Le Moucherotte (1901m) par le stade de neige et les Ramées – à raquettes Sortie du 28 janvier 2015

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une balade dans la blancheur étincelante des arbres givrés...

Conditions météo

Beau, si on arrive à émerger d’une petite couche nuageuse plafonnant vers 1900-2000m. Un petit vent frais du nord-ouest poussant ces nuages par vagues. Une bonne petite couche de neige fraîche.

Récit de la sortie

La météo annonçait une assez belle matinée, mais de plus en plus nuageux au fil de l’après-midi... Finalement, la matinée était déjà un peu nuageuse, décourageant les projets de balade. Mais au fil des heures, une trouée de ciel bleu s’était formée au dessus du Moucherotte qui me narguait étincelant de blancheur... Ayant passé plusieurs jours la tête dans les nuages glacés, le sommet devait effectivement être bien givré... Malgré des doutes sur la météo de l’après-midi, on improvisera finalement un petit tour, histoire aussi de sortir enfin les skis de rando nordique de la cave et de les faire prendre l’air sur le relief tranquille du plateau des Ramées...

Départ du stade de neige vers 13h, alors que la dernière trouée de ciel bleu s’estompait sous des nuages bien gris raclant les sommets... Un peu vexé de ne pas avoir fait l’effort de partir plus tôt, je m’élance quand même en direction des Ramées... Mais la neige fraîche est quand même bonne, et recouvre joliment les arbres...

Arrivé au plateau des Ramées, le décor givré offre déjà une belle ambiance de blancheur, tout en noir et blanc... Cependant, la crête est dans les nuages, inutile d’y monter... Je traverse le plateau dans un un brouillard fantomatique pour rejoindre la piste montant au Moucherotte, histoire de quand même donner un but à la randonnée, même si pour le paysage, c’est raté...

Montée rapide de la piste, lisse et ferme, fraîchement parcourue par la dameuse... C’est finalement une belle alternative (gratuite) aux pistes de ski nordique "officielles" plus bas dans la vallée ! Durant la montée, quelques trouées de lumière se forment, illuminant les arbres totalement givrés dans le brouillard d’une éphémère blancheur incroyable... Et si le soleil n’était pas si loin que ça ? La motivation revient...

Arrivée sur le plateau sommital, alors que le bleu du ciel apparaît, révélant un décor incroyable de blanc et bleu, la brume résiduelle contribuant à l’ambiance... Et la vallée de Grenoble se découvre... Surprise inespérée ! Montée à la table d’orientation, balade sur la crête sommitale... On passera une bonne heure à pérégriner dans les environs entre les arbres transformés en choux-fleur géants par le givre d’une blancheur étincelante sur fond de ciel tantôt bleu pur et profond, tantôt artistiquement flouté par une nuée de passage...

16h, descente... Il n’y a qu’à se laisser tranquillement glisser le long de la piste, en profitant du décor... Remontée vers le plateau des Ramées pour le retraverser, cette fois au soleil... Mais celui-ci ne durera pas, car la prochaine vague nuageuse approche rapidement, et bientôt replonge le décor dans les couleurs grisées... On termine donc tranquillement la descente, retour vers 17h.

Dernière modification : 30 janvier 2015

Photos « Le Moucherotte (1901m) par le stade de neige et les Ramées »

Départ dans une ambiance grise... Montée vers le plateau des Ramées... Décor des arbres blanchis par le givre... La crête est dans les nuages, pas la peine d'y monter... Le plateau, dans un décor en noir et blanc... On rejoint la piste montant vers le Moucherotte... Le soleil n'est peut-être pas très loin... Ephémères trouées de blancheur... Les arbres apparaisent dans la brume comme des fantômes blancs... Arrivée sur la plateau sommital, juste à la limite des nuées. La vue sur la vallée grenobloise se dégage progressivement... Le Moucherotte, version blanc de blanc... Montée à la table d'orientation. Le panorama est maintenant limpide... Lss nuages se trouent et révèlent la blancheur de leur travail... Sur la crête sommitale... Vue sur la vallée de Lans-en-Vercors... Le sommet émerge à peine des nuées... Spectre de Brocken à l'envers ? Arbres givrés, déguisés en choux-fleur étincelants... Le décor du plateau sommital, avec les nuées pour l'ambiance... Vue vers le nord... Inutile d'aller dans le nord canadien... On ne s'en lasse pas... Une armée de lutins blancs pétrifiés... Il y a de la vie là-dedans ? Rien ne dépasse de la gangue de givre... Un dernier regard dans la cuvette grenobloise... Un des plus jolis... La vallée de Lans-en-Vercors est maintenant bien dégagée. Mais derrière les crêtes de la Molière, les nuages fourbissent leurs armes... Descente. Il n'y a qu'à se laisser glisser dans le décor... On a du mal à garder les yeux sur la piste... Retour sur le plateau des Ramées... Les nuages repassent à l'attaque... Ici, la déco du givre est d'un autre style... Derniers instants de soleil... Maintenant, sous les nuages... De retour dans le noir et blanc, on se laisse glisser... Fin de la balade.