Mont Guillaume (2542m) et Pointe 2623, belvédères d’Embrun et du lac de Serre-Ponçon Sortie du 17 octobre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Découverte trop rapide de ce sommet de l'Embrunais. Deux belles chapelles en cours de route, ce qui agrémente cette belle balade. Mais les vues lointaines, depuis ce beau belvédère, sont restées malheureusement masquées par les brumes.

Conditions météo

Temps correct mais très brumeux après une nuit partiellement pluvieuse. Les brumes se dissipent au fur et à mesure de la journée.

Récit de la sortie

Après une nuit partiellement pluvieuse nous hésitons sur l’objectif de la balade. Nous logeons à St André d’Embrun. Finalement nous optons pour le Mont Guillaume qui nous est inconnu.

Au Parking de la Forêt il n’y a que trois voitures. Le temps est très brumeux et, chose rare pour l’Embrunais, le terrain est très humide.

Nous entamons la montée dans la belle forêt de mélèzes par une des nombreuses possibilités d’accès à la chapelle des Seyères. Plus nous montons et plus les brumes se font cotonneuses.

Malgré tout le ciel bleu se fait entrapercevoir de temps en temps.

Le chemin que nous pensons prendre pour atteindre la chapelle est momentanément interdit pour raison d’exploitation forestière. Nous nous y engageons quand même car nous n’entendons aucun bruit d’engins forestiers ou de tronçonneuses.
Il nous faut enjamber quelques troncs ou parfois passer sous les troncs en travers du chemin.

Finalement nous arrivons au magnifique site de la chapelle des Seyères où la source coule à gros flot.
Les brumes commencent à se déchirer.

Nous continuons par le sentier Widman qui est magnifiquement tracé ; la pente est légère et régulière. Un paquet de brume nous vaut un spectre de Broken pas très net mais c’est toujours intéressant à photographier.

Nous arrivons au sommet avec une vue qui se dégage sur le lac de Serre Ponçon mais les nuages persistent et nous privent de la vue à presque 360° que l’on pourrait avoir. La petite chapelle du sommet est vraiment magnifique : bravo à ceux qui en ont assuré la reconstruction.

Nous découvrons, grâce à une plaque sur un rocher, que le sieur Widman est (serait ?) l’inventeur du ski de rando en France.

Nous passons un petit coup de fil à notre fils qui a pour ami un fils d’un des Prieurs du Mont Guillaume et qui était avec lui ici même le deuxième dimanche de juillet pour l’habituel rassemblement, objet d’une bien sympathique et conviviale fête.

Nous jetons un coup d’œil sur le sentier qui continue sur les crêtes mais, le temps nous étant aujourd’hui compté, nous redescendons rapidement par le même chemin à la chapelle des Seyères.

Ensuite nous prenons une autre piste que celle empruntée à la montée … mais, après la pluie de la nuit et suite aux nombreux passages des engins forestiers, c’est un vrai champ de boue.

De retour au parking nous nous jurons de revenir avec une météo plus favorable aux vues lointaines et en bouclant par le col de Trempa-Latz.

Dernière modification : 21 octobre 2014

Photos « Mont Guillaume (2542m) et Pointe 2623, belvédères d’Embrun et du lac de Serre-Ponçon »

Départ de balade brumeux La Chapelle des Seyères entourée de brumes ... ... et le temps de lire un peu d’informations ... elle se libère peu à peu des brumes. On imagine ces tables pleines à craquer le deuxième dimanche de juillet. Quand on quitte le site de la chapelle, les brumes ont disparu. Les mélèzes en couleur d’automne, c’est très beau.. Un sentier superbement tracé. dans la montée. Plus on monte ...  et plus les brumes montent. Moins c’est pentu ... et plus c’est long ! Un spectre de Broken pas très marqué ... peut mieux faire. Lac de Serre Ponçon bien voilé. Croix de la plate-forme sommitale. A la mémoire de l’inventeur du ski de rando en France. Savines et son fameux pont dominés par le Grand Morgon. La belle chapelle du sommet. Bravo les Prieurs du Mont Guillaume.. Vue arrière de la chapelle. Une fenêtre s’ouvre vers la Font Sancte. Départ du sentier de crêtes. Et la suite du sentier vers Tempra-Latz. Au retour à la chapelle des Seyères, plus de brumes ... mais pas de soleil non plus. De beaux mélèzes droits comme des ’i’.