Col de l’Ouillon (2612m) et pointe à 2695m Sortie du 9 octobre 2004

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Randonnée automnale sur les hauteurs de Bourg-St-Maurice. Vers le Col de l'Ouillon, avec un face à face avec le Mont Blanc et l'Aiguille des Glaciers. Belle vue aussi sur la Mont Pourri et la Grande Casse.

Conditions météo

Bonnes températures mais ciel un peu capricieux.

Dicton du Glôde :
Au Col de l’Ouillon...la vue aujourd’hui est un peu brouillon ...

Récit de la sortie

Randonnée assez courte et facile, mais beau point de vue (quand le temps le permet) sur le massif du Mont Blanc, Aiguille des Glaciers, Miravidi, Mont Pourri, Grande Casse...et une vue plongeante sur la Ville des Glaciers.

  • Mont Blanc info :

La première mention du « Mont Blanc » daterait de 1685, avec la première mesure géodésique par le géomètre et astronome genevois Nicolas Fatio et son frère Jean-Christophe, qui donne un calcul de l’altitude de la montagne (2 426 toises, soit 4 728 m).

Toutefois, il utilise l’oronyme « montagne Maudite ». Comme le rappelle l’historienne Thérèse Leguay « pendant longtemps la haute montagne est source d’épouvante », d’où cette expression pour désigner ce haut sommet enneigé.

Le sommet n’est jamais clairement nommé dans les différents écrits ou cartes des xvie et xviie siècles.

Dans son ouvrage "Les glaciers du Mont-Blanc", le glaciologue Robert Vivian établit une chronologie des différentes représentations cartographiques ou citations de la montagne, par exemple dans la Descrittione del Ducato di Savoia novamente posto in luce in Venetia, l’anno MDLXII (1562).

Une mention plus précise est présente dans un ouvrage du conseiller du duc de Savoie, Emmanuel-Philibert de Pingon (Inclytorum Saxoniae, Sabaudiaeque principum arbor gentilitia), en 1581, et présentant les différents éléments des provinces du duché de Savoie.

Dans la partie consacrée à la province du Faucigny, la montagne est désignée par « Glaciales Montes ». Quelques années plus tard, une « carte du Faucigny » est réalisée par Jean de Beins (v. 1600), où l’ingénieur militaire français mentionne une « montagne Maudite », parfois de « Mont-Mallet ».

Dans les productions suivantes, la montagne est désignée par l’abréviation « la Mont. Maudite », puis « la Mont Maudite » (sans le point).

Le travail cartographique de l’ingénieur militaire et cartographe piémontais Giovanni Tomaso Borgonio pour le Theatrum Statuum Sabaudiae, en 1682, et des représentations au 1/190 000e, mentionne : « Dans le Faucigny, on dit seulement qu’il y a des montagnes d’une prodigieuse hauteur (…) c’est là où est celle (…) que les habitants appellent la montagne Maudite parce qu’elle est toujours couverte de neige et de glace. ».

On trouve aussi parfois la mention « les Glacières » localisant l’ensemble de la montagne.

L’oronyme de la montagne devient « mont Blanc » sur les cartes dressées en 1742 par le naturaliste genevois Pierre Martel.

Le Dictionnaire historique et géographique portatif de l’Italie, paru en 1775 à Paris, possède d’ailleurs une entrée pour le mont Blanc précisant les différentes appellations avec en premier nom « Monte Maledetto, Mont Maudit, ou Mont Blanc, appelé aussi les Glacières ».

Un des sommets du massif, le mont Maudit, conserve cette dénomination.

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 4 mai 2018

Photos « Col de l’Ouillon (2612m) et pointe à 2695m »

Départ du Plan des Veis Vers le Col Vue arrière Chalet en ruines (Fornet) Chalet en ruines (Fornet) Vers le Col Au Col , vue plongeante vers la Ville des Glaciers Le Col et la pointe (2695 m) Vers la Tête Nord des Fours Passage vers la Ville des Glaciers Aiguille des Glaciers Vers la Pointe des Ouillons Dernière vue sur l’Aiguille des Glaciers Ruisseau du Versoyen Ruisseau du Versoyen Vers Bourg St Maurice Aiguille du Clapet Aiguille des Veis, pointe 2945 et Aiguille de Beaupré Retour aux Veis Topo Google