un écureuil sur un petit arbre isolé.
  • La route s’est progressivement incurvé vers la gauche, vers le nord-ouest et nous a fait de nouveau passer en forêt, où nous avons ou voir un second écureuil, mais de façon beaucoup plus furtive, parmi les grands épicéas.
  • La route a rejoint une autre route, juste après un pont en bois au-dessus d’un cours d’eau. Nous avons pris à droite (à gauche c’était privé) et n’avons plus changé de route jusqu’au retour au parking.
  • Sur la portion finale nous sommes passés à côté de nombreuses maisons d’hôtes (Gästehaus), dans un décor très mignon.
Dernière modification : 23 octobre 2017