Glaswaldsee (840m), Burgbach Wasserfall par Bad Rippoldsau ‒ Nordschwarzwald

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
928m
Durée :
1 jour

Grande boucle autour du Wolftal pour découvrir le Glaswaldsee, le plus méridional des 9 lacs glaciaires du Nordschwarzwald. À voir également sur ce parcours : l'une des plus hautes cascades du Baden-Württemberg, le site rocheux de Burgbachfelsen, une multitude d'anciennes bornes sur les sentiers du Mittelweg et du Grenzweg (dont certaines datent au XVIIème siècle), ou encore le rocher remarquable de Kastelstein. – Auteur :

Accès

  • De Kniebis sur la Straßburger Straße (B28), prendre la route L96 en direction de Bad Rippoldsau. Dans le premier hameau traversé (Holzwald), tourner à droite sur la Holzwaldstraße au niveau de la "Wald-Kultur-Haus". Continuer cette rue jusqu’à un petit parking situé au bord du ruisseau Absbach (600m).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : Kompass 878 Freudenstadt - Baiersbronn 1:25000
  • Tracé OSM : Glaswaldsee - Burgbach Wasserfall
  • Altitude de départ : 600m
  • Altitude du point bas : 495m
  • Altitude du lac : 840m
  • Altitude du point haut : 966m
  • Dénivelé cumulé : 928m
  • Distance : 30,3km
  • Difficulté : aucune, à part la distance

Balisage

  • Présent sur la quasi totalité du parcours, avec des panneaux directionnels et altitudinaux aux principales bifurcations. Les panneaux sont nominatifs et correspondent aux toponymes mentionnés ci-dessous.
  • Losange bleu avec une barre blanche verticale : de Holzwald à Hilda Hütte.
  • Losange rouge (Westweg) : de Hilda Hütte à See Ebene.
  • Losange bleu : de See Ebene à Grüne Sitzbank (via le Glaswaldsee).
  • Losange jaune : de Grüne Sitzbank à Bildstöckle Felsen.
  • Losange bleu avec une barre blanche verticale : de Bildstöckle Felsen à Burgbachhöhe (via Burgbachwasserfall et Burgbachfelsen).
  • Losange rouge avec une barre blanche verticale (Mittelweg) : de Burgbachhöhe à Zwieselberg.
  • Losange bleu : de Zwieselberg à Buchwaldhöhe.
  • Losange bleu avec une barre blanche verticale : de Buchwaldhöhe à Kastelstein.
  • Losange jaune : de Kastelstein à Holzwald.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Glaswaldsee

Du panneau situé près du parking (Parkplatz Holzwälder Höhe, 600m), suivre la direction "Hildahütte" en passant à droite de l’auberge Holzwälder Höhe. Au bout de 130 mètres sur une piste asphaltée, un sentier démarre à gauche et s’élève en forêt.

Après un court passage à découvert sur une petite route, continuer tout droit (plein ouest) au niveau d’un second panneau (Am Wolfenberg, 760m), en conservant la direction "Hildahütte".

Dans une forêt de plus en plus aérée, la vue se dégage pendant la montée. Lorsque le sentier bien balisé croise un chemin à 2 reprises, il reprend toujours en face. Environ 330 mètres après le second croisement, le sentier se termine à la Hildahütte et effectue la jonction avec le Westweg.

Du panneau (Hildahütte, 915m), suivre la direction "Glaswaldsee" et parcourir plein sud une longue portion du Westweg. Le terrain est quasi plat puisque l’on évolue ici sur un vaste plateau.

Au niveau d’une intersection avec panneau (Schnepfenmoos, 935m), le Westweg continue en face et s’oriente progressivement vers l’ouest.

Puis, en arrivant à un carrefour où l’on trouve une cabane et un panneau (Lettstädter Höhe Stein 77, 964m), virer plein sud afin de rester sur le Westweg.

Il traverse une zone en grande partie déboisée (Lothar est passé par là !), avant d’atteindre la bordure nord-ouest du cirque glaciaire.

Repérer un panneau (Seeblick, 937m), à partir duquel le Westweg part sur la droite et contourne le lac dans le sens antihoraire.

Environ 30 mètres après le panneau, ne pas rater le point de vue sur le lac, qu’une trouée dans les sapins rend possible. Du sentier, il faut descendre de quelques mètres (il y a une table pour pique-nique).

Au carrefour suivant (See Ebene, 942m), laisser le Westweg et prendre à gauche (est) le sentier descendant pour rejoindre la rive sud du Glaswaldsee (840m).

Afin d’apprécier au mieux ce lac d’origine glaciaire (Karsee) que les petits glaciers du Würm ont libéré il y a près de 15000 ans, un sentier permet d’en faire le tour complet.

Si vous trouvez un poil de mammouth, prévenez sans tarder le Schwarzwaldverein !

À savoir que ce lac est aussi surnommé "l’un des yeux bleus" (klaren blauen Augen) du Nordschwarzwald.

Burgbach (Wasserfall, Felsen)

La visite du lac terminée, rejoindre un panneau (Glaswaldsee, 840m) sur la rive est, près de la petite cabane au bord de l’eau. En direction de "Grüne Sitzbank", emprunter le sentier qui file vers le nord.

Après un virage à droite, le sentier s’oriente vers l’est et croise un chemin au niveau d’un panneau (Bruderhalde, 875m). Plein est, prendre le sentier qui s’élève sur la gauche du chemin.

Offrant des vues bien dégagées par endroits, ce sentier effectue la jonction avec un chemin qui mène rapidement à un carrefour (Grüne Sitzbank, 908m) où se trouvent effectivement un banc vert et une cabane.

Toujours vers l’est, suivre désormais la direction "Vor Burgbach" et traverser un plateau sur un très large sentier. Au bord de ce sentier, on trouve une stèle sur le lieu du crash de 7 soldats britanniques avec leur avion le 29 juillet 1944.

Environ 280 mètres après un panneau (Mittelkopf, 875m), surveiller le départ d’un petit sentier sur la gauche. Ce dernier permet d’accéder à la Annahütte et son point de vue sur le Wolftal.

Revenir ensuite sur le sentier et continuer sud-sud-est jusqu’à un grand carrefour. Prendre l’unique chemin partant vers l’est et au bout de 100 mètres, s’engager à gauche sur le sentier discrètement signalé par une balise.

Rester sur ce sentier descendant jusqu’au panneau d’une intersection (Badwaldhütte, 720m). Emprunter alors le chemin (Bärleichweg) en direction de "Oberes Althaus", passant sous une cabane (Badwaldhütte).

Puis lors d’un embranchement dans une grande courbe à gauche, virer sur le chemin à gauche (Bergleweg) qui se dirige vers "Klösterle".

Après environ 1 kilomètre en descente sur ce chemin, serrer 2 fois à gauche afin d’atteindre un panneau (Schießhüttele, 590m).

Au sud et sur le sentier du Panoramaweg, suivre à nouveau la direction "Vor Bugbach".

Puis, à la vue d’un écriteau mentionnant "Wald-Sepp-Pfad", emprunter le petit sentier qui descend sur la gauche et permet de rejoindre le fond de la vallée (Wolftal) au niveau d’un pont.

Toujours au sud, longer la rive droite du ruisseau (Wolfach) via le Wolftalweg, jusqu’à arriver au hameau Burgbach.

Du panneau (Vor Burgbach, 495m), suivre la direction "Burgbachwasserfall". Pour cela, franchir la route L96 et continuer en face sur la petite rue asphaltée.

Immédiatement après l’unique maison située sur le côté droit de cette rue, virer à droite afin de récupérer un chemin plus en amont. Parcourir au sud-est ce chemin pour trouver le site d’une belle cascade haute de 15 mètres environ.

Après la cascade, un joli sentier permet de prolonger jusqu’au site rocheux de Burgbachfelsen, équipé d’une cabane perchée. Du fait de l’altitude très modeste, la vue est assez limitée mais l’endroit reste fort sympathique.

Retour à Holzwald via le Grenzweg et Kastelstein

Vers l’est, quitter le site de Burgbachfelsen. Le sentier débouche sur un panneau (Bildstöckle Felsen, 645m) au milieu de prairies. Virer à droite (sud) pour suivre la direction "Zwieselberg".

Après avoir dépassé les dernières maisons du hameau Burgbach, conserver la même direction en arrivant à un carrefour (Schochs Platz, 650m).

Un sentier ascendant, orienté nord-est puis nord, permet de faire la liaison avec le Mittelweg. Attention (!), le sentier croise 2 chemins pendant la montée et reprend toujours en face.

On atteint le sentier du Mittelweg au niveau d’un panneau (Burgbachhöhe, 847m). Au nord, parcourir sans interruption le Mittelweg sur près de 2,5 kilomètres.

Sentier quasi plat puisqu’il traverse sur un plateau, il évolue dans une très belle forêt. Aussi, il est ponctué de bornes numérotées à intervalles réguliers.

Lorsque le sentier fait la jonction avec un chemin, continuer sur ce dernier jusqu’à l’entrée du hameau Zwieselberg, où l’on trouve un panneau (Rodelbahn, 838m).

Laisser ici le Mittelweg et prendre un petit sentier qui contourne le hameau par la gauche, plus ou moins en lisière de forêt. Ce sentier n’est pas indiqué et il franchit la route L404.

Une fois le nord du hameau atteint, on trouve le départ du Grenzweg (losange bleu). Ce sentier filant au nord-nord-est suit l’ancienne limite territoriale entre le Pays de Bade et le Duché de Wurtemberg.

On peut y voir des bornes très bien conservées qui remontent à l’époque de Eberhard VII et Maximilian Franz Graf von Fürstenberg (XVIIème siècle). Plus tard (XIXème), ces mêmes bornes furent réutilisées pour marquer de nouvelles limites communales.

Après environ 1,8 kilomètre, on arrive à une intersection avec panneau (Zwieselberger Eck, 872m). Suivre désormais la direction "Kastelstein". Idem au panneau suivant (Buchwaldhöhe, 885m), à partir duquel on quitte le Grenzweg en virant ouest-sud-ouest.

Arrivé sur un chemin (Bei der Hahnenhütte, 850m), l’emprunter vers l’ouest, toujours en direction de "Kastelstein". Attention (!), un sentier coupe une grande courbe du chemin, il faut être attentif au balisage (losange bleu avec une barre blanche verticale).

L’accès au rocher est signalé par un panneau (Beim Kastelstien, 825m). Il quitte le chemin par la gauche (plein sud) et mène sur 300 mètres au rocher gréseux du Kastelstein.

Sa forme surprenante est le résultat de l’action de la pluie, du gel et du vent sur une roche relativement friable, tout simplement. Ici la nature se fait artiste, avec l’érosion comme seul mode d’expression.

En quittant le rocher, serrer à gauche pour prendre le chemin parallèle à l’accès pris à l’aller. Ce chemin, orienté au nord, se dirige vers la Dollyhütte.

Au croisement situé juste avant la cabane, repérer un losange jaune et bifurquer au sud-ouest. Un sentier descendant croise 2 chemins avant d’atteindre les premières maisons en lisière de forêt.

Continuer la descente à travers les prairies jusqu’à rejoindre la route L96. Sur la droite, longer cette route L96 sur 200 mètres environ, puis prendre à gauche la Holzwaldstraße pour revenir au parking qui se trouve à 400 mètres de l’intersection.

Découvrir les autres lacs d’origine glaciaire dans le massif du Nordschwarzwald

Randonnée effectuée le 19 avril 2016.

Dernière modification : 21 juin 2018

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 4 janvier 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 5 janvier 2017 à 19h24

    Merci pour ce topo. Certaines parties m’inspirent beaucoup ;o)
    En fait, j’aime beaucoup tes photos et la topologie autour des Hameaux de Holzwald (au départ et à l’arrivée) et de Burgbach (au milieu de ton circuit, près de la superbe cascade).
    C’est bien vallonné et dès qu’on a quelques prairies et vues dégagées, ça devient très sympa.
    En particulier, en dehors des très belles photos de la cascade, j’aime beaucoup les photos suivantes :
    - #1, #2, #3 au départ vers Holzwald
    - #64, #66, #69, #70, #83 vers Burgbach
    - #110 au retour vers Holzwald
    C’est à un peu plus d’1 heure de Strasbourg. Je sens que je vais essayer d’aller y faire un tour prochainement, probablement dès le printemps 2017 si la météo veux bien nous octroyer quelques WE bien ensoleillés (plus qu’en 2016 j’espère ...), ou sinon un peu plus tard.

  • par Le 7 janvier 2017 à 11h40

    Merci pour l’intérêt que tu portes aux topos de la Forêt Noire !

  • par Le 10 janvier 2017 à 00h05

    Bonjour Alexandre.

    Le Seebenweiher et le Glaswaldsee, c’est bien le même ?

    Le Grenzweg, c’est le chemin de la frontière. J’ai intégré dans mes archives relatives aux bornes en tous genres tes deux photos #101 et #102, si tu n’y vois pas d’inconvénient.

    #101 M F G Z F
    (M)aximilian, (F)ranz, (G)raf(enstand) = prince, (z)u (F)ürstemberg, landgraf (= comte) zu Stühlingen

    Le blason gravé au-dessous :
    " D’or, à la bordure nébulée d’argent sur azur, le champ chargé. d’une aigle éployée de gueules, becquée et membrée d’azur, qui est de Fürstenberg)"
    En clair : jaune, à la bordure nébulée (en forme de nuées ; en bordure d’une pièce principale, le nébulé est formé alternativement par une suite de saillies rondes et de concavités) de blanc sur fond bleu, l’intérieur du blason chargée d’une aigle éployée (féminin en héraldique, on dirait aujourd’hui aux ailes déployées) rouge, le bec et les pattes bleus).
    Bien sûr les couleurs ici ...

    #102 E H Z W
    (E)berhard III, (H)erzog (= duc) VII (z)u (W)ürttemberg,

    Le blason gravé au-dessous :
    "écartelé, au 1 d’or, à trois demi ramures de cerf de sable (qui est du Wurtemberg) au 2 fuselé en bande d’or et de sable (qui est d’Urach), au 3 d’azur au drapeau d’or chargé d’un aigle de sable membré, becqué de gueules et à la hampe de gueules (qui est de la Dignité de Porte-Bannière de l’Empire) et au 4 de gueules aux deux bars adossés d’or (qui est de Montbéliard)"
    En clair : partagé en quatre carrés, au 1 (en haut à gauche) jaune, à trois demi-ramures bois de cerf noires (armoiries du Wurtemberg), au 2 (en haut à droite) alternance en diagonale de bandes formées de losanges jaunes et noirs accolés alternativement - ici les bandes sont verticales, plus faciles à graver), au 3 (en bas à gauche) bleu avec un drapeau jaune chargé d’une aigle noire (ici seule l’aigle est représentée), le bec et les pattes rouges, la hampe du drapeau rouge, au 4 rouge avec deux bars jaunes dos à dos (armoiries de Montbéliard - oui, on a mis des poissons et non des saucisses ! ).

  • par Le 11 janvier 2017 à 19h55

    Bonjour hereme et merci.

    Seebenweiher et Gaswaldsee correspondent effectivement au même lac. Il est possible que Seebenweiher soit le nom sous lequel ce lac était connu avant qu’il ne prenne son nom actuel, vers le milieu du XIXème siècle.

    Toutes mes photos sont en accès libre, tu peux donc te servir sans même m’en avertir !

  • par Le 5 août 2017 à 13h52

    Bonjour Alexandre.
    Je projette d’aller faire un petit circuit en famille demain, autour du hameau de Holzwald. Mais nous ferons beaucoup moins de 30 km. Plutôt de l’ordre de 10 km. ;o)
    Je pense me garer au même point de départ que toi, puis aller au rocher gréseux du Kastelstein, puis descendre plein sud vers Bad Rippoldsau, ensuite revenir sur Holzwald en longeant la L96 et enfin tournicoter un peu vers le nord-ouest de Holzwald.

    Je ne vais donc reprendre que peu de choses de ton topo. Malgré tout, je l’ai potassé de fond en comble et je crois avoir détecté 1 ou 2 erreurs d’étourderie dans la dernière phrase de l’itinéraire. Je cite :
    "Continuer la descente à travers les prairies jusqu’à rejoindre la route L76. Prendre alors à droite, la Holzwaldstraße menant au parking se trouve à 200 mètres."
    Sauf erreur, il faut d’abord longer un peu la L96 sur 200m (pas précisé explicitement), puis prendre à gauche la Holzwaldstraße (et non à droite ?).
    Et sauf erreur, il faudrait ajouter le mot qui pour faire parking qui se trouve.

    Merci pour ton topo bien détaillé et bien illustré ! ;o)
    Je te tiens au courant de notre exploration dans ce secteur si nous y allons effectivement. ;o)

  • par Le 5 août 2017 à 21h40

    Bonjour ViveLaMontagne et merci pour tes remarques.

    Concernant la dernière phrase :

    • Le cheminement est correct (dans ma tête !) mais je reconnais volontiers que la formulation est ambigüe et manque de précision, je rectifie donc.
    • Genau, il manque le pronom relatif "qui".

    Si tu effectues seulement une partie du parcours, tu peux très bien publier une sortie avec des photos.

    Bonne rando dans le Wolftal !

  • par Le 7 août 2017 à 01h32

    Bonjour Alexandre.
    Voilà. Nous sommes allés faire notre petit circuit dimanche comme prévu.
    Cette vallée du Wolftal est charmante et très bien aménagée pour les randonneurs. Les maisons et les ponts sont particulièrement fleuris.

    Nous avons commencé à monter vers le Kastelstein par la forêt. Les chemins en forêt sont souvent très larges, bien tracés, avec des indications bien fournies quasiment à chaque carrefour. Par contre, dès que nous avons commencé à monter sur un chemin enherbé, bien qu’ils avaient tondu récemment, on a été pris d’assaut par les tiques, comme on le craignait. C’est d’abord notre aînée (12 ans) qui a réussi à repérer une nymphe sur sa chaussure. Quel œil de lynx ! Puis c’est la cadette (10 ans) qui a repéré une tique adulte sur sa chaussette claire, qu’elle avait eu la bonne idée de mettre par dessus son pantalon. Heureusement, on n’en a plus vu après et on n’en a trouvé aucune à l’inspection rituelle du soir à la maison. Mais après ces 2 tiques, nous avons redoublé de vigilance en faisant encore plus attention à enjamber ou piétiner la végétation (y compris les tiges d’herbes) plutôt que de passer à travers (puisque les tiques ne sautent pas mais se laissent tomber sur notre passage).

    Pour revenir au cadre de la rando, je trouve que le Kastelstein est impressionnant, autant que la Porte de Pierre (que tu as déjà croisée sur ton chemin vers le Rocher de Mutzig).

    Le fond de la vallée (le long de la L96) est bien adapté pour les randonneurs. Il y a toujours un chemin qui longe la route et de nombreux bancs.

    Sur la fin de notre exploration, au nord-ouest du parking, nous avons eu la chance de voir 2 écureuils, dont 1 que nous avons pu bien admirer car il n’y avait qu’un arbre de taille modérée à l’endroit où nous l’avons surpris. Il était donc en quelque sorte "pris au piège" sur ce seul arbre.

    Au final, nous avons passé une bonne journée, mais pour rendre la journée inoubliable, il aurait fallu en plus un sommet photogénique qui se démarque un peu.
    Ma prochaine sortie en Forêt Noire (seul ou à 4) pourrait avoir lieu autour de Baden-Baden, avec les falaises du Battert que tu affectionnes tant et la vue sur les 2 beaux sommets du Fremersberg et du Merkur.

    PS : Si tu veux encore retoucher un peu la fin de la description de ton itinéraire, le parking se situe plutôt 400m que 200m après l’intersection entre la L96 et la Holzwaldstraße. Mais c’est vraiment un détail. ;o)

  • par Le 7 août 2017 à 23h50

    Bonjour ViveLaMontagne.

    Merci pour le compte-rendu de votre journée dans le Wolftal.

    • Comme je m’aventure souvent à l’écart des chemins et sentiers, je porte systématiquement un pantalon et un collant dessous (avec les chaussettes par-dessus le collant), pour éviter les tiques. Ainsi, après de très nombreuses randonnées en Forêt Noire, je n’ai à déplorer qu’une seule tique.
    • Croiser des écureuils en Forêt Noire est très fréquent mais ils ne se laissent pas photographier facilement, jouant à cache-cache sur les troncs des épicéas.
    • Le Battert, c’est fin joli. Voilà une randonnée qui ne te laisserait certainement pas indifférent. Je pourrais y passer des journées entières. D’ailleurs, je n’en ai pas terminé avec cette montagne !
    • 400 mètres, c’est effectivement la distance qui sépare le parking de l’intersection. Alles in Ordnung !
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !