Le Mettelhorn (3406m) Sortie du 5 septembre 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Ciel bleu sans nuages au début puis quelques nuages épars et sur les sommets lointains par la suite. Température élevée (30 °C à Zermatt dans l’après-midi !)

Récit de la sortie

Renseignement pratique :

Il est utile de compléter la carte topo 1348 « Zermatt » avec la carte topo 1328 « Randa » pour avoir le trajet complet de la randonnée.

La sortie :

C’est parti pour la première sortie d’une série de quatre ascensions ! Le départ s’effectue relativement tôt à 7h40 depuis le centre de Zermatt. Le soleil est présent, il fait encore relativement frais mais ça va chauffer de plus en plus au fur et à mesure. Le sentier est évident et il suffit de suivre les panneaux du moins jusqu’à l’hôtel du Trift. Pour atteindre le restaurant L’Edelweiss une petite déviation a dû être empruntée, mais encore une fois très bien renseignée. La vue sur le Cervin et sur le Breithorn est parfaite, ainsi que sur la chaîne du Mischabel.

Le grand intérêt d’un horaire aussi matinal : il n’y a quasiment personne sur le chemin ! En fait en tout et pour tout j’ai dû croiser six à sept personnes, principalement au sommet. Cela renforce le caractère sauvage de la randonnée qui se dévoile après l’hôtel Trift quand il faut rentrer dans le vallon.

À l’arrivée au col on atteint le glacier du Hohlicht, qui borde le Plattorn sur la droite. J’ai utilisé les crampons par sécurité à l’aller, mais le glacier était parfaitement enneigé et praticable sans crampons, je ne les ai donc pas utilisés au retour et sans aucun souci. La montée finale est très raide, et c’est avec soulagement que le sommet est atteint à 12h10 après 1800m de dénivelé, ce qui constitue mon record ! En comptant une bonne demi-heure de pause photo, il m’aura donc fallu quatre heures effectives pour atteindre le sommet. De là-haut, la vue est réellement fabuleuse, aussi bien sur le Breithorn, Castor, Pollux et la chaîne du Mont Rose, que sur le Weisshorn au nord-ouest ou la chaîne du Mischabel au nord-est. Nous sommes une demi-douzaine de personnes, souriant et heureux d’être là.

Le retour se fait tranquillement, avec du vent qui s’est levé entre le col et l’hôtel Trift. Il faut faire très attention dans le sentier, très caillouteux, qui amène à Trift depuis le col, d’ailleurs j’ai croisé les responsables de l’entretien des sentiers de randonnée qui passaient leur temps à nettoyer ce sentier du trop plein de cailloux.

La randonnée se termine à 14h20 à Zermatt, c’est le choc du retour à la civilisation après la solitude et le calme des sommets...

Étant sportif et entraîné tout particulièrement pour cette semaine d’ascension, je pense que le temps d’ascension de 2h30 à 3h mentionné dans le topo pour les sportifs est exagéré, notamment parce que marcher sur le glacier fait perdre du temps, la vitesse de marche n’étant certainement pas la même que sur sentier en terre. J’indiquerais plutôt un temps d’ascension de 3h à 4h pour un sportif.

Panoramique

  • Lien ICI. Cliquez sur l’image qui s’affiche dans votre navigateur et utilisez la barre de défilement horizontale. Panorama vu depuis l’hôtel Trift, sur le glacier du Rothorn et les sommets environnants.
Dernière modification : 15 septembre 2013